.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Champagne

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 28/09/1935
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Champagne
Sous-région Aisne, Aube, Haute Marne, Marne, Seine et Marne
Commune(s)
  • Zone d'élaboration du Champagne :
    • Aisne :
      Acy, Augy, Azy-sur-Marne, Barzy-sur-Marne, Baulne-en-Brie, Bézu-le-Guéry, Blanzy-lès-Fismes, Blesmes, Bonneil, Braine, Brasles, Brenelle, Bucy-le-Long, Celles-lès-Condé, Celles-sur-Aisne, La Chapelle-Monthodon, Charly, Chartèves, Chassemy, Château-Thierry, Chavonne, Chézy-sur-Marne, Chierry, Chivres-Val, Ciry-Salsogne, Condé-en-Brie, Condé-sur-Aisne, Connigis, Courboin, Courcelles-sur-Vesles, Courtemont-Varennes, Couvrelles, Crézancy, Crouttes-sur-Marne, Cys-la-Commune, Dhuizel, Domptin, Essômes-sur-Marne, Étampes-sur-Marne, Fossoy, Gland, Glennes, Jaulgonne, Longueval-Barbonval, Merval, Mézy-Moulins, Missy-sur-Aisne, Mont-Saint-Père, Monthurel, Montigny-lès-Condé, Montlevon, Montreuil-aux-Lions, Nesles-la-Montagne, Nogent-l'Artaud, Nogentel, Paars, Pargny-la-Dhuys, Passy-sur-Marne, Pavant, Perles, Presles-et-Boves, Reuilly-Sauvigny, Révillon, Romeny-sur-Marne, Saint-Agnan, Saint-Eugène, Saint-Mard, Sancy-les-Cheminots, Saulchery, Sermoise, Serval, Soupir, Trélou-sur-Marne, Vailly-sur-Aisne, Vasseny, Vauxcéré, Vauxtin, Verdilly, Viel-Arcy, Villers-en-Prayères, Villiers-Saint-Denis.
    • Aube :
      Ailleville, Arconville, Argançon, Arrentières, Arsonval, Avirey-Lingey, Bagneux-la-Fosse, Balnot-sur-Laignes, Bar-sur-Aube, Bar-sur-Seine, Baroville, Bergères, Bertignolles, Bligny, Bragelogne-Beauvoir, Brienne-le-Château, Buxeuil, Buxières-sur-Arce, Celles-sur-Ource, Chacenay, Champignol-lez-Mondeville, Channes, Chervey, Colombé-la-Fosse, Colombé-le-Sec, Courteron, Couvignon, Cunfin, Dolancourt, Éguilly-sous-Bois, Engente, Épagne, Essoyes, Fontaine, Fontette, Fravaux, Gyé-sur-Seine, Jaucourt, Landreville, Lignol-le-Château, Loches-sur-Ource, Marcilly-le-Hayer, Merrey-sur-Arce, Meurville, Montgueux, Montier-en-l'Isle, Mussy-sur-Seine, Neuville-sur-Seine, Noë-les-Mallets, Plaines-Saint-Lange, Polisot, Polisy, Précy-Saint-Martin, Proverville, Les Riceys, Rouvres-les-Vignes, Saint-Léger-sous-Brienne, Saint-Usage, Sainte-Savine, Saulcy, Spoy, Trannes, Urville, Verpillières-sur-Ource, Ville-sur-Arce, Villenauxe-la-Grande, La Villeneuve-au-Châtelot, Vitry-le-Croisé, Viviers-sur-Artaut, Voigny.
    • Haute-Marne :
      Colombey-les-Deux-Églises, Rizaucourt-Buchey.
    • Seine-et-Marne :
      Citry, Méry-sur-Marne, Nanteuil-sur-Marne, Saâcy-sur-Marne, Sainte-Aulde.
    • Marne :
      Ablancourt, Aigny, Allemanche-Launay-et-Soyer, Allemant, Ambonnay, Anglure, Angluzelles-et-Courcelles, Anthenay, Aougny, Arcis-le-Ponsart, Arrigny, Arzillières-Neuville, Athis, Aubérive, Aubilly, Aulnay-l'Aître, Aulnay-sur-Marne, Auménancourt, Avenay-Val-d'Or, Avize, Ay, Baconnes, Bagneux, Le Baizil, Bannay, Bannes, Barbonne-Fayel, Baslieux-lès-Fismes, Baslieux-sous-Châtillon, Bassu, Bassuet, Baudement, Baye, Bazancourt, Beaumont-sur-Vesle, Beaunay, Beine-Nauroy, Belval-sous-Châtillon, Bergères-lès-Vertus, Bergères-sous-Montmirail, Berméricourt, Berru, Bétheniville, Bétheny, Bethon, Bezannes, Bignicourt-sur-Marne, Billy-le-Grand, Binson-et-Orquigny, Bisseuil, Blacy, Bligny, Boissy-le-Repos, Bouchy-Saint-Genest, Bouilly, Bouleuse, Boult-sur-Suippe, Bourgogne, Boursault, Bouvancourt, Bouy, Bouzy, Branscourt, Breuil, Le Breuil, Breuvery-sur-Coole, Brimont, Brouillet, Broussy-le-Grand, Broussy-le-Petit, Broyes, Brugny-Vaudancourt, Bussy-le-Château, Bussy-Lettrée, La