.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
L' LA LE LI LO LU
LA LAD LAL LAN LAT LAV

La Mondotte

Catégorie de l'appellation
Date du classement 29/10/2012 1er Grand cru classé B
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Saint-Emilion
Commune(s)
  • Saint-Laurent-des-Combes.

Sol
Superficie (ha) 4,5
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cabernet franc, Merlot
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin à la robe pourpre aux arômes de fruits noirs et rouges (cassis, cerise, mûre, myrtille) avec des notes d'épices et de sous-bois marqué par des tannins solides et fondus.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 15 à 30 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Saint-Emilion
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Domaine de 5 hectares situé à l'est de Saint-Émilion au voisinage sud, sud-est du vignoble de château Troplong-Mondot.
Le vignoble de 4,5 hectares (75 % Merlot, 25 % Cabernet franc) est disposé sur un sol argilo-calcaire avec du sable sur socle de roche calcaire dans une pente accentuée avec une exposition sud, sud-ouest.

Histoire :
Les premiers propriétaires connus au lieu-dit La Mondotte cités en 1868 dans Bordeaux et ses vins sont Métayer (avocat) et Verneuil. On retrouve ces noms de propriétaires jusqu'en 1886 où apparaît un nouveau propriétaire un nommé Loiseau ou Loizeau à la place de la veuve Métayer et en même temps que la veuve Verneuil.
Entre 1890 et 1893, Jean Loizeau (1840-1915) devient l'unique propriétaire de La Mondotte après avoir repris la propriété de la veuve Verneuil.
En 1908, son fils, Pierre Loizeau (1868-?) lui succède à la tête du domaine. A la même période un autre propriétaire exploite un cru artisan du nom de La Mondotte selon Bordeaux et ses vins : Pierre Marty.
En 1922, La Mondotte appartient à Ernest Flageol (1864-1951), négociant en fer, conseiller d 'arrondissement de Libourne de 1904 à 1910 et maire de Sainte-Foy la Grande de 1908 à 1919. Celui-ci cède rapidement la propriété puisque en 1929 le propriétaire de La Mondotte s'appelle Maigre (Jules?). Le cru artisan de Pierre Marty devenant le Chalet La Mondotte.
Après la seconde guerre mondiale, le domaine n'est pas cité dans le Bordeaux et ses vins de Féret.
En 1953, Pierre Meyrat, (1916-1969), coureur automobile jusqu'en 1956 puis maire de Saint-Émilion, rachète le château Canon La Gaffelière et avant 1961, devient propriétaire du château La Mondotte qu'il conservera jusqu'à son décès en 1969.
En 1971, le comte Joseph-Hubert Graf von Neipperg rachète le château La Mondotte en même temps que le château Canon La Gaffelière. La production du château La Mondotte est vinifiée au château Canon la Gaffelière et s'apparente alors à un second vin de celui-ci.
En 1983, Stephan von Neipperg, fils de Joseph-Hubert, Graf von Neipperg prend la direction des différents domaines de la famille Graf von Neipperg : château Canon La Gaffelière, château Clos de l'Oratoire et château La Mondotte.
Pour la révision du classement des Grands crus classés de Saint-Émilion de 1996, la commission des vins refuse l'intégration du château La Mondotte dans le cadastre du vignoble du château Canon la Gaffelière en raison d'une nature des sols trop différentes et exige que le domaine dispose de ses propres installations de vinification et d'élevage.
La conséquence de ce refus entraînera la construction d'un cuvier doté de cuves bois thermorégulées et d'un chai de vieillissement inaugurés en 1997, le changement du nom du domaine de château La Mondotte en La Mondotte à compter du millésime 1996 et le recrutement comme vinifcateur du domaine de Stéphane Derenoncourt.
En 2005, une partie de la production du domaine est embouteillée et dotée de scellés à Bulles Prooftag afin de permettre une traçabilité unitaire des bouteilles. A compter du millésime 2006, c'est la totalité des vins embouteillés du château Canon La Gaffelière et de La Mondotte qui en sont dotés.
A compter du millésime 2011, le vignoble est en conversion à l'agriculture biologique. Certification prévue pour le millésime 2014.
Le 29 octobre 2012, le domaine intègre directement, après la proposition du 6 septembre 2012 de l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO), le classement officiel des crus de l'AOC Saint-Émilion Grand Cru dans la catégorie : Premier Grand Cru Classé B.
A compter du millésime 2014, le vignoble est certifié en biodynamie.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 6000 pieds/ha.
Élevage en fût de chêne de 15 à 24 mois (100 % neuf).
Production moyenne annuelle : 75 hl.
Pas de second vin.
Dernière modification: 16 Juin 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13