.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
RA RE RI RO RU
ROM ROS ROU

Rosette

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 12/03/1946
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Sud-Ouest
Sous-région Dordogne
Commune(s)
  • Dordogne :
    Bergerac, Creysse, Ginestet, Lembras, Maurens, Prigonrieux.

Sol Argile, Calcaire, Granit, Sable
Superficie (ha) 21
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Cépages principaux (15 % minimum, 70 % maximum) : Sauvignon, Sauvignon gris. Cépages accessoires : Muscadelle, Sémillon.
Production (hl) 764
Dégustation
Type de vin Vin moelleux à la robe paille avec des arômes de fleurs (acacia, chèvrefeuille) et de fruits (agrumes, ananas, pêche). A boire dans sa jeunesse.
Température de service 08 °C à 10 °C
Garde potentielle 6 à 10 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située dans le département de la Dordogne à l'intérieur de l'aire d'appellation Bergerac.
Il s'agit d'un lieu-dit situé au nord-Ouest de Bergerac sur des coteaux caillouteux exposés au sud face à la rive droite Dordogne formant une sorte d'amphithéâtre.
Le sol du vignoble est disposé sur un sol de sable et d'argile et bénéficie d'un climat océanique.

Histoire :
Dès le 11ème siècle, la présence d'un vignoble à Bergerac est attestée dans le prieuré Saint-Martin situé au nord de Bergerac, fondé vers 1080 par Hélie Prévôt de la Force, alors prévôt de Bergerac pour le compte des seigneurs du Périgord, qui offre aux moines bénédictins de l'abbaye Saint-Florent-lès-Saumur la quatrième partie des dixmes de vin à sa mort.
Au 13ème siècle, la vente des vins de Bergerac vers l'Angleterre se développe et ce malgrè la création en 1241 du Privilège de Bordeaux par Henri III Plantagenêt (1207-1272).
Au 14ème siècle, la Vinée de Bergerac est délimitée. La Vinée, c'est le vignoble de Bergerac disposant du Privilège de Bergerac (nul ne peut mettre de vin dans Bergerac s'il n'est bourgeois et contrôle de l'accès des vins descendant la Dordogne vers la Gironde).
La vinée de Bergerac regroupe alors les vignobles situés au nord de Bergerac depuis la Dordogne jusqu'à la paroisse de Maurens et sa juridiction (Campsegret, Ginestet et Sainte-Foy des Vignes) et s'étend vers l'est jusqu'à Mouleydier (englobant Creysse et Lembras). Elle prendra au 16ème siècle le nom de Vinée nord de Bergerac.
A la fin du 15ème siècle, la Vinée de Bergerac s'étendra vers le sud jusqu'à Monbazillac, pour former à compter du 4 septembre 1495, la Vinée sud de Bergerac. Ceci est une conséquence de l'achat progressif du vignoble de Monbazillac par les bourgeois de Bergerac.
Durant le 17ème siècle, les négociants flamands s'implantent sur le quai des Chartrons à Bordeaux et les Provinces Unies (Pays-Bas) deviennent la première destination des vins de Bordeaux mais également assure le développement des vins de la Vinée de Bergerac notamment ses vins blancs.
Au 18ème siècle, on assieste à une spécialisation du vignoble bergeracois avec la naissance du vignoble rouge de Pécharmant, Rosette conservant la production de vins blancs non liquoreux, alors considérés comme les meilleurs de la rive gauche de la Dordogne (André Jullien, Topographie de tous les vignobles connus).
En 1881, le phylloxéra l'essentiel du vignoble de Rosette est détruit par le phylloxéra (apparu dans le Bordelais en 1869).
En 1882, les gelées hivernales vont emporter les derniers pieds de vigne du vignoble de Rosette ayant résisté au phylloxéra.
En 1909, le conseil d'état statuant en assemblée générale défini la délimitation de l'appellation d'origine Bordeaux. Parmi les communes désignées, il y avait 41 communes de la Dordogne : dans le canton de Vélines, les communes de Carsac, Minzac, Montpeyroux, Saint-Martin de Gurçon, Saint-Méard de Gurçon, Villefranche-de-Longchapt. Dans le canton de Sigoulès : les communes de Cunèges, Flaugeac, Gageac à Rouillac, Mescoulès, Monbazillac, Monbos, Monestier, Pomport, Puyguilhem, Razac-de-Saussignac, Sigoulès et Thénac. Dans le canton de la Force : Prigonrieux. Canton d'Issigeac : Bouniagues, Colombier. Canton de Bergerac : Bergerac (partie de la commune située au nord de la ligne du chemin de fer de Libourne au Buisson), Lembras, Saint-Laurent des Vignes et Saint-Nexant.
Décision annulée définitivement deux ans plus tard, en 1911, par la décision de limiter l'appellation Bordeaux aux communes du département de la Gironde.
Le 2 mai 1943, le syndicat viticole de Rosette-Pécharmant est créé.
Le 12 mai 1946, l'appellation d'origine contrôlée Rosette est accordée aux communes de Bergerac (en partie), Creysse, Ginestet, Lembras, Maurens et Prigonrieux.
Le marasme économique viticole de l'après-guerre et l'urbanisation de Bergerac va empêcher le développement de la production du vignoble de Rosette.
En 1953, la superficie du vignoble est de 209 hectares.
Après les gelées de février 1956 qui détruisirent une grande partie du vignoble bordelais, la production de vins dans l'appellation Rosette disparaît purement et simplement.
Le vignoble renait au mileu des années 1960 avec l'implantation d'un viticulteur rapatrié d'Algérie qui relance l'appellation.
En 1969, la superficie du vignoble est de 16 hectares.
En 1995, le vignoble de Rosette représente une superficie de 125 hectares pour une production moyenne annuelle dans l'appellation de 1320 hectolitres avec quatre producteurs.
En 2000, le vignoble représente 80 hectares et la production est d'environ 1000 hectolitres.
En 2005, la superficie du vignoble est de 21 hectares (764 hectolitres produits).
En 2008, il ne reste plus que 10,6 hectares en production pour un total de 402 hectolitres.

Les vins :

.: ABC du Vin :. Blanc moelleux :
.: ABC du Vin :.

Densité minimale de plantation : 4000 pieds/ha.
L'irrigation est interdite.
Rendement de base : 50 hl/ha.
Encépagement : Cépages principaux (15 % minimum, 70 % maximum) : Sauvignon, Sauvignon gris.
Cépages accessoires : Muscadelle, Sémillon.
Assemblage d'au moins deux cépages.
Les vins doivent être issus de l'assemblage d'au moins deux cépages.
Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 12 %.
Titre alcoométrique volumique acquis minimum : 11 %.
Titre alcoométrique volumique total maximum autorisé après enrichissement : 15 %.
Teneur en sucre résiduel : de 25 g à 51 g/L.
Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.
Vin moelleux à la robe paille avec des arômes de fleurs (acacia, chèvrefeuille) et de fruits (agrumes, ananas, pêche).
A boire dans sa jeunesse.
Température de service : 08-10 °C.
Garde potentielle : 6 à 10 ans.
Voir aussi : Bergerac
Dernière modification: 23 Février 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13