Caure, Caurel, Cauroy-lès-Hermonville, La Celle-sous-Chantemerle, Cernay-lès-Reims, Cernon, Chaintrix-Bierges, Châlons-en-Champagne, Châlons-sur-Vesle, Chaltrait, Chambrecy, Chamery, Champaubert, Champfleury, Champguyon, Champigneul-Champagne, Champigny, Champillon, Champlat-et-Boujacourt, Champvoisy, Changy, Chantemerle, La Chapelle-Lasson, La Chapelle-sous-Orbais, Charleville, Châtillon-sur-Marne, Châtillon-sur-Morin, Chaumuzy, La Chaussée-sur-Marne, Chavot-Courcourt, Chenay, Cheniers, La Cheppe, Cheppes-la-Prairie, Chepy, Cherville, Chichey, Chigny-les-Roses, Chouilly, Clamanges, Clesles, Coizard-Joches, Compertrix, Condé-sur-Marne, Conflans-sur-Seine, Congy, Connantray-Vaurefroy, Connantre, Coolus, Corfélix, Cormicy, Cormontreuil, Cormoyeux, Corribert, Corrobert, Corroy, Coulommes-la-Montagne, Coupetz, Coupéville, Courcelles-Sapicourt, Courcemain, Courcy, Courdemanges, Courgivaux, Courjeonnet, Courlandon, Courmas, Courtagnon, Courthiézy, Courtisols, Courville, Couvrot, Cramant, Crugny, Cuchery, Cuis, Cuisles, Cumières, Cuperly, Damery, Dampierre-au-Temple, Dampierre-sur-Moivre, Dizy, Dontrien, Dormans, Drouilly, Écollemont, Écueil, Écury-le-Repos, Écury-sur-Coole, Épernay, L'Épine, Époye, Escardes, Esclavolles-Lurey, Les Essarts-le-Vicomte, Les Essarts-lès-Sézanne, Esternay, Étoges, Étréchy, Euvy, Fagnières, Faux-Fresnay, Faux-Vésigneul, Faverolles-et-Coëmy, Fère-Champenoise, Fèrebrianges, Festigny, Fismes, Flavigny, Fleury-la-Rivière, Fontaine-Denis-Nuisy, Fontaine-sur-Ay, La Forestière, Francheville, Le Fresne, Fresne-lès-Reims, Frignicourt, Fromentières, Le Gault-Soigny, Gaye, Germaine, Germigny, Germinon, Giffaumont-Champaubert, Gionges, Givry-lès-Loisy, Glannes, Gourgançon, Les Grandes-Loges, Granges-sur-Aube, Grauves, Gueux, Haussimont, Hautvillers, Hermonville, Heutrégiville, Hourges, Huiron, Igny-Comblizy, Isles-sur-Suippe, Isse, Les Istres-et-Bury, Jâlons, Janvilliers, Janvry, Joiselle, Jonchery-sur-Suippe, Jonchery-sur-Vesle, Jonquery, Jouy-lès-Reims, Juvigny, Lachy, Lagery, Lavannes, Lenharrée, Leuvrigny, Lhéry, Linthelles, Linthes, Lisse-en-Champagne, Livry-Louvercy, Loisy-en-Brie, Loisy-sur-Marne, Loivre, Louvois, Ludes, Luxémont-et-Villotte, Magenta, Magneux, Mailly-Champagne, Mairy-sur-Marne, Maisons-en-Champagne, Mancy, Marcilly-sur-Seine, Mardeuil, Mareuil-en-Brie, Mareuil-le-Port, Mareuil-sur-Ay, Marfaux, Margny, Marigny, Marolles, Marsangis, Marson, Matougues, Mécringes, Le Meix-Saint-Epoing, Merfy, Merlaut, Méry-Prémecy, Les Mesneux, Le Mesnil-sur-Oger, Mœurs-Verdey, Moivre, Moncetz-Longevas, Mondement-Montgivroux, Mont-sur-Courville, Montbré, Montépreux, Montgenost, Monthelon, Montigny-sur-Vesle, Montmirail, Montmort-Lucy, Morangis, Morsains, Moslins, Mourmelon-le-Grand, Mourmelon-le-Petit, Moussy, Muizon, Mutigny, Nanteuil-la-Forêt, Nesle-la-Reposte, Nesle-le-Repons, La Neuville-aux-Larris, Neuvy, Nogent-l'Abbesse, La Noue, Nuisement-sur-Coole, Oeuilly, Oger, Ognes, Oiry, Olizy, Omey, Orbais-l'Abbaye, Ormes, Outrepont, Oyes, Pargny-lès-Reims, Passy-Grigny, Péas, Les