.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
VA VE VI VO VR
VIE VIL VIN VIR

Estaing

Catégorie de l'appellation
Classement AOVDQS
Date du classement 04/11/1965
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Sud-Ouest
Sous-région Aveyron
Commune(s)
  • Aveyron :
    Coubisou, Estaing, Sébrazac.

Sol Calcaire, Schistes
Superficie (ha) 18
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rosé / Rouge
Encépagement Abouriou (Gamay Saint-Laurent), Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Castet, Chenin, Duras, Fer, Gamay, Jurançon, Mauzac, Merlot, Mouyssaguès, Négrette, Pinot noir, Saint-Pierre doré ( Roussellou).
Production (hl) 681
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la mairie
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Cette appellation est située dans le nord du département de l'Aveyron, au pied du massif de l'Aubrac, de part et d'autre de la vallée du Lot sur trois communes.
L'aire d'appellation Estaing appartient à la région viticole du sud-ouest.
Le vignoble de terrasses (bancas) soutenues par des murets en pierres sèches, disposés à flanc de coteaux de petites montagnes, est installé sur un sol pauvre de grès (appelé rougier de par sa couleur rouge violacée), de schiste et de calcaire avec de nombreux débris pierreux à une altitude variant de 350 à 500 mètres et une exposition essentiellement vers le sud.
Le climat de l'appellation est un climat de type continental avec des hivers rigoureux et des étés chauds.

Histoire :
La présence de la vigne dans la vallée du Lot remonte certainement à l'époque de la conquête de la Gaule par les romains comme pour la quasi-totalité du pays.
Après la chute de l'empire romain, ce sont les congrégations religieuses qui vont développé à travers tout le pays le vignoble durant la période du Moyen-Âge.
Les premières traces d'un vignoble remonteraient au 10ème siècle avec la création d'un vignoble par les contes d'Estaing.
Les abbayes de Notre-Dame de Bonneval (12ème siècle), l'abbatiale Sainte-Foy de Conques (11ème siècle) et la Domerie d’Aubrac (12ème siècle) seraient ainsi les moteurs du développement du vignoble de la vallée du Lot.
Durant le Moyen-Âge, Estaing devient une étape incontournable de la Via Podensis reliant le Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle, en passant par Conques.
Le vignoble et le négoce ce sont certainement développés en même temps que la commune pour satisfaire les besoins des pèlerins, mais également les habitants des montagnes environnantes. La production de vin étant réservée à une auto-consommation familiale ou vendue rapidement, le sol de granit et de schistes ne permettant pas de creuser des caves et donc sa conservation.
La première trace écrite d'un vignoble à Estaing remonterait à 1399.
En 1659, le vignoble atteint une superficie d'environ 135 hectares. L'encépagement comporterait le chenin, le mouyssaguès, le cépage Négret de Banhars et un peu de "Saumonces" (fer).
Après la Révolution française, le vin reste une des bases économiques de la région.
En 1807, on retrouve dans l'encépagement du vignoble d'Estaing le Gamay et le Saint-Côme.
En 1837, la superficie du vignoble atteint 227 hectares.
Jusqu'à cette date, je n'ai pas réussi à confirmer ou infirmer aucune des informations précédemment citées.
Au milieu du 19ème siècle (1850), l'oïdium ravage le vignoble.
Vers 1884, le phylloxéra a anéanti le vignoble, la production est nulle et l'exode rural commence à frapper la région.
A la fin du 19ème siècle, le vignoble est replanté avec les cépages Cabernet-sauvignon et Pinot noir sur des porte-greffes américains.
En 1896, le vignoble atteint une superficie de 60 hectares.
En 1900, le vignoble possède une superficie de 100 hectares.
En 1913, le vignoble a une taille de 145 hectares.
Les deux guerres mondiales et la crise économique des années 1930 vont avoir raison du vignoble d'Estaing.
En 1942, une demande d'accession en VDQS (Vin Délimité de Qualité Supérieur) est déposée pour les vignobles d'Entraygues - Le Fel, d'Estaing et de Marcillac.
En 1945, le label VDQS Vins de la vallée du Lot est créée.
En 1956, la quasi-totalité du vignoble est détruit par le gel.
En l960, le Syndicat des vins d'Estaing est créé.
En 1963, il ne reste plus que 55 hectares de vignoble. Une demande d'agrément est déposée pour l'accession à l'appellation d'origine vin délimité de qualité supérieur pour les vignobles d'Entraygues et du Fel et d'Estaing.
Le 4 novembre 1965, l'appellation d'origine vin délimité de qualité supérieur est accordée aux Vins d'Estaing. C'est alors la plus petite AOVDQS de France. Le premier millésime, 1966, sera produit sur une superficie de 5 hectares.
En 1974, la superficie du vignoble continue a diminuer et atteint 53 hectares.
En 1997, la cave coopérative Les vignerons d'Olt est créée. A l'époque, c’est la plus petite cave coopérative de France avec une superficie cultivée de 11 hectares alors que la superficie cultivée de l'appellation est de 14 hectares.
A compter de 2010, les démarches pour l'obtention de l'appellation d'origine contrôlée sont engagées puisque la suppression des AOVDQS est prévue à compter du 1er janvier 2012.
Avec la création de la catégorie européenne des AOP et la disparition à compter du 1er janvier 2012 des AOVDQS, le syndicat des vins d'Estaing fait la demande d’accession de l’appellation en AOC dès 2007.
Le 3 novembre 2011, l'appellation d'origine contrôlée Estaing est obtenue.

