.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
MA ME MI MO MU
MAC MAD MAI MAL MAM MAN MAR MAU MAZ

Margaux

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 10/08/1954
Carte Margaux
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Médoc
Commune(s)
  • Arsac, Cantenac, Labarde, Margaux, Soussans.

Sol
Superficie (ha) 1488
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Carmenère, Malbec (ou Côt), Merlot, Petit verdot
Production (hl) 60902
Dégustation
Type de vin Vin charnu et soyeux aux arômes délicats et intenses de fleurs (violette) et de fruits. Apte à la garde.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 10 à 30 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s) Médoc
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située sur la rive gauche de la Gironde au sud du Médoc, à une vingtaine de kilomètres de Bordeaux et s'étendant sur 5 communes : Arsac, Cantenac, Labarde, Margaux et Soussans.
Le vignoble est disposé sur un plateau d'alluvions graveleuses et sableuses du quaternaire sur une couche d'argile et de calcaire du tertiaire d'une longueur de 6 kilomètres environ par 3 kilomètres de large à une altitude variant de 6 à 33 mètres.
Il y a 21 crus classés 1855 et 25 crus bourgeois dans cette appellation.
C'est la plus grande appellation « communale » du Médoc et le nom de l'appellation fut accordée avec l'autorisation de Pierre Ginestet, alors propriétaire du château Margaux.

Histoire :
La présence de la vigne dans ce secteur du Médoc pourrait remonter à l'époque romaine comme pour le reste du vignoble bordelais.
Au début du 17ème siècle, des ingénieurs flamands commencent à assécher les marais du Médoc notamment à la demande de Jean Louis de Nogaret de La Valette (1554-1642), duc d'Epernon (1628 et 1633). La conséquence de ces travaux est le développement d'un vignoble.
Le 17 janvier 1709, une terrible gelée va presque entièrement détruire le vignoble des Graves. Cela va permettre l'essor du vignoble du Médoc lors des deux décennies suivantes. On connaît cette période sous le nom de « Fureur de planter ».
Dès la seconde moitié du 18ème siècle, le vignoble prend une forme proche de l'actuelle.
En 1855, 21 crus actuellement situés dans l'aire d'appellation Margaux sont retenus dans le classement des crus du M2doc pour l'Exposition universelle de 1855. Il s'agit de :
Château Margaux, Premier cru classé. Château Brane-Cantenac, 2ème cru classé. Château Durfort-Vivens, 2ème cru classé. Château Lascombes, 2ème cru classé. Château Rauzan-Gassies, 2ème cru classé. Château Rauzan-Ségla, 2ème cru classé. Château Boyd-Cantenac, 3ème cru classé. Château Cantenac-Brown, 3ème cru classé. Château Desmirail, 3ème cru classé. Château Ferrière, 3ème cru classé. Château Giscours, 3ème cru classé. Château d'Issan, 3ème cru classé. Château Kirwan, 3ème cru classé. Château Malescot-Saint-Exupéry, 3ème cru classé. Château Marquis d'Alesme, 3ème cru classé. Château Palmer, 3ème cru classé. Château Marquis de Terme, 4ème cru classé. Château Pouget, 4ème cru classé. Château Prieuré-Lichine, 4ème cru classé. Château Dauzac, 5ème cru classé. Château du Tertre, 5ème cru classé.
En mars 1920, le syndicat des vignobles de Margaux est créé.
Le 3 décembre 1923, le tribunal civil de Bordeaux défini la délimitation de la région Margaux-Médoc avec cinq communes : Arsac, Cantenac, Labarde, Margaux et Soussans.
En 1932, le premier classement des crus bourgeois retient 21 crus bourgeois : Château Angludet, Château Bel-Air Marquis d'Aligre, Château d'Arsac, Château Deyrem-Valentin, Château Haut-Breton Larigaudière, Château Haut-Tayac, Château La Gurgue, Château La Tour de Mons, Château Labégorce, Château Labegorce Zédé †, Château Larrieu-Terrefort, Château Le Coteau, Château Marsac-Séguineau, Château Martinens, Château Monbrison, Château Montbrun †, Château Paveil-de-Luze, Château Pontac-Lynch, Château Siran, Château Tayac, Château Vincent †, Cru Le Monteil-Arsac †.
Le 10 août 1954, l'appellation d'origine est créée, après accord de Pierre Ginestet alors propriétaire du château Margaux, et concerne approximativement 650 hectares dont plus de la moitié sur la commune de Cantenac (340 hectares).
En 1995, Philippe Raoux, propriétaire du château d'Arsac, après avoir essuyé un refus du syndicat de défense de l'appellation et de l'INAO, obtient par décision de justice le reclassement de la moitié de son vignoble situé en appellation Haut-Médoc en appellation Margaux. Cette décision entraîne une nouvelle délimitation de l’appellation Margaux qui modifie de manière importante les vignobles de certains châteaux.
Le 11 janvier 2006, un arrêté ministériel publié au Journal Officiel crée le premier classement des crus artisans. Quatre domaines sont retenus dans l'appellation Margaux : Château des Graviers, Château des Trois Chardons †, Château Gassies du Vieux-Bourg, Clos de Bigos
Le 16 mars 2007, la nouvelle délimitation de l’appellation Margaux est entérinée par le comité national de l'Institut national de l'origine et de la qualité lors de la séance du comité national.
Le 18 août 2012, le nouveau classement des crus artisans ajoute le Château Les Baraillots au classement du 2 janvier 2006.

Les vins :
Le cépage principal de l'appellation est le Cabernet-sauvignon (60 % des surfaces).
Dernière modification: 17 Novembre 2015
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13