Petites-Loges, Pévy, Pierre-Morains, Pierry, Pleurs, Plivot, Pocancy, Pogny, Poilly, Poix, Pomacle, Pontfaverger-Moronvilliers, Potangis, Pouillon, Pourcy, Pringy, Prosnes, Prouilly, Prunay, Puisieulx, Queudes, Recy, Reims, Reuil, Reuves, Réveillon, Rieux, Rilly-la-Montagne, Romain, Romery, Romigny, Rosnay, Rouffy, Sacy, Saint-Amand-sur-Fion, Saint-Bon, Saint-Brice-Courcelles, Saint-Étienne-au-Temple, Saint-Étienne-sur-Suippe, Saint-Euphraise-et-Clairizet, Saint-Germain-la-Ville, Saint-Gibrien, Saint-Gilles, Saint-Hilaire-au-Temple, Saint-Hilaire-le-Grand, Saint-Hilaire-le-Petit, Saint-Imoges, Saint-Jean-sur-Moivre, Saint-Just-Sauvage, Saint-Léonard, Saint-Loup, Saint-Lumier-en-Champagne, Saint-Mard-lès-Rouffy, Saint-Martin-aux-Champs, Saint-Martin-d'Ablois, Saint-Martin-l'Heureux, Saint-Martin-sur-le-Pré, Saint-Masmes, Saint-Memmie, Saint-Pierre, Saint-Quentin-le-Verger, Saint-Quentin-les-Marais, Saint-Quentin-sur-Coole, Saint-Remy-sous-Broyes, Saint-Saturnin, Saint-Souplet-sur-Py, Saint-Thierry, Sainte-Gemme, Sainte-Marie-du-Lac-Nuisement, Sarcy, Saron-sur-Aube, Sarry, Saudoy, Savigny-sur-Ardres, Selles, Sept-Saulx, Sermiers, Serzy-et-Prin, Sézanne, Sillery, Sogny-aux-Moulins, Soizy-aux-Bois, Somme-Vesle, Songy, Souain-Perthes-lès-Hurlus, Soudron, Soulanges, Soulières, Suippes, Suizy-le-Franc, Taissy, Talus-Saint-Prix, Tauxières-Mutry, Thaas, Thibie, Thil, Thillois, Le Thoult-Trosnay, Tinqueux, Togny-aux-Boeufs, Tours-sur-Marne, Tramery, Trécon, Tréfols, Trépail, Treslon, Trigny, Trois-Puits, Troissy, Unchair, Vadenay, Val-de-Vesle, Val-de-Vière, Val-des-Marais, Vanault-le-Châtel, Vanault-les-Dames, Vandeuil, Vandières, Vassimont-et-Chapelaine, Vatry, Vauchamps, Vauciennes, Vaudemange, Vaudesincourt, Vavray-le-Grand, Vavray-le-Petit, Vélye, Ventelay, Venteuil, Verdon, Verneuil, Vert-Toulon, Vertus, Verzenay, Verzy, Vésigneul-sur-Marne, La Veuve, Le Vézier, Ville-Dommange, Ville-en-Selve, Ville-en-Tardenois, La Ville-sous-Orbais, Villeneuve-la-Lionne, La Villeneuve-lès-Charleville, Villeneuve-Renneville-Chevigny, Villeneuve-Saint-Vistre-et-Villevotte, Villers-Allerand, Villers-aux-Bois, Villers-aux-Noeuds, Villers-Franqueux, Villers-le-Château, Villers-Marmery, Villers-sous-Châtillon, Villeseneux, Villevenard, Villiers-aux-Corneilles, Vinay, Vincelles, Vindey, Vitry-en-Perthois, Vitry-la-Ville, Vitry-le-François, Voipreux, Vouarces, Vouzy, Vraux, Vrigny, Warmeriville, Witry-lès-Reims.
  • Zone de production du raisin :
    • Aisne :
      Azy-sur-Marne, Barzy-sur-Marne, Baulne-en-Brie, Bézu-le-Guéry, Blesmes, Bonneil, Brasles, Celles-lès-Condé, La Chapelle-Monthodon, Charly-sur-Marne, Chartèves, Château-Thierry, Chézy-sur-Marne, Chierry, Connigis, Courtemont-Varennes, Crézancy, Crouttes-sur-Marne, Domptin, Essômes-sur-Marne, Étampes-sur-Marne, Fossoy, Gland, Jaulgonne, Mézy-Moulins, Mont-Saint-Père, Monthurel, Montreuil-aux-Lions, Nesles-la-Montagne, Nogent-l'Artaud, Nogentel, Passy-sur-Marne, Pavant, Reuilly-Sauvigny, Romeny-sur-Marne, Saint-Agnan, Saulchery, Trélou-sur-Marne, Villiers-Saint-Denis.
    • Aube :
      Ailleville, Arconville, Argançon, Arrentières, Arsonval, Avirey-Lingey, Bagneux-la-Fosse, Balnot-sur-Laignes, Bar-sur-Aube, Bar-sur-Seine, Baroville, Bergères, Bertignolles, Bligny, Bragelogne-Beauvoir, Buxeuil, Buxières-sur-Arce, Celles-sur-Ource, Chacenay, Champignol-lez-Mondeville, Channes, Chervey, Colombé-la-Fosse, Colombé-le-Sec, Courteron, Couvignon, Cunfin, Dolancourt, Éguilly-sous-Bois, Engente, Essoyes, Fontaine, Fontette, Fravaux, Gyé-sur-Seine, Jaucourt, Landreville, Lignol-le-Château, Loches-sur-Ource, Merrey-sur-Arce, Meurville, Montgueux, Montier-en-l'Isle, Mussy-sur-Seine, Neuville-sur-Seine, Noë-les-Mallets, Plaines-Saint-Lange, Polisot, Polisy, Proverville, Les Riceys, Rouvres-les-Vignes, Saint-Usage, Saulcy, Spoy, Trannes, Urville, Verpillières-sur-Ource, Ville-sur-Arce, Villenauxe-la-Grande, Vitry-le-Croisé, Viviers-sur-Artaut, Voigny.
    • Haute-Marne :
      Colombey-les-Deux-Églises, Rizaucourt-Buchey.
