.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
BA BE BI BL BO BR BU
BON BOR BOU

Bourgogne Hautes Côtes de Nuits

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 04/08/1961
Carte Bourgogne Hautes Côtes de Nuits
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte de Nuits
Commune(s)
  • Côte d'Or :
    Arcenant, Bévy, Chambolle-Musigny (en partie), Chaux, Chevannes, Collonges-lès-Bévy, Nuits-Saint-Georges (en partie), Curtil-Vergy, l'Etang-Vergy, Flagey-Echezeaux (en partie), Magny-lès-Villers (en partie), Marey-lès-Fussey, Messanges, Meuilley, Nuits-Saint-Georges (en partie), Premeaux-Prissey (en partie), Reulle-Vergy, Segrois, Villars-Fontaine, Villers-la-Faye.

Sol Calcaire, Marnes
Superficie (ha) 655
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rosé / Rouge
Encépagement Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris, Pinot noir.
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel des vins de Bourgogne
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Vignoble dispersé sur une vingtaine de communes de la Côte-d'Or dominant le rebord du plateau de la Côte-de-Nuits à une altitude variant de 300 à 400 mètres.
L'exposition du vignoble est généralement vers l'ouest.
La séparation avec l'appellation Bourgogne Hautes Côtes de Beaune s'effectue au niveau de Magny les Villers près de Corgoloin.

Histoire :
La vigne est présente grâce aux moines depuis le 17ème siècle.
Ce vignoble se développa jusqu'à la crise phylloxérique,, période d'une quarantaine d'années (1880-1920) où le vignoble souffrit du mildiou, de l'oïdium, du phylloxéra mais également d'invasion d'insectes (cochylis, eudémis, pyrale...), afin de produire des vins de consommation courante issus du cépage Gamay.
Les vins produits portaient le nom de vins d'arrière-côtes.
La superficie des vignobles des hautes côtes (Beaune et Nuits) atteint 5000 hectares en 1878.
Entre 1878 et 1910, le vignoble perd une partie de sa superficie pour atteindre 4200 hectares.
Le 29 avril 1930, un jugement du tribunal civil de Dijon définissant la Bourgogne viticole (Yonne, Côte-d’Or, Saône-et-Loire et l'arrondissement de Villefranche-sur-Saône dans le Rhône) exclut de l'appellation le cépage Gamay et les hybrides. Ce qui exclut le vignoble des Hautes-Côtes.
Le 17 janvier 1932, un accord (dit de Meuilly) entre le Syndicat des grands vins, le Syndicat du commerce et l'Union syndicale des Hautes Côtes de Beaune et de Nuits crée la dénomination Bourgogne des Coteaux du Nuiton pour les vins issus du cépage Gamay.
En 1933, il ne reste plus que 1500 hectares de vignoble majoritairement planté en cépage Gamay.
Après la seconde guerre mondiale, le vignoble sera replanté avec du Chardonnay et du Pinot noir essentiellement.
Le 4 août 1961, l'appellation d'origine contrôlée est obtenue.

Les vins :
A noter que dans le décret du 16 octobre 2009, la mention rosé avait disparu au bénéfice de la mention Clairet.
Depuis les deux mentions peuvent être utilisées sans distinction.
Les vins rouges représentent plus de 80 % de la production de l'appellation.

.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin vif et alcoolique aux arômes de fleur blanches, de fruits (agrume, poire, pomme) évoluant sur des notes beurrées.
Température de service : 10-12 °C (52-55 °F).
Garde potentielle : 3 à 5 ans.

.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin frais et léger aux arômes de fleurs (violette), de fruits rouges (cerise) et noirs avec une note de réglisse.
Température de service : 10-12 °C (50-54 °F).
Garde potentielle : 2 à 3 ans.

.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin charpenté aux tanins développés avec des arômes de fruits rouges.
Température de service : 14-16 °C (57-61 °F).
Garde potentielle : 5 à 10 ans.

Conditions de production du décret d'appellation:
  • Densité minimale de plantation : 4000 pieds à l’hectare.
  • L'irrigation est interdite.

  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Cépages principaux : Chardonnay, Pinot blanc.
    Cépage accessoire (10 % maximum) : Pinot gris.
  • Rendement visé : 66 hl/ha.
  • Rendement butoir : 72 hl/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 170 g/L.
  • Le cépage Pinot gris ne peut représenter plus de 30 % de l’assemblage.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10.5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total après enrichissement : 13 %.
  • Teneur maximale autorisée en sucres résiduels : 3 g/L.
  • L'utilisation de morceaux de bois est interdite à toute étape de la production ou de l'élevage.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er mars de l’année suivant celle de la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 mars de l’année suivant la récolte.

  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Cépages principaux : Pinot noir, Pinot gris.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc.
  • Rendement visé : 58 hl/ha.
  • Rendement butoir : 66 hl/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 170 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total après enrichissement : 13,5 %.
  • Teneur maximale autorisée en sucres résiduels : 3 g/L.
  • L'utilisation de morceaux de bois est interdite à toute étape de la production ou de l'élevage.
  • L'utilisation de charbons œnologiques (modification de la couleur) est interdite.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er mars de l’année suivant celle de la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 mars de l’année suivant la récolte.

  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Cépage principal : Pinot noir.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris.
  • Rendement visé : 58 hl/ha.
  • Rendement butoir : 66 hl/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 180 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration de 10 %.
  • Titre alcoométrique volumique total après enrichissement : 13,5 %.
  • Teneur maximale autorisée en sucres résiduels : 2 g/L.
  • L'utilisation de morceaux de bois est interdite à toute étape de la production ou de l'élevage.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er mars de l’année suivant celle de la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 mars de l’année suivant la récolte.
  • Dernière modification: 1 Novembre 2020
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13