.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
RA RE RI RO RU
REU

Reuilly

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 09/09/1937
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Vallée de la Loire
Sous-région Cher, Indre
Commune(s)
  • Cher :
    Chéry, Lazenay, Lury-sur-Arnon, Preuilly.
  • Indre :
    Diou, Reuilly.

Sol Calcaire, Graves, Sable
Superficie (ha) 182
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rosé / Rouge
Encépagement Pinot gris, Pinot noir, Sauvignon
Production (hl) 10900
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de promotion des appellations du Centre Loire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située au cœur du Berry, au sud-ouest de Bourges, limitrophe de l'appellation Quincy, à cheval sur le département du Cher et de l'Indre au bord de la rivière l'Arnon et sur la rive gauche du Cher.
Le vignoble se décompose en deux zones séparées par la rivière l'Arnon.
La première se situe sur les coteaux en pente douce bordant la rive gauche de la rivière l'Arnon et son affluent la Théols.
La seconde, distante d'environ 7 kilomètres, à l'est, occupe la zone comprise entre la rive droite de l'Arnon et le Cher sur une zone de terrasses alluviales qui touche l'appellation d'origine contrôlée Quincy.
Le vignoble de coteaux est disposé sur un sol de d'argiles et de marnes calcaires, le vignoble de la terrasse alluviale est installé sur un sol de graves sableuses.
Le climat est de type continental avec une influence océanique.
Le nom de l'appellation vient du village éponyme dont le nom a pour origine Rulliacus, dérivé de Rullius, nom d'un chef de famille possédant une villa gallo-romaine à cet endroit.

Histoire :
En 637, le roi Dagobert (602 ?-639) cède aux moines de l'abbaye de Saint-Denis ses possessions de Ruilliacum (Reuilly).
Durant le Moyen-Âge, le vignoble est développé par les moines.
Au 13ème siècle, les moines cisterciens de l'abbaye de Notre-Dame de Beauvoir plante un nouveau cépage : le sauvignon blanc.
En 1365, le duc Jean de Berry (1340-1416) édite une charte définissant le ban des vendanges, le montant des taxes et autorisant la commercialisation des vins de Reuilly à Bourges et Vierzon. Dès cette époque, les vins sont exportés vers la Flandre et la Grande-Bretagne grâce aux voies navigables.
En 1568, Nicolas de Nicolay (1517-1583) dans sa Description générale du païs et duché de Berry et diocèse de Bourges ne cite pas le vin de Reuilly comme le meilleur du pays de Berry mais celui produit à Saint-Gaultier sur Creuse.
En 1701, Gaspard Thaumas de la Thaumassière (1650-1715), citerait le vin de Reuilly dans Les Anciennes et nouvelles coutumes locales de Berry et celles de Lorris.
En 1864, Napoléon III (1808-1873) reçoit une barrique de vin blanc de Reuilly de monsieur Martin, propriétaire d'un domaine et maire de la commune.
Dans la seconde moitié du 19ème siècle, le vignoble va atteindre la superficie de 400 hectares avant de connaître les ravages de l'oïdium, puis du phylloxéra à compter de 1884 et enfin du mildiou.
En 1905, débute la reconstitution du vignoble avec des porte-greffes américains.
Le 9 septembre 1937, l'appellation d'origine contrôlée Reuilly est créée uniquement pour des vins blancs.
Pendant la seconde guerre mondiale est créé un syndicat de défense des vins de Reuilly. Celui-ci va demander l'extension de l'appellation aux vins rosés et rouges.
A la fin de la deuxième guerre mondiale, la superficie du vignoble est de 220 hectares.
Le 24 août 1961, l'appellation d'origine contrôlée est étendue aux vins rosés et rouges de Reuilly.
En 1977, la superficie du vignoble de l'appellation est de 48 hectares.
En 1992, une structure coopérative est créée : Chai de Reuilly.
Depuis le décret du 27 octobre 2009, la commune de Cerbois n’apparaît plus dans les communes de l'appellation.
La superficie du vignoble atteint alors les 200 hectares dont moins de la moitié en cépage Pinot noir.

Les vins :
Le nom de l’appellation peut être complété par la mention Val de Loire.
Densité minimale de plantation : 5700 pieds à l'hectare.
L'irrigation est interdite.

.: ABC du Vin :. Blanc :
.: ABC du Vin :.
Représente 50 % de la production de l'appellation.
Encépagement : Sauvignon.
Rendement visé : 65 hL/ha.
Rendement butoir : 75 hL/ha.
Richesse minimale des moûts : 170 g/L.
Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13 %.
Utilisation de morceaux de bois : interdite.
Sucres résiduels : 6 g/L maximum.
Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.

Dégustation :
Vin a la robe jaune paille aux notes de fleurs et de fruits (abricot, ananas, pamplemousse, pêche) marqué par une bonne acidité.
En vieillissant, des arômes miellés de coing et d’amande grillée apparaissent.
Température de service : 10-12 °C.
Garde potentielle : 3 à 10 ans.


.: ABC du Vin :.Rosé :
.: ABC du Vin :.

Le vin rosé de Reuilly a pour particularité d'être essentiellement issu du cépage Pinot gris ce qui lui donne une couleur entre le melon et la pêche.
L'ajout d'un peu de Pinot noir étant autorisée pour apporter de la couleur.
Encépagement : Pinot gris, Pinot noir.
Rendement visé : 63 hL/ha.
Rendement butoir : 69 hL/ha.
Richesse minimale des moûts : 175 g/L.
Assemblage : Présence du cépage Cabernet franc obligatoire.
Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13 %.
Utilisation de morceaux de bois : interdite.
Utilisation de charbon oenologique : Interdite.
Sucres résiduels : 4 g/L maximum.
Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.

Dégustation :
Vin à la couleur pâle, aux arômes de petits fruits rouges (framboise, groseille) avec une note légèrement épicée en finale (poivre).
Température de service : 08-10 °C (46-50 °F).
Garde potentielle : 2 à 4 ans.


.: ABC du Vin :.Rouge :
.: ABC du Vin :.

Représente un peu moins du 1/3 de la production de l'appellation.
Encépagement : Pinot noir.
Rendement visé : 59 hL/ha.
Rendement butoir : 69 hL/ha.
Richesse minimale des moûts : 175 g/L.
Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration de 10 %.
Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13 %.
Utilisation de morceaux de bois : interdite.
Sucres résiduels : 2,5 g/L maximum.
Élevage au minimum jusqu'au 1 er mars de l’année suivant la récolte.
Commercialisation possible à partir du 15 mars suivant l'année de récolte.

Dégustation :
Vin à la robe rubis, souple, aux arômes de fruits rouges (framboise, groseille, mûre), avec une note florale (violette).
Température de service : 14-16 °C (57-61 °F).
Garde potentielle : 4 à 6 ans.
Voir aussi : Quincy
Dernière modification: 27 Juillet 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13