.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Doisy-Védrines

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Classé du Sauternais
Date du classement 18/04/1855 2ème Cru Classé de Sauternes
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Sauternais
Commune(s)
  • Barsac.

Sol Calcaire, graves
Superficie (ha) 27
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Sémillon, Sauvignon, Muscadelle
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Barsac
Appellation(s) de repli(s)
Site internet
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Domaine de 27 hectares installé au sud de la commune de Barsac et du château Coutet, au voisinage des châteaux Doisy-Daëne et Doisy-Dubroca.
Le vignoble de 27 hectares (80 % Sémillon, 17 % Sauvignon, 3 % Muscadelle) est disposé sur un sol de graves argileuses sur socle calcaire. La parcelle principale est située autour du château Védrines au nord-est du hameau de la Pinesse. Une deuxième parcelle est une bande de terrain disposée entre le vignoble de château Doisy-Daëne au nord et le vignoble de château Doisy-Dubroca au sud. Enfin une troisième parcelle située à l’extrême sud-est de la commune de Barsac au bord de la rivière Ciron complète le vignoble.
Le nom du domaine tire son origine du mot Doisy qui désigne ce lieu de Barsac et de la famille Védrines propriétaire du domaine au début du 18ème siècle.

Histoire :
La naissance de ce domaine remonte au mariage le 29 mai 1704 de Jean-Baptiste de Védrines (1677-1746), avocat originaire de Sainte-Livrade-sur-Lot (autrefois Sainte-Livrade-d'Agenais) avec Marie de Raymond (1684-1764), fille de Paul de Raymond, avocat au parlement de Bordeaux et propriétaire du fief de La Pinesse.
Au lieu-dit Doisic (nommé Doisy sur la carte de Guyenne de 1785 de Pierre de Belleyme) un château est construit pour le couple en lieu et place d'un moulin et dès cette époque, il devait déjà exister un vignoble puisque deux témoins de ce mariage Jean Pascale et Jean Reau étaient viticulteurs du fief.
Le domaine de Védrines va alors se transmettre de père en fils.
Après la Révolution française, le château Coutet est saisi comme bien national et son propriétaire Romain de Filhot (1746-1794), conseiller lay au Parlement de Bordeaux sera guillotiné le 10 juillet 1794.
Le propriétaire du château Védrines de l’époque (Duboscq?), rachète une petite partie du vignoble de château Coutet et l'adjoint à son domaine.
Le vignoble du château Doisy ou Védrines va par la suite s'agrandir ensuite par mariage pour atteindre une superficie moyenne de 25 hectares.
Le 1er février 1806, Jean-Jacques-Emmanuel Daëne (1781-1863?), capitaine de marine, épouse Marguerite Duboscq.
Le 11 avril 1809 : Jean-Jacques-Emmanuel Daëne négociant à Bordeaux, époux de Marguerite Duboscq, achète une partie de Doisy appartenant à son beau-frère Bernard Duboscq qui le tenait de ses parents (descendance de la famille Védrines?). Cette partie sera rebaptisée Doisy-Daëne. La partie Doisy-Védrines (la plus importante) restant la propriété d’une membre de la famille Duboscq.
En 1850, peut-être suite à des successions, Doisy a trois propriétaires, Mademoiselle Faux (15 tonneaux, la partie nommée maintenant Doisy-Dubroca), Daëne (15 tonneaux) et madame Duboscq (65 tonneaux).
En 1851, Doisy-Védrines est cédé à la famille Boireau et devient Doisy-Védrines-Boireau.
En 1855, le château Doisy est désigné 2ème cru des vins blancs classés de la Gironde. Cela englobe les trois propriétés.
En 1867, selon le courtier Alfred Daney (1832-1911), les crus se nomment Doisy-Daëne, Doisy-Védrines, Doisy-Debans et il existe également un cru Dubroca.
Le 1er juillet 1873, Jules Pierre Teyssonneau (1838-1893) épouse Jeanne Marguerite Marie Boireau (1854-1911).
Le château Doisy-Védrines passe ensuite par héritage à Renée Marie Gabrielle Teyssonneau (1888-1979) épouse depuis le 6 février 1911 de Jean Pierre Paul Théodore Frédéric Castéja (1882-1955).
De 1950 à 1955, Emile Peynaud est l'oenologue conseil du château Doisy-Védrines.
En 1979, suite au décès de Mme Teyssonneau, la propriété est reprise par Pierre Castéja son petit fils.
Olivier Castéja, après le décès de Pierre Castéja lui succède.
Le cuvier dispose de treize cuves inox thermo-régulées.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 6500 pieds à l'hectare.
Vendanges manuelles avec 6 à 8 tries successives.
Élevage de 15 à 18 mois en fût de chêne (66 % neuves).
Rendement moyen : 10 hl/ha.
Le second vin du domaine porte le nom de : Château Petit Védrines.
Dernière modification: 31 Juillet 2022
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13