.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CLA CLO

Clos de Vougeot

Catégorie de l'appellation
Classement Bourgogne Grand cru
Date du classement 31/07/1937
Carte Vougeot
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte de Nuits
Commune(s)
  • Côte d'Or :
    Vougeot.

Sol Argile, calcaire
Superficie (ha) 50.97
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cépage principal : Pinot noir. Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris.
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin corsé à la robe rubis, marqué par des tanins intenses aux arômes de fruits rouge (cerise, griotte), accompagné de puissants arômes de truffe et des notes giboyeuses.
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Vougeot
Appellation(s) de repli(s) Vougeot 1er Cru, Vougeot, Bourgogne, Bourgogne grand ordinaire, Bourgogne Ordinaire
Site internet Site officiel des vins de Bourgogne
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation Grand cru de la Côte de Nuits située à 19 kilomètres au sud de Dijon et 5 kilomètres au nord de Nuits-Saint-Georges au bord de la Nationale 74, à proximité immédiate des appellations : Chambolle-Musigny et Vosne-Romanée.
Le clos est bordé par la route nationale Le vignoble de près de 51 hectares est disposé en pente douce à une altitude de 240 à 265 mètres avec une exposition vers l'est.
Le sol est calcaire avec des marnes argileuses au pied du clos.
C'est le plus grand climat classé grand cru de la côte de Nuits.
Principale caractéristique de ce clos d'une cinquantaine d'hectares, le nombre de propriétaires : plus de 80 propriétaires et commercialisation du vin sous 70 étiquettes différentes à chaque millésime.
Le terme de Clos désigne une vigne seigneuriale ceinte de murs (le ban des vendanges était obligatoire au Moyen-Âge dans tous les vignobles sauf dans les vignes closes).
Le nom de Vougeot vient de la rivière La Vouge qui coule entre Dijon et Beaune sur laquelle fut établi un pont à péage au 11ème siècle.

.: ABC du Vin :.