    • Marne :
      Allemant, Ambonnay, Arcis-le-Ponsart, Aubilly, Avenay-Val-d'Or, Avize, Ay, Barbonne-Fayel, Baslieux-sous-Châtillon, Bassu, Bassuet, Baye, Beaumont-sur-Vesle, Beaunay, Belval-sous-Châtillon, Bergères-lès-Vertus, Bergères-sous-Montmirail, Berru, Bethon, Bezannes, Billy-le-Grand, Binson-et-Orquigny, Bisseuil, Bligny, Bouilly, Bouleuse, Boursault, Bouzy, Branscourt, Breuil, Le Breuil, Brimont, Brouillet, Broussy-le-Grand, Broyes, Brugny-Vaudancourt, Cauroy-lès-Hermonville, La Celle-sous-Chantemerle, Cernay-lès-Reims, Châlons-sur-Vesle, Chambrecy, Chamery, Champillon, Champlat-et-Boujacourt, Champvoisy, Changy, Chantemerle, Châtillon-sur-Marne, Chaumuzy, Chavot-Courcourt, Chenay, Chigny-les-Roses, Chouilly, Coizard-Joches, Congy, Cormicy, Cormontreuil, Cormoyeux, Coulommes-la-Montagne, Courcelles-Sapicourt, Courjeonnet, Courmas, Courtagnon, Courthiézy, Courville, Couvrot, Cramant, Crugny, Cuchery, Cuis, Cuisles, Cumières, Damery, Dizy, Dormans, Écueil, Épernay, Étoges, Étréchy, Faverolles-et-Coëmy, Fèrebrianges, Festigny, Fleury-la-Rivière, Fontaine-Denis-Nuisy, Fontaine-sur-Ay, Germaine, Germigny, Givry-lès-Loisy, Glannes, Grauves, Gueux, Hautvillers, Hermonville, Hourges, Igny-Comblizy, Janvry, Jonchery-sur-Vesle, Jonquery, Jouy-lès-Reims, Lagery, Leuvrigny, Lhéry, Lisse-en-Champagne, Loisy-en-Brie, Loisy-sur-Marne, Louvois, Ludes, Mailly-Champagne, Mancy, Mardeuil, Mareuil-le-Port, Mareuil-sur-Ay, Marfaux, Merfy, Merlaut, Méry-Prémecy, Les Mesneux, Le Mesnil-sur-Oger, Mondement-Montgivroux, Montbré, Montgenost, Monthelon, Montigny-sur-Vesle, Morangis, Moslins, Moussy, Mutigny, Nanteuil-la-Forêt, Nesle-le-Repons, La Neuville-aux-Larris, Nogent-l'Abbesse, Œuilly, Oger, Oiry, Olizy, Orbais-l'Abbaye, Ormes, Oyes, Pargny-lès-Reims, Passy-Grigny, Pévy, Pierry, Poilly, Pontfaverger-Moronvilliers, Pouillon, Pourcy, Prouilly, Puisieulx, Reims, Reuil, Rilly-la-Montagne, Romery, Romigny, Rosnay, Sacy, Saint-Amand-sur-Fion, Saint-Euphraise-et-Clairizet, Saint-Gilles, Saint-Lumier-en-Champagne, Saint-Martin-d'Ablois, Saint-Thierry, Sainte-Gemme, Sarcy, Saudoy, Savigny-sur-Ardres, Selles, Sermiers, Serzy-et-Prin, Sézanne, Sillery, Soulières, Taissy, Talus-Saint-Prix, Tauxières-Mutry, Thil, Tours-sur-Marne, Tramery, Trépail, Treslon, Trigny, Trois-Puits, Troissy, Unchair, Val-de-Vière, Val-des-Marais, Vanault-le-Châtel, Vandeuil, Vandières, Vauciennes, Vaudemange, Vavray-le-Grand, Vavray-le-Petit, Venteuil, Verneuil, Vert-Toulon, Vertus, Verzenay, Verzy, Ville-Dommange, Ville-en-Tardenois, Villeneuve-Renneville-Chevigny, Villers-Allerand, Villers-aux-Nœuds, Villers-Franqueux, Villers-Marmery, Villers-sous-Châtillon, Villevenard, Vinay, Vincelles, Vindey, Vitry-en-Perthois, Voipreux, Vrigny.
    • Seine-et-Marne :
      Citry, Nanteuil-sur-Marne, Saâcy-sur-Marne.

Sol Argile, Calcaire, Marnes
Superficie (ha) 32350
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Arbane, Chardonnay, Petit Meslier, Pinot blanc, Pinot gris, Pinot meunier, Pinot noir
Production (hl) 2680000
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Champagne blanc de blancs, Champagne blanc de noirs, Champagne brut, Champagne brut non dosé, Champagne demi-sec, Champagne doux, Champagne Extra-brut, Champagne extra-sec, Champagne millésimé, Champagne sec, Champagne ultra-brut
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
L'appellation Champagne est l'appellation la plus septentrionale du vignoble français, elle recouvre 5 départements : Aisne, Aube, Haute Marne, Marne, Seine et Marne et représente 4 % de la superficie du vignoble français.
Le vignoble de 34000 hectares (39 % Pinot noir, 33 % Pinot meunier, 28 % Chardonnay) est installé sur des coteaux, exposés principalement à l'est et au sud, installés sur un sol de calcaire et de marnes avec parfois du sable issu de l'érosion des fronts de côte des bords de bassins sédimentaires.
Le climat est océanique principalement mais subit également une influence continentale avec un ensoleillement marqué l'été et de fortes gelées hivernales.
L'appellation englobe 639 communes possédant le droit d'élaborer du Champagne, pour « seulement » 319 pouvant produire du raisin destiné à la production du Champagne.
Cette région se subdivise en 14 sous-régions :
La Vallée de l'Ardre,
La Côte des Bar,
La Côte des Blancs,
La Région de Congy-Villevenard,
La Région d'Épernay,
La Vallée de la Marne et les vallées affluentes,
La Butte de Montgueux,
La Butte de Nogent l’Abbesse,
La Montagne de Reims, que l'on peut diviser en Petite Montagne pour les coteaux de la rive droite de la Vesle (Hermonville, Saint-Thierry, Trigny) et Grande Montagne pour les coteaux de la rive gauche (Chamery, Mailly, Rilly, Sillery, Verzenay et Verzy),
Le Massif de Saint-Thierry,
La Côte de Sézanne,
La Vallée du Surmelin,
La Vallée de la Vesle,
La région de Vitry-le-François.
Le vignoble est généralement implanté sur des coteaux exposés vers l'est et le sud (parfois au nord dans la Montagne de Reims et la vallée de la Marne).