Les vins :
La superficie cultivée dans l'appellation en 2012 est d'environ 16 hectares.
Il y a trois producteurs indépendants et 9 producteurs regroupés au sein de la cave coopérative Les vignerons d'Olt.

.: ABC du Vin :. Blanc :
Le cépage Chenin est largement majoritaire (85 %).
Les vins blancs représentent 10 % de la production de l'appellation.
Vin sec à la robe or pâle avec des arômes de fleurs (acacia, aubépine, chèvrefeuille) et de fruits (citron vert, pamplemousse, pêche blanche) avec des notes minérales (pierre à fusil) et végétales.
Température de service : 10-12 °C.
Garde potentielle : 2 à 5 ans.
Encépagement : Cépage principal (50 % minimum) : Chenin.
Cépage complémentaire (10 % minimum) : Mauzac.
Cépages accessoires (25 % maximum) : Saint-Côme ( Roussellou).

.: ABC du Vin :.Rosé :
Les vins rosés représentent le quart de la production totale.
Vin frais à la robe pâle, avec des arômes de petits fruits rouges (fraise, framboise, groseille).
Température de service : 10-12 °C.
Garde potentielle : 1 à 2 ans.
Encépagement : Cépages principaux (50 % minimum) : Fer (30 % minimum), Gamay.
Cépages complémentaires (10 % minimum) : Cabernet franc, Cabernet-saubignon.
Cépages accessoires : Abouriou (Gamay Saint-Laurent, 30 % maximum), Castet (30 % maximum), Duras (30 % maximum), Merlot (30 % maximum), Mouyssaguès (30 % maximum), Négret de Banhars (30 % maximum), Pinot noir (30 % maximum).

.: ABC du Vin :.Rouge :
Représente les deux tiers de la production de l'appellation.
Vin à la robe rubis typé par le cépage majoritaire utilisé pour sa production.
Présente des arômes de fruits rouges (framboise, groseille) lorsqu'il est issu majoritairement du cépage Gamay.
Présente des arômes de cassis, de framboise et de poivron vert pour ceux issus majoritairement de cépages Cabernet franc et/ou de Cabernet-sauvignon.
Température de service : 15-17 °C.
Garde potentielle : 1 à 5 ans.
Encépagement : Cépages principaux (50 % minimum) : Fer (30 % minimum), Gamay.
Cépages complémentaires (10 % minimum) : Cabernet franc, Cabernet-sauvignon.
Cépages accessoires : Abouriou (Gamay Saint-Laurent, 30 % maximum), Castet (30 % maximum), Duras (30 % maximum), Merlot (30 % maximum), Mouyssaguès (30 % maximum), Négret de Banhars (30 % maximum), Pinot noir (30 % maximum).
Dernière modification: 1 Mars 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13