Histoire :
Le territoire de Vougeot appartenait à de nombreux propriétaires au 11ème siècle : l'abbé de Saint-Germain des Prés, le baron de Monthis lez Gilly, le duc de Bourgogne, le prieur de l'abbaye de Saint-Vivant, le sire de Chambolle...
Après la création de l'abbaye de Cîteaux en 1098, des parcelles sont achetées par les moines à Vougeot afin d'y défricher les terres et d'y planter la vigne sur un terrain très humide et en pente.
Au 12ème siècle, la construction du mur ceinturant le clos débute et vers 1157 (au plus tôt, 1194, au plus tard) débute les travaux de construction d'un bâtiment de style roman à usage viticole avec un cellier, un cuvier formant le cloître avec quatre énormes pressoirs, un dortoir pour les moines et un grenier.
Au 13ème siècle, l'abbaye de Cîteaux devient l'unique propriétaire du Clos de Vougeot avec le rachat le 28 septembre 1300 de Gilly à l'abbaye de Saint-Germain des Prés pour la somme de 10000 livres avec une rente annuelle de 400 livres.
Entre 1420 et 1467, les moines de l’abbaye ne payent pas la redevance de 15 muids (environ 45 hectolitres) au duc de Bourgogne car ls vignes du clos sont mortes d’une maladie.
En 1474, un terrier de Gilly décrit le clos de Vougeot comme un clos avec plusieurs maisons appelé communément cellier de Vougeot avec une chapelle en l'honneur de Sainte-Marie Magdeleine avec plusieurs celliers, chambres, cuveries et deux pressoirs à vin.
En 1551, un château de style Renaissance est inauguré par Dom Jean Loisier (1494-1559), 48ème abbé de Cîteaux. Le château est attenant aux bâtiments déjà existants.
En 1698, une importante rénovation du cuvier est effectuée comprenant peut être un agrandissement de celui-ci.
La Révolution française va provoquer un énorme bouleversement dans la structure du vignoble bourguignon puisqu'en novembre 1789 la totalité des biens possédés par le Clergé, qui était à cette époque le plus gros propriétaires terriens des vignobles bourguignons, sont saisis comme Bien national.
Le 17 janvier 1791, le Clos de Vougeot avec d'autres constructions et terrains avoisinants est adjugé pour la somme de 1140800 livres à un banquier parisien du nom de Jean Focard. Celui-ci ne pouvant régler le montant de l'enchère Louis et Pierre-Antoine Ravel reprennent le Clos de Vougeot pour la même somme.
Le 20 mai 1795, Louis Ravel cède sa participation à un autre banquier Louis Tourton pour la somme de 570300 francs.
Le 20 avril 1818, Gabriel-Julien Ouvrard (1770-1846), banquier et futur propriétaire de la Romanée-Conti, via un prête-nom (son frère) Victor Ouvrard, rachète le Clos de Vougeot pour la somme de 540838 francs aux deux banquiers déclarés faillis. La superficie du vignoble est alors de 46,6208 hectares.
Le 20 avril 1848, Gabriel-Julien Ouvrard cède à son fils Julien dit Jules Ouvrard (1798-1861), maire de Gilly les Citeaux à partir de 1837, conseiller général de la Côte-d'Or de 1840 à 1848 puis député au Corps législatif de 1852 à 1861, le Clos de Vougeot .
Le 1er juin 1855, en raison d'une situation économique morose et peut-être de l'apparition des premières épidémies viticoles (oïdium), Jules Ouvrard loue pour une durée de 12 ans à Ernest Passier représentant la société Passier & Cie plus connue sous le nom de Compagnie des grands vins de Bourgogne, le droit à la totalité des récoltes à partir de la récolte de 1858 du Chambertin qu'il possède, du Clos de Vougeot et de la Romanée-Conti, moyennant le prix de 650 francs pour 456 litres de vins produits (ou 325 francs la pièce de 228 litres), payable en trois termes égaux le 25 décembre, le 31 mai et le 9 novembre de l'année suivant la récolte. A l'époque, ce prix est équivalent au tarif pratiqué pour les cinquièmes crus classés du Médoc de 1855. Le rendement moyen du Clos de Vougeot oscillant alors entre 15 et 18 hectolitres par hectare et il existe à cette époque une faible production de Clos de Vougeot blanc.
Après le décès de Jules Ouvrard en 1861, celui-ci n'ayant pas d'enfant, le domaine est racheté par les enfants de sa soeur Elisabeth (1796-1857) épouse de Louis-Victor-Léon de Rochechouart (1788-1858) : Valentine (1825-1907), Louis Aimery (1828-1897) et Louis Jules (1830-1879) pour la somme de 1902500 francs.
Le 21 juin 1887, les héritiers de Jules Ouvrard décident de mettre aux enchères à la Chambre des Notaires de Paris le Clos de Vougeot divisé en 14 lots. La vente échoue.
En 1889, un marchand de biens de Dijon, Jules Millon achète le Clos de Vougeot et le revend en morceau à six négociants de Beaune, Dijon et Nuits. Parmi ceux-ci, Léonce Bocquet (1839-1913), négociant en vins de Dijon rachète pour la somme de 238560 francs le château du Clos de Vougeot et une parcelle de 11 hectares. A partir de ce moment débute le morcellement de ce climat grand cru.
A partir de 1891, Léonce Bocquet va utiliser les services de l'architecte Félix Vionnois (1841-1902) pour restaurer le château.
En 1920, c'est Etienne Camuzet (1867-1946), viticulteur et député de la Côte-d'Or de 1902 à 1932, qui rachète le château de Clos Vougeot.
Le 31 juillet 1937, l'appellation d'origine contrôlée Clos de Vougeot ou Clos Vougeot est reconnue.
Le 29 novembre 1944, la confrérie des chevaliers du Tastevin (fondée le 16 novembre 1934) achète le château du clos de Vougeot, mais pas les vignes qui restent dans la famille Camuzet, et s'installe dans ces murs. Depuis, elle y tient ses chapitres (une vingtaine par an). La confrérie du Tastevin est l'initiatrice de la Saint-Vincent tournante.
En 1949, le château Vougeot est classé monument historique.

Les vins :

.: ABC du Vin :.Rouge :

.: ABC du Vin :.

Vin corsé à la robe rubis, marqué par des tanins intenses aux arômes de fruits rouge (cerise, griotte), accompagné de puissants arômes de truffe et des notes giboyeuses.
Apte à la garde.
Température de service : 14-16 °C.
Garde potentielle : 10 à 15 ans.
Encépagement : Pinot noir.
Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris.
Synonyme : Clos Vougeot
Dernière modification: 29 Janvier 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13