Il existe une hiérarchie des communes qui sont classées selon l'échelle des crus. 17 communes appartiennent à la catégorie Grand cru et 44 à la catégorie premier cru.
Le nom de Champagne est dérivé du bas latin Campania désignant une grande étendue de terrains plats ou une plaine.

Histoire :
On suppose que les premières vignes du vignoble champenois remontent à l'époque romaine et ont commencé à se développer entre le 1er et le 5ème siècle après Jésus-Christ.
Le vignoble est ensuite conservé et développé par les congrégations religieuses. On peut notamment citer l'abbaye de Saint-Thierry du Mont d'Hor (fondée en 500) et l'abbaye Saint-Pierre d'Hautvillers (fondée en 650). Saint-Rémi (437-533) dans son testament désigne de multiples villages possédant un vignoble.
A la fin du 8ème siècle, Il y aura 49 monastères répartis entre les diocèses de Châlons, Laon, Reims et Soissons, la plupart possédant un vignoble.
Au 10ème siècle, il existe 78 monastères (en 1000) et les vignobles les plus renommés se situent à proximité de Reims (vin de Montagne) et dans la vallée de la Marne (vin de Rivière). Le vin produit est un vin blanc ou clairet tranquille destiné à un usage religieux mais également à une consommation courante et « médicale ».
Au 13ème siècle, il existe 164 monastères et dès le 14ème siècle, la réputation des vins de champagne dépasse les frontières. Un texte de 1320, le dit des trois dames de Paris de Jean Watriquet de Couvin indique que le vin de Rivière est blanc et pétillant (Qui en boit c'est droite santez, Car c'est uns vins clers fremians : En boire, c'est la vraie santé, un vin clair et brillant, fort, fin, frais, friand). Ce phénomène naturel indiquant le démarrage d'une seconde fermentation au printemps est connu mais non maîtrisé, en l'absence de contenant adapté. Les vins sont donc bus jeunes et se conservent mal.
A la fin du 15ème siècle, on retrouve pour la première fois la mention vin de Champaigne dans un achat de vin effectué par l'Hôtel-Dieu de Paris en 1493.
A cette même époque, le vin blanc, clairet ou gris de Champagne se vend jusqu'aux Pays-Bas.
Au 16ème siècle, les cépages principalement cultivés sont le Gouais qui produit un vin rouge pâle et le Fromenteau qui produit un vin blanc pouvant jaunir ou rosir selon son extraction.
En 1554, Charles Estienne (1504-1564) dans son Praedium rusticum traduit en français en 1565 (Agriculture et maison rustique) désigne les vins d'Aÿ comme « clerets et fauvelets (gris), subtils, délicats et d'un goust fort agréable au palais, pour ces causes souhaitez pour la bouche des rois, princes et grands seigneurs ». Dès cette époque, les vins d'Aÿ accèdent au rang de cru et sont diffusés dans les différentes cours royales européenne.
En 1584, la maison Gosset fut créée par Pierre Gosset, échevin et vigneron, ellle élaborait et vendait des vins non effervescent et rouges. C’est pourquoi elle ne peut revendiquer le titre de plus ancienne maison de champagne car ce n’est qu'à partir du 18ème siècle qu'elle produisit des vins effervescents.
Au 17ème siècle, le vin de Champagne, tranquille, devient le premier vin de la cour du roi de France. Pendant ce temps, le Royaume-Uni est le premier pays à maîtriser la fabrication de bouteilles en verre dès 1634 avec une bouteille de teinte noire possédant un goulot renforcé par une bague. Cette invention va permettre la conservation des vins en bouteilles et remplacer petit à petit le stockage des fûts dans les caves des acheteurs. Le phénomène fréquent de refermentation des vins de Champagne va alors se manifester en bouteille et faire apparaître les premiers vins mousseux au Royaume-Uni avant la France.
En 1662, Henry Holden et John Colenet déposent à Londres le premier brevet d'une bouteille à corps épais et aux épaules tombantes, avec un long col et un goulot bagué facilitant le bouchage destinée à être produite en série. Cette bouteille serra fermée par un bouchon de liège, technique redécouverte par les anglais avec les vins de Porto. On peut donc considérer que dès la fin du 17ème siècle, les britanniques connaissent les vins effervescents, même s'ils n'en maîtrisent pas la production et vont diffuser cette mode du vin de Champagne effervescent.
Dès 1695, la production de vins effervescents en bouteilles bouchées par un bouchon de liège attaché par une ficelle et cacheter à la cire devient commune en Champagne.
Dom Pérignon (1639-1715), fut un contemporain de ces changements et un fin observateur. Entré en 1668 à l'abbaye Saint-Pierre d'Hautvillers, celui-ci va devenir le cellérier de l'abbaye (intendant) la même année. Il va observer et rationaliser les méthodes de production des vins en travaillant sur l'entretien des vignes et sur les assemblages des raisins avant le pressurage. Il y a fort peu de chance qu'il ait inventé les vins effervescents puisque ceux-ci existaient déjà au Royaume-uni. Même s'il eut observé que les vins subissaient une seconde fermentation à compter du 15 mars et que l'effervescence faisait alors son apparition. Il fit également creusé, en 1673, des caves au pied du coteau de la grande vallée à Hautvillers (la cave Thomas) qui devinrent les caves de l'abbaye. Celles-ci se caractérisaient par une salle principale de 6 mètres sur 5 mètres avec plusieurs galeries dont la plus importante mesure 34 m de long sur 6 m de large, trois galeries secondaires desservant de petits berceaux voûtés de 2 mètres de profondeur. L'aération est assurée par des évents et un soupirail afin de garantir une température égale et lune constance d’humidité.
