.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
BA BE BI BL BO BR BU
BUG BUZ

Bugey

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 20/10/2009
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Jura-Savoie
Sous-région Savoie
Commune(s)
  • Ain :
    L'Abergement de Varey, Ambérieu en Bugey, Ambléon, Andert et Condon, Anglefort, Arbignieu, Argis, Artemare, Belley, Belmont, Bénonces, Béon, Bohas-Meyriat-Rignat, Bolozon, Boyeux Saint-Jérôme, Brens, Briord, Cerdon, Ceyzériat, Ceyzérieu, Chanay, Chavornay, Chazey-Bons, Cheignieu la Balme, Contrevoz, Conzieu, Cressin-Rochefort, Culoz, Cuzieu, Flaxieu, Groslée, Izieu, Journans, Jujurieux, Lagnieu, Lavours, Lhuis, Magnieu, Marignieu, Massignieu de Rives, Mérignat, Montagnieu, Nattages, Parves, Peyrieu, Pollieu, Poncin, Pugieu, Rossillon, Saint-Alban, Saint-Benoît, Saint-Germain les Paroisses, Saint-Champ, Saint-Jean le Vieux, Saint-Martin de Bavel, Saint-Martin du Mont, Saint-Sorlin en Bugey, Seillonnaz, Talissieu, Torcieu, Tossiat, Vaux en Bugey, Vieu, Villebois, Virieu le Grand, Virignin, Vongnes.

Sol Calcaire, Granit
Superficie (ha) 262
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rosé / Rouge
Encépagement Aligoté, Altesse, Chardonnay, Gamay, Jacquère, Molette, Mondeuse, Mondeuse blanche, Pinot gris, Pinot noir, Poulsard
Production (hl) 13400
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située sur la rive droite du Rhône, à proximité des Alpes et du Revermont jurassien dans le sud du département de l'Ain, à la lisière de la Haute-Savoie et de l'Isère, près du Lac du Bourget.
65 communes la constitue.
Quatre zones peuvent accolées leurs noms à celui de Bugey : Cerdon, Manicle, Montagnieu, Virieu le Grand.
Le vignoble est disposé au pied des collines et des falaises avec une exposition dominante vers le sud.

Histoire :
La présence de la vigne remonte à l'époque gallo-romaine.
Sous l’impulsion des moines, puis de riches propriétaires fonciers, le vignoble bugiste connaît son plus grand développement entre les années 1830 et 1870. Il est alors aux mains de propriétaires fortunés et couvre une superficie, dans le département de l’Ain, d’environ 20000 hectares.
La crise du phylloxéra provoque sa quasi-disparition.
Patrie de Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826).
Devant cette perte du patrimoine, les producteurs se mobilisent pour sauvegarder des plants de vignes et les réimplantent dans les sites les plus adaptés.
Le vignoble du « Bugey » est réhabilité au cœur des îlots où subsistent, à la fois des usages et des hommes. Les producteurs recherchent la meilleure adéquation entre le cépage et ses sites de plantation, tout en s’appuyant sur un encépagement régional. Ils développent une production de vins tranquilles et de vins mousseux dont ils assurent le conditionnement et la commercialisation par vente directe.
Dans la dernière partie du XXème siècle, les producteurs vont tout à la fois parfaire la maîtrise de cette méthode d’élaboration reconnue sous la mention « méthode ancestrale », et développer la méthode de seconde fermentation en bouteille avec adjonction d’une liqueur de tirage.
Parmi les vins mousseux, ceux produits dans la région de Cerdon, de 1945 à 1958 sont connus sous la dénomination « Vins provenant du canton de Poncin ».
Cette mobilisation se concrétise par la naissance du syndicat des vignerons du Bugey en 1955.
Le vignoble fut relancé dans les années 1950 (1958 avec l'AOVDQS Bugey).
Il y a environ 250 producteurs actuellement.
En 2010, le vignoble couvre environ 500 hectares, pour une production moyenne annuelle de 27000 hectolitres.

Les vins :
Cette production se répartit en 60% de vins mousseux et pétillants commercialisés en appellation d’origine contrôlée « Bugey », « Bugey » complété de la dénomination géographique complémentaire « Montagnieu », « Bugey » complété de la dénomination géographique complémentaire « Cerdon» complété obligatoirement par la mention « méthode ancestrale » et 40% de vins tranquilles rouges, blancs, et rosés, avec une majorité de vins blancs.
La commercialisation est assurée à 80 %, par vente directe, par des exploitations familiales.
Les vins blancs sont historiquement élaborés à partir de plusieurs cépages avec cependant comme cépage principal le cépage Chardonnay. Ils présentent une vivacité doublée d’une finale ample et souple.
Les vins rosés sont principalement issus des cépages noirs. Ce sont des vins frais et parfumés, légers et fruités qui se boivent jeunes.
Les vins rouges sont obligatoirement issus d’un seul cépage.
Les vins issus de cépage Gamay ou Pinot noir présentent un caractère léger, des tanins fins et très souvent des nuances aromatiques fruitées pour le Gamay, des nuances aromatiques plus complexes pour le Pinot noir.
Les vins issus du cépage Mondeuse sont marqués par une structure tannique très présente et des arômes généralement dominés par des notes de fruits noirs.
Les vins rouges bénéficiant de la dénomination géographique complémentaire « Manicle », issus du cépage Pinot noir, offrent des vins plus charpentés.
Les vins bénéficiant de la dénomination géographique complémentaire « Montagnieu » présentent fréquemment des nuances d’épices.
Les vins mousseux ou pétillants sont obtenus par seconde fermentation en bouteille avec adjonction d’une liqueur de tirage et une durée minimale d’élevage sur lies fines de 9 mois. Ils présentent le plus souvent des arômes à dominante florale.
Les vins produits sous la dénomination géographique complémentaire « Cerdon » sont des vins mousseux rosés de type aromatique. Ils sont obligatoirement présentés avec la mention « méthode ancestrale ». Ce produit singulier offre une expression aromatique de fruits rouge et une teneur en sucres résiduels comprise entre 22 g/L et 80 g/L. La mousse est abondante et fine.
Les vins produits sous la dénomination géographique complémentaire « Montagnieu », sont le plus souvent élaborés à partir d’assemblages de moûts issus de raisins blancs et de raisins noirs. Ils acquièrent ainsi une structure aromatique plus complexe et une relative souplesse en bouche.
Dernière modification: 20 Mars 2013
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13