.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
COL CON COR COS COT COU

Corton

Catégorie de l'appellation
Classement Bourgogne Grand cru
Date du classement 31/07/1937
Carte Corton et Corton-Charlemagne Grand Cru
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte de Beaune
Commune(s)
  • Côte d'Or :
    Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny, Pernand-Vergelesses.

Sol Argile, calcaire
Superficie (ha) 160.19
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rouge
Encépagement Cépage principal (90 % minimum) : Chardonnay. Cépage accessoire : Pinot blanc / Cépage principal (85 % minimum) : Pinot noir. Cépages accessoires : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Aloxe-Corton
Appellation(s) de repli(s) Aloxe-Corton 1er Cru, Aloxe-Corton, Bourgogne, Bourgogne grand ordinaire, Bourgogne Ordinaire / Aloxe-Corton 1er Cru, Aloxe-Corton, Aloxe-Corton-Côte de Beaune, Côte de Beaune-Villages, Bourgogne, Bourgogne grand ordinaire, Bourgogne Ordinaire
Site internet Site officiel des vins de Bourgogne
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Coteau au bord de la route nationale 74 coiffé d'un bois entouré d'un vignoble.
Les climats grand cru de la montagne de Corton représentent une superficie d'environ 160 hectares répartis entre trois communes Aloxe-Corton (120 hectares), Ladoix-Serrigny (18 hectares) et Pernand-Vergelesses (22 hectares).
Trois appellations existent : Corton (blanc et rouge), Corton-Charlemagne (blanc) et Charlemagne (blanc).
Le vignoble forme une demi-lune orientée du sud-est (favorable au Pinot noir) au nord-ouest (favorable au Chardonnay).
D'un point de vue géologique, ce grand cru est situé sur des sols argilo-calcaires plutôt favorable au Pinot noir, la partie supérieure étant constitué de sol calcaire (oxfordien) et de marnes (argoviennes) entre 240 et 350 mètres d’altitude.
Le climat est de type océanique avec des influences continentales et méridionales.
Ce climat Grand cru peut produire du rouge et du blanc (dans des quantités confidentielles : moins de 10 % des volumes).
A noter que lorsqu'un vin est issu de différents climats, il est appelé Corton, sinon, on associe le nom du climat de production à l'Appellation Corton.
Le nom de Corton viendrait de Courthon dérivé de Curtis d'Othon signifiant « petit domaine ».

Histoire :
Au 9ème siècle, le chapitre de la cathédrale d'Autun possède des vignes à Corton.
Dès 1180, l'abbaye de Cîteaux possède un vignoble au lieu-dit Corton.
En 1199, Alix de Vergy (1182-1251) lors de son mariage avec Eudes III (1166-1218), duc de Bourgogne apporte dans sa dot, entre autre, le domaine de Corton, propriété de sa famille.
En 1224, les templiers reçoivent d'un bourgeois de Châlon du nom de Désiré un vignoble situé à Corton.
En 1350, le seigneur de Beaune possède 11 hectares (258 ouvrées) dans le climat de Corton.
Le 25 juin 1930, le tribunal de première instance de Dijon détermine l'appellation Corton et accorde celle-ci à des climats des communes d'Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses. Jugement contesté par le syndicat viticole d'Aloxe-Corton et confirmé le 17 novembre 1931.
Le 31 juillet 1937, le décret d’appellation Corton est signé pour les vins blancs et les vins rouges produits sur les communes d’Aloxe-Corton et de Ladoix-Serrigny en même temps que les Charlemagne et Corton-Charlemagne. Il est publié au Journal Officiel le 11 août 1937. Le vignoble de 116 hectares 72 ares et 45 centiares est disposé sur un sol calcaire, les cépages autorisés sont le Chardonnay et le Pinot noir et ses variétés (beurot, liébault et Renevey pendant 15 ans) mais il reste possible d’ajouter jusque 15 % de cépages blancs (Chardonnay, Pinot blanc et Pinot gris) dans l’encépagement destiné à la production de vins rouges. Le rendement maximal autorisé est fixé à 30 hL/ha (moyenne sur 5 ans), la richesse en sucre des moûts est fixée à 212 g/L minimum et le degré alcoolique minimal des vins blancs et rouges est de 12,5 °.
Le 17 novembre 1937, la cour de cassation casse l’arrêt du 17 novembre 1931.
Le 30 décembre 1942, le Comité national des appellations d’origine décrète les appellations Corton, Charlemagne et Corton-Charlemagne.
Le 14 octobre 1943, un décret modifie les conditions de production de l’appellation. Les vins rouges doivent avoir une richesse minimale en sucre des moûts de 207 g/L et un degré alcoolique minimum de 11,5 °. Les vins blancs doivent posséder une richesse minimale en sucre des moûts de 204 g/L et un degré alcoolique minimum de 12 °.
En 1954, l'appellation Corton Grand cru est étendue à certains climats des communes de Ladoix-Serrigny et de Pernand-Vergelesses.
Le plus grand propriétaire en Corton grand cru est le domaine Louis Latour (17 hectares) qui produit le Corton Grancey (assemblage de cinq climats : Bressandes, Chaume, Clos du Roi, Les Grèves et Les Perrières).
En 2008, la superficie en production de l’appellation est de 95 hectares.

Les vins :
Lorsqu’un nom de climat est ajouté après l’AOC Corton, il s’agit obligatoirement d’un vin rouge.
La production de vin blanc est très faible (moins de 6 %).

.: ABC du Vin :. Blanc :
.: ABC du Vin :.
Vin à la robe or clair avec des reflets verts dans sa jeunesse, gras et rond, aux notes d’agrumes, de beurre, d’épices (poivre, vanille) et une touche minérale (silex).
Température de service : 12-14 °C (54-57 °F).
Garde potentielle : 10 à 20 ans.

.: ABC du Vin :.Rouge :
.: ABC du Vin :.
Vin corsé et puissant aux arômes de fleurs (violette), de fruits (groseille, mûre, myrtille), avec une note végétale (fougère) évoluant sur des notes animales (cuir, fourrure), d’épices (clou de girofle, poivre), de réglisse et de sous-bois.
Température de service : 14-16 °C (57-61 °F).
Garde potentielle : 15 à 25 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 9000 pieds/ha.
  • L'irrigation est interdite.

  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Cépage principal (90 % minimum) : Chardonnay.
    Cépage accessoire : Pinot blanc.
  • Rendement visé : 48 hl/ha.
  • Rendement butoir : 54 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 195 g/L.
  • Assemblage : Dans les assemblages, la proportion du cépage Pinot blanc ne peut excéder 30 %.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 12 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 14,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdite.
  • Teneur maximale en sucres résiduels : 3 g/L.
  • Élevage au minimum jusqu’au 15 juin de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 30 juin suivant la récolte.


  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Cépage principal (85 % minimum) : Pinot noir.
    Cépages accessoires : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris.
  • Rendement visé : 42 hl/ha.
  • Rendement butoir : 49 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 198 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11.5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • La concentration partielle des moûts de raisins par les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) est autorisée, elle ne peut pas dépasser 10 % du volume du moût de départ.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 14,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdit.
  • Teneur maximale en sucres résiduels : 2 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu’au 15 juin de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 30 juin suivant la récolte.
  • Dernière modification: 19 Février 2020
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13