Dès le début du 18ème siècle, les vignerons champenois ont su rendre les vins mousseux délibérément. Pour se protéger des dangers de l'explosion, 30 à 50 % des bouteilles pouvaient exploser à cause de la pression, les ouvriers porteront jusqu'à la fin du 19ème siècle un masque grillagé pour leur protection.
Dès cette époque, selon l'intensité de la mousse dégagée le vin de Champagne prend différentes noms : la tysanne ou tisane de Champagne (tranquille ou légèrement mousseuse), le Demi-mousseux, le Mousseux ou pétillant et le Grand mousseux ou Saute-bouchon ou Sauteur qui était le plus effervescent (environ 3 atmosphères).
En 1717, Claude Moët (1683-1760) achète une charge de commissionnaire et s'installe à Epernay. En 1743, son livre de compte révèle pour la première fois une vente de vins mousseux.
En 1728, un arrêté royal de Louis XV (1710-1774) autorise le commerce et le transport des vins de Champagne en bouteille et non plus uniquement en tonneau.
En 1729, Nicolas Ruinart (1697-1769), marchand de drap et de vins, crée la plus ancienne maison de Champagne : Ruinart. Son oncle Dom Thierry Ruinart (1657-1709), moine bénédictin de la congrégation de Saint-Maur, connaissait Dom Pierre Pérignon.
Le 8 mars 1735, une ordonnance royale de Louis XV défini la bouteille de Champagne : contenance 1 pinte, mesure de Paris (93 centilitres) et un poids minimal de 25 onces (environ 750 grammes, autour de 900 grammes de nos jours). Cette ordonnance prévoit également l'existence de quarts, demis et de bouteilles doubles et au-dessus. Elle indique également que le bouchage doit s'effectuer avec une ficelle à trois fils, bien tordue et nouée en croix sur le bouchon, ceci est valable aussi bien pour les vins effervescents que tranquille.
A compter de 1760, la ficelle qui retient le bouchon sur le flacon est de plus en plus remplacée par un fil de fer ou de laiton.
En 1772, Philippe Clicquot, banquier et drapier, fonde la maison de vins Champagne Clicquot à Reims pour vendre la production de ses vignes de Bouzy et de Verzenay.
En 1785, Florens-Louis Heidsieck (1749-1828) crée à Reims la maison de vins et tissus Heidsieck.
A la veille de la Révolution française, le Champagne est bu dans toutes les cours d'Europe et les clients sont les grands bourgeois, les dignitaires religieux et la noblesse. Les principaux propriétaires de vignobles sont toujours les congrégations religieuses, auxquels s'ajoutent la noblesse.
Lors de la Révolution française, les biens de la noblesse et des religieux sont saisis comme biens nationaux et vendus aux enchères (adjudication), les grands bourgeois préférant achetés les fermes et les moulins aux vignobles. Le vignoble sera donc morcelé en de nombreux lots ce qui provoquera une baisse qualitative des vins.
Au 19ème siècle, le Champagne va connaître un essor commercial grâce à la création de nouvelles maisons de négoce (Abelé, Krug, Mumm, Perrier-Jouet...) qui diffuseront à l'international le champagne.
En 1816, selon Jullien dans son livre topographie de tous les vignobles connus, la superficie du vignoble de la Champagne est de 67000 hectares.
En 1831, Jean-Baptiste François (1792-1838) découvre un moyen d'éliminer la maladie de la graisse par ajout d'un extrait alcoolique de noix de galle, très tannique, et incolore.
En 1836, Jean-Baptiste François découvre un procédé de dosage du sucre nécessaire à la fermentation des vins appelé Réduction François : utilisation d'un gleuco-oenomètre (ou gleucomètre) pour mesurer la dose de sucre nécessaire dans le vin après évaporation d'un volume donné d'alcool pour ne pas qu'il mousse dans la bouteille.
Le Champagne produit au 19ème siècle est avant tout un vin de dessert, dosé en fonction de sa destination, le dosage allait de 60 g/L à 220 g/L de sucres, actuellement le Champagne Brut contient un dosage de 10 à 12 g/L. Le marché russe était celui auquel les vins les plus sucrés étaient destinés. L'effervescence du Champagne étant probablement plus proche d'un Crémant actuel en raison des problèmes d'explosion des bouteilles.
Ce sont les clients du Royaume-Uni qui demanderont des vins moins sucrés afin de pouvoir les consommer tout le long du repas.
Le 5 juillet 1844, Adolphe Jacquesson (1800-1876) dépose le brevet du muselet.
En 1854, Épernay et Reims sont reliés à Paris par le train.
En 1860, Jeanne Alexandrine Pommery (1819-1890) crée de nouveaux vins de Champagne, non liquoreux, appelés sec et extra-sec avant de commercialiser un vin Nature (Pommery Nature 1875).
En 1870, 75 % de la production est exportée hors de France.
En 1873, le journal La Vigne fait un premier classement des communes viticoles.
En 1881, les premiers vins millésimés sont commercialisés au Royaume-Uni.
En 1882, les maisons de Champagne se regroupent au sein de l'union des maisons de champagne et cette même année, le mildiou fait son apparition dans le vignoble champenois.
En 1887, le phylloxéra apparaît dans l'Aube.
Le 8 juillet 1888 apparaissent les premières attaques du phylloxéra dans le vignoble de Champagne à Villeneuve-sur-Chemin et à Coursan, dans l'Aube. A cette époque, le vignoble est planté en foule avec une densité de 50000 à 60000 pieds par hectare.
En 1890, le phylloxéra apparaît dans la Marne.
En 1891, la première cave coopérative française est créée : Pur Champagne à Damery.
