.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Charlemagne

Catégorie de l'appellation
Classement Bourgogne Grand cru
Date du classement 31/07/1937
Carte Corton-Charlemagne et Charlemagne Grand Cru
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte de Beaune
Commune(s)
  • Côte d'Or :
    Aloxe-Corton, Pernand-Vergelesses.

Sol Calcaire
Superficie (ha) 62.94
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Cépage principal : Chardonnay. Cépage accessoire (10 % maximum) : Pinot blanc
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Aloxe-Corton
Appellation(s) de repli(s) Aloxe-Corton 1er Cru, Aloxe-Corton, Bourgogne, Bourgogne grand ordinaire, Bourgogne Ordinaire
Site internet Site officiel des vins de Bourgogne
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Ce grand cru disposé autour de la montagne de Corton à cheval sur les communes d'Aloxe-Corton (45 hectares 68 ares) et de Pernand-Vergelesses (17 hectares 25 ares) se situe à 6 kilomètres au nord-est de Beaune.
Le vignoble est installé sur un sol principalement calcaire avec des marnes entre 280 et 330 mètres d’altitude.
Le nom de l’appellation vient de l'empereur Charlemagne qui aurait fait planté ces vignes entre Aloxe-Corton et Pernand-Vergelesses et offert le domaine aux moines de l'abbaye de Saulieu en 775.
L'appellation Charlemagne est tombée en désuétude (de 5 à 7 hectolitres produits par an dans l’appellation entre 2000 et 2010).

Histoire :
Au 9ème siècle, Charlemagne (742-814) fait don de son cru dont la superficie est de 2 hectares à la collégiale de Saulieu.
En 1375, le Chapitre Saint-Andoche de Saulieu amodie (Donner à ferme moyennant une redevance en nature ou en argent) le clos de Charlemagne.
Le 16 octobre 1385, le clos de Charlemagne est bailler à vie pour 2 queues et demie de vin à la jauge de Beaune à Guillaume Guinot.
En 1485, le chapître Saint-Andoche après procès reprend le clos de Charlemagne.
Le 23 août 1620, le clos de Charlemagne est cédé au moyen d’un bail à cens (perpétuel) au sieur Esmonin.
En 1630, le Chapitre Saint-Andoche de Saulieu reprend sa propriété après un nouveau procès.
En novembre 1789, la Révolution française va provoquer un énorme bouleversement dans la structure du vignoble bourguignon puisque la totalité des biens possédés par le Clergé sont saisis comme Bien national.
Le 2 mai 1791, le district de Beaune vend le clos de Charlemagne pour la somme de 10800 livres.
Le 25 juin 1930, le tribunal de première instance de Dijon détermine l'appellation Corton et accorde celle-ci à des climats des communes d'Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses. Jugement contesté par le syndicat viticole d'Aloxe-Corton et confirmé par la cour d’appel le 17 novembre 1931.
Le 31 juillet 1937, le décret d’appellation Corton est signé pour les vins blancs et les vins rouges produits sur les communes d’Aloxe-Corton et de Ladoix-Serrigny en même temps que les Charlemagne et Corton-Charlemagne.
Le 31 juillet 1937, le décret d’appellation d’origine contrôlée Charlemagne est signé (publié au Journal Officiel le 11 août 1937).
La superficie de l’appellation est alors de 65 hectares 16 ares et 75 centiares pour les climats Le Charlemagne et Le Corton d’Aloxe-Corton et pour le climat Le Charlemagne dont la partie est située sur la commune de Pernand-Vergelesses (qui se voit refuser l’utilisation des appellations Corton et Corton-Charlemagne sans doute en raison du peu de vignoble existant à l’époque sur cette partie de la montagne de Corton). Les cépages autorisés sont le Chardonnay et l’Aligoté (jusque 1948), la richesse en sucre des moûts est fixée à 212 g/L minimum et le degré alcoolique minimal des vins à 12,5 °. Le rendement maximal autorisé est fixé à 30 hL/ha (moyenne sur 5 ans).
Le 30 décembre 1942, une modification du décret d’appellation autorise la commune de Pernand-Vergelesses à revendiquer les appellations Corton et Corton-Charlemagne pour les vins produits sur le climat En Charlemagne. Ce qui entraîne le déclin de cette appellation
Le 14 octobre 1943, le décret d’appellation est modifié, les vins produits doivent posséder une richesse minimale en sucre des moûts de 204 g/L et un degré alcoolique minimum de 12 °.
En 2008, l’appellation a une production de 7 hectolitres.

Les vins :
Conditions de production identiques à l’appellation Corton-Charlemagne.
L'ensemble des vins produit dans ce climat peuvent prendre l'appellation Grand cru Corton-Charlemagne.

.: ABC du Vin :. Blanc :
Vin à la robe or pâle évoluant vers l’ambre en vieillissant aux arômes puissants, beurrés et miellés de fleurs (genévrier, tilleul) et de fruits (agrume, amande, ananas, pomme compotée) évoluant en vieillissant vers des notes animales (cuir, fourrure), d’épices (cannelle, girofle, vanille), minérales (pierre à fusil, silex), de sous-bois et de truffe.
Température de service : 12-14 °C (54-57 °F).
Garde potentielle : 15 à 30 ans et +.

Conditions de production du décret d'appellation:
  • Densité minimale de plantation : 9000 pieds/ha.
  • L'irrigation est interdite.
  • Encépagement : Cépage principal (90 % minimum) : Chardonnay.
    Cépage accessoire : Pinot blanc.
  • Rendement visé : 48 hL/ha.
  • Rendement butoir : 54 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 195 g/L.
  • Dans les assemblages, la proportion du cépage Pinot blanc ne peut excéder 30 %.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 12 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total après enrichissement : 14,5 %.
  • L'utilisation de morceaux de bois de chêne à toute étape de la vinification ou de l'élevage est interdite.
  • Teneur maximale en sucres résiduels autorisée : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 15 juin de l'année suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 30 juin.
  • Dernière modification: 27 Mars 2021
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13