En 1893, le Vigneron Champenois publie un classement en trois catégories des communes viticoles : Grand cru (Ambonnay, Avize, Aÿ, Bouzy, Cramant, Mailly, Mareuil, Le Mesnil, Montbré, Oger, Sillery, Verzenay, Verzy), Premier cru (38 communes), deuxième cru (86 communes).
En 1900, la superficie du vignoble de la Champagne est de 15746 hectares.
Le 19 août 1904 est créé la Fédération des Syndicats Viticoles de la Champagne représentant les intérêts des vignerons et dont un des objectifs est de réprimer les fraudes sur les vins de champagne.
En 1908, le mildiou dévaste le vignoble et le 17 décembre 1908, un décret publié au Journal Officiel du 4 janvier 1909, définit les délimitations de la Champagne viticole : les vins doivent provenir et être élaborés dans les arrondissements de Châlons sur Marne, Reims, Épernay, les communes des cantons d’Heiltz le Maurupt et de Vitry le François pour la Marne, 46 communes des cantons de Condé-en-Brie, de Château-Thierry et de Charly ainsi que 36 communes des cantons de Braine et de Vailly dans l'Aisne. Aucune commune du département de l'Aube n'est alors retenu.
En 1910, l'attaque de mildiou est si importante que la récolte de raisins ets presque nulle en Champagne.
Le 10 février 1911, une loi est promulguée suite à la « Jacquerie Champenoise » des mois précédents, cette loi oblige d'indiquer le mot champagne sur les bouchons, emballages et étiquettes des vins mousseux produits, manipulés et entreposés exclusivement dans la zone délimitée par la loi du 4 janvier 1909. De plus, les titres de transports des vins devront porter la mention : Vin déclaré originaire de la Champagne viticole.
Le 7 juin 1911, un nouveau décret délimite une nouvelle zone d'appellation Champagne appelée Champagne deuxième zone afin de calmer les vignerons de l'Aube exclus de la première délimitation. Cette nouvelle appellation s'applique aux arrondissements de Bar-sur-Aube et de Bar-sur-Seine (la Côte des Bars), aux cantons de Chavanges et de Villenauxe pour le département de l'Aube, mais aussi à l'arrondissement de Wassy en Haute-Marne, à l'arrondissement de Sainte-Menehould et aux communes de l'arrondissement de Vitry le François non retenues en 1909 pour le département de la Marne et enfin aux communes de Nanteuil et de Citry pour le département de la Seine et Marne. La création de cette appellation ne va évidemment pas satisfaire les vignerons aubois et le conflit va se régler devant les tribunaux après la première guerre mondiale.
En 1915, les vendanges se font sous les tirs d'obus.
Après la première guerre mondiale, le vignoble est exsangue, il ne reste plus que 6000 hectares de vignes (40 % de moins). La reconstitution du vignoble par greffage débute et atteignent vers 1920 9896 hectares.
A partir de 1919, le prix de vente du raisin est déterminé avant la vendange après négociation entre le Syndicat général des Vignerons de Champagne et le Syndicat du Commerce des Vins de Champagne. Cela abouti à un premier classement des communes produisant les raisins et plus tard, à la création de l'échelle des crus.
Le 6 mai 1919, une nouvelle loi est promulguée reprenant la loi de février 1911 et substitue aux délimitations administratives les délimitations judiciaires. Les juristes vont alors s'en donner à cœur joie.
En 1922, naît la coopérative générale des vignerons fondée par le syndicat général des vignerons de Champagne.
Les 26 et 27 mai 1925, la cour de cassation de Paris élargi la Champagne viticole à toutes les communes de l'arrondissement de Bar-sur-Aube, et à celles de Bertignolles, Celles-sur-Ource, Chernay, Courteron, Essoyes, Neuville, Channes et Beauvoir, Bagneux et Les Riceys dans l'arrondissement de Bar-sur-Seine.
En 1926, la décision de la cour de cassation ne satisfaisant pas les représentants de la Marne, un arbitrage est demandé et c'est monsieur Edouard Barthe (1882-1949), président de la commission des Boissons de la Chambre des Députés qui est désigné comme arbitre.
Le 3 février 1927, Édouard Barthe rend sa décision et le 22 juillet 1927 ses conclusions sont incluses dans la loi dite Capus-Bender, cette arbitrage redéfini la zone d'appellation Champagne et inclus la notion d'encépagement en plus de l’aire géographique de production.
En 1936 est commercialisé le premier millésime (1921) du champagne Dom Pérignon par Moët & Chandon.
Le 12 avril 1941, le comité interprofessionnel du vin de Champagne est créé. Il succède au Bureau national de répartition des vins de Champagne créé le 20 novembre 1940 par un arrêté du ministère de l'agriculture.
A la fin de la seconde guerre mondiale, la superficie du vignoble champenois atteint les 10700 hectares pour 21,7 millions de bouteilles.
En 1992, le domaine Fleury devient le premier domaine de l'appellation Champagne entièrement conduit en biodynamie (début en 1989).
En 1996, la superficie du vignoble dépasse les 30000 hectares et la production les 327 millions de bouteilles.
Le 1er janvier 1998, la durée de vieillissement minimale est portée à 15 mois pour le champagne non millésimé et 3 ans pour les millésimés.
En 2016, la superficie de l'appellation Champagne est de 33805 hectares de vignoble dont 7992 hectares dans l'Aube et la Haute-Marne, 22454 hectares dans la Marne et 3359 hectares dans l'Aisne et la Seine-et-Marne.
Les cépages se répartissant ainsi : 38 % Pinot noir, 32 % Pinot meunier, 30 % Chardonnay.

Particularité de ce vignoble, les vignerons possèdent 90 % du vignoble de la Champagne mais les maisons de Champagne représentent 72 % des ventes. Ce qui explique le poids des « marques » dans les ventes de Champagne.
Les vignerons et les coopératives représentant le solde (28 %).
Le Champagne brut non millésimé représente environ 80 % du total de la production des vins effervescents de Champagne.
L'exportation représente près de 45 % des volumes commercialisés.

Les vins :
7 cépages sont autorisés selon le la loi du 6 mai 1919 : Arbane, Chardonnay, Petit Meslier, Pinot blanc, Pinot gris, Pinot meunier, Pinot noir.
Vendanges manuelles obligatoires.
Les vendanges mécaniques ne sont pas interdites par le cahier des charges de l’appellation mais jusqu’à présent aucune machine à vendanger ne peut récolter les raisins en grappes entières comme exigé par celui-ci.
Les rendements sont fixés en kilogramme de raisin par hectare et non hectolitre de vin. Pour 4000 kilogramme de raisin, on obtient 2550 litres de moût maximum, soit un rendement d'un hectolitre pour 160 kilogramme de raisin (150 kilogramme autrefois).
Le vin est un vin effervescent produit selon la méthode champenoise ou méthode traditionnelle consistant à effectuer une seconde fermentation en bouteille (par ajout d'une liqueur de tirage composée de sucres et de levures).
L'élevage sur lies dure ensuite un minimum de 15 mois pour les non millésimés et 36 mois pour les millésimés avant de pratiquer le dégorgement pour expulser les lies. Au cours de cette opération peut être ajouté la liqueur d'expédition (dosage) qui déterminera la classification du Champagne (Brut, sec, doux, etc).
Ensuite, le bouchon avec son muselet est posé et une nouvelle période de vieillissement est effectuée en attendant l'expédition au destinataire final.
Le Pinot noir est le cépage principal de l'appellation (38%) devant le Pinot meunier (35%) et le Chardonnay (27%).
Le Champagne brut non millésimé représente environ 80 % du total de la production des vins effervescents de Champagne.
L'exportation représente près de 45 % des volumes commercialisés.

.: ABC du Vin :. Blanc effervescent :
Le champagne blanc est issu d'un cépage ou de l'assemblage de plusieurs des cépages autorisés dans l'encépagement de la champagne (Arbane, Chardonnay, Petit Meslier, Pinot blanc, Pinot gris, Pinot meunier, Pinot noir).
Deux types d'assemblages peuvent être spécifiés sur la bouteille : Champagne blanc de blancs ou Champagne blanc de noirs.
Champagne blanc de blancs :
Vin produit uniquement avec des raisins blancs. il s'agit des cépages suivants : l'Arbanne, le Chardonnay, le Petit Meslier, le Pinot blanc et le Pinot gris. Dans la réalité, l'écrasante majorité des Blanc de Blancs sont issus de Chardonnay.
Champagne blanc de noirs :
Vin produit uniquement avec des raisins noirs à jus blancs : Pinot meunier, Pinot noir.

.: ABC du Vin :. Rosé effervescent :
Obtenu par assemblage de moûts de raisins blancs et de raisins noirs issus des 7 cépages autorisés (Arbane, Chardonnay, Petit Meslier, Pinot blanc, Pinot gris, Pinot meunier, Pinot noir)avec un vin tranquille rouge provenant des cépages Pinot meunier ou Pinot noir à raison de 10 à 20 % du volume ou à partir d’une vinification par saignée de raisins blancs et/ou de raisins noirs (soutirage d'un moût durant sa fermentation lorsque l'on estime la couleur recherchée obtenue).

.: ABC du Vin :.

Par ailleurs, d'autres mentions peuvent être indiquées sur une étiquette :
Champagne brut non dosé :
Vin n'ayant reçu aucune liqueur d'expédition. Lors du dégorgement la différence est complétée avec du vin d'une autre bouteille. (Synonyme : Brut dosage zéro, Brut intégral, Brut nature, Brut sauvage, Brut zéro, Extra-brut, Ultra-brut).
Champagne brut :
Vin effervescent ayant peu ou pas reçu de liqueur d'expédition (vin vieux et/ou alcool plus sucre de canne). Ce type de vin possède moins de 12 g/L de sucres résiduel avec une tolérance de + 3 g/L par litre. Cette catégorie englobe la catégorie Brut non dosé.
Champagne extra-sec :
Vin effervescent faiblement dosé mais plus sucré qu'un Brut. La contenance en sucres résiduels est obligatoirement comprise entre 12 g/L et 17 g/L avec une tolérance de +3 g/L. (Synonyme : Extra-dry)
Champagne sec :
Vin légèrement sucré ayant reçu jusqu'à 4 % de liqueur d'expédition, soit une contenance en sucres résiduels comprise entre 17 et 32 g/L avec une tolérance de +3 g/L. (Synonyme : Dry).
Champagne demi-sec :
Vin légèrement sucré dont la contenance en sucres résiduels est obligatoirement comprise entre 33 et 50 g/L. (Synonyme : Medium-dry). Représente 2 % du volume des vins effervescents de Champagne.
Champagne doux :
Vin contenant un minimum de 5 % de sucres résiduels (50 g/L). C'est le champagne contenant le plus de sucre. (Synonyme : Sweet).
Champagne millésimé :
Un champagne est normalement issu de l'assemblage de vins de millésimes différents (vin de l'année et vins de réserve). Il peut également comporter la mention d'un millésime à la condition que la totalité des vins utilisés pour l'assemblage soient issus du même millésime. Dans ce cas, l'élevage sur lies dure au minimum 36 mois à compter de la date de tirage en bouteilles au lieu de 15 mois pour les non millésimés. En Champagne, théoriquement, seules les meilleurs vendanges permettent de millésimer un vin.
Le Champagne millésimé représente moins de 2 % du volume total des vins effervescent de Champagne.
Dernière modification: 9 Juin 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13