.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
AJ AL AM AN AR AU AV
AJA

Côtes de Bordeaux Sainte-Foy

Catégorie de l'appellation
Classement AOP
Date du classement 10/11/2016
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordeaux
Sous-région Entre-Deux-Mers
Commune(s)
  • Gironde :
    Caplong, Eynesse, Gensac, Landerrouat, Les Lèves-et-Thoumeyragues, Ligueux, Margueron, Massugas, Pellegrue, Pessac-sur-Dordogne, Pineuilh, Riocaud, La Roquille, Saint-André-et-Appelles, Saint-Avit-de-Soulège, Saint-Avit-Saint-Nazaire, Saint-Philippe-du-Seignal, Saint-Quentin-de-Caplong et Sainte-Foy-la-Grande.

Sol Argile, Calcaire, Graves, Sable.
Superficie (ha) 500
Climat Océanique
Production (hl) 10000
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Site internet Site du conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située dans l'Entre-Deux-Mers à une soixantaine de kilomètres à l'est de Bordeaux, répartie sur 19 communes de la rive gauche de la Dordogne aux alentours de Sainte-Foy-La-Grande.
Elle se trouve à proximité des appellations Bergerac, Côtes de Duras, Monbazillac, Montravel et Saint-Émilion.
Le vignoble, sur un sol à dominante argilo-calcaire, est disposé sur des collines d’argile et de sable sur socle calcaire et des plateaux alluviaux en bordure de la rivière Dordogne.
Cette proximité de la Dordogne est à l’origine d’un microclimat humide et doux qui provoque des brouillards nocturnes l’été.

Histoire :
La vigne est présente dans ce secteur du Bordelais depuis au moins le 11ème siècle lors du partage entre les français et les Anglais de l'Aquitaine.
En 1255, lors de la fondation de la bastide de Sainte-Foy La Grande nommée lors de sa création Sainte-Foy-en-Agenais par Alphonse de Poitiers (1220-1271), frère de Saint-Louis (1214-1270), la vigne est présente autour de celle-ci.
Dès le Moyen-Âge, le développement des échanges commerciaux avec l'Angleterre (le Privilège de Bordeaux ne s'appliquant pas aux vins transportés sur la Dordogne) assure un débouché et un développement au vignoble de Sainte-Foy la Grande.
Au 16ème siècle, la situation particulière de la commune en fait un bastion protestant. Ce qui après l'émigration huguenote vers les pays d’Europe du Nord permettra un nouvel essor du vignoble au 17ème siècle.
Au 18ème siècle, le vignoble possède une superficie de 4000 hectares et la production s'exporte principalement vers les Pays-Bas.
C'est à Sainte-Foy la Grande que l'on sucra pour la première fois les vins dans le Bordelais.
Vers 1853, l'oïdium ravage le vignoble de Sainte-Foy la Grande.
En 1873, le phylloxéra dévaste le vignoble.
En 1885 naît le syndicat viticole de Sainte-Foy la Grande.
Le 28 octobre 1924, le tribunal civil de Libourne défini les délimitations de l'appellation Entre-Deux-Mers pour les vins blancs et rouges produits dans le département de la Gironde entre la rive gauche de la Dordogne et la rive droite de la Garonne. Ce qui intègre la zone géographique de Sainte-Foy la Grande.
Le 24 mai 1928, le tribunal civil de la Gironde délimite l'appellation Sainte-Foy Bordeaux.
Le 31 juillet 1937 l'appellation d'origine contrôlée Sainte-Foy Bordeaux pour les vins rouges et blancs est créée par un décret publié au Journal Officiel du 11 août 1937. Les cépages autorisés sont alors pour les vins blancs (à 80%) : Muscadelle, Sauvignon, Sémillon et pour 20 % (pendant 10 ans) : Blanc auba, Blanc de Gaillac, Blanc verdet (Blanc verdot), Chalosse blanche (Claverie ?), Chasselas, Clairette dorée (Bourboulenc ?), Colombard, Folle blanche, Jurançon blanc, Malvoisie (Torbato ?), Mauzac blanc (Len de l'El), Monbadon, Montils, Pelgarie (Meslier Saint-François) Ugni blanc. La richesse minimale en sucre des moûts est fixée à 170 g/L pour un degré alcoolique minimal de 10 °. Pour les vins rouges (à 80%) : Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Malbec, Merlot et Petit verdot et pour 20 % (pendant 10 ans) : Bouchalès (Grappu), Castets, Fer, Folle noire (Jurançon noir ?) Gros verdot, Mansin, Pardotte (Pignon), Saint-Macaire et Valdiguié (Cahors). La richesse minimale en sucre des moûts est fixée à 162 g/L pour un degré alcoolique minimum de 9,5 °. Le rendement maximal autorisé étant de 45 hL/ha (moyenne sur 5 ans).
Le 6 décembre 1938, le décret d’appellation est modifié et le titre alcoométrique des vins est alors de 9, ° pour les vins rouges et de 10 ° pour les vins blancs.
Après la seconde guerre mondiale et surtout après les gelées de l'hiver 1956, le vignoble de la zone est replanté essentiellement en cépages rouges commercialisés dans les appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur.
En juillet 2014, un dossier est déposé auprès de l'INAO pour intégrer l'appellation Côtes de Bordeaux.
Le 10 novembre 2016, l’appellation Sainte-Foy Bordeaux intègre l’appellation Côtes de Bordeaux à compter du millésime 2016. Les deux appellations Côtes de Bordeaux Sainte-Foy et Sainte-Foy Bordeaux coexistent avec les mêmes conditions de production.
En 2018, l’appellation Sainte-Foy Bordeaux semble ne plus exister.

Les vins :
.: ABC du Vin :. Blanc :
.: ABC du Vin :.
Représente moins de 20 % de la production de l'appellation.
Vin vif et frais avec des arômes d'agrumes, de fleurs blanches (acacia, tilleul) et des notes légèrement épicées.
Température de service : 08-10 °C.
Garde potentielle : 2 à 4 ans.

.: ABC du Vin :. Blanc moelleux :
.: ABC du Vin :.
Production très faible.
Vin à la robe or avec des arômes de fleurs blanches (acacia, tilleul), de fruits (agrume, pêche) et des notes miellées en finale.
Température de service : 10-12 °C.
Garde potentielle : 3 à 5 ans.

.: ABC du Vin :. Blanc liquoreux :
Production anecdotique.
Vendanges manuelles par tries successives.
Vin à la robe dorée, voire ambrée avec des notes de fleurs blanches (acacia, tilleul), de fruits (agrume), de confit (orange) évoluant sur des arômes de rôti et de grillé.
Température de service : 09-11 °C.
Garde potentielle : 4 à 6 ans.

.: ABC du Vin :. Rouge :
.: ABC du Vin :.
Représente l’essentiel de la production de l’appellation : 80 % (7000 hectolitres).
Vin charpenté à la robe sombre marqué par ses tanins avec des arômes de fruits rouges et noirs (cassis, griotte, mûre) évoluant vers des notes de cuir et de sous-bois.
Température de service : 15-17 °C.
Garde potentielle : 2 à 5 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation:
  • Densité minimale de plantation : 4500 pieds/hectare.
  • Pas de disposition concernant l'irrigation.

  • Côtes de Bordeaux Sainte-Foy Sec :
  • Cépages principaux : Muscadelle, Sauvignon, Sauvignon gris, Sémillon.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Colombard, Ugni blanc.
  • Rendement visé : 62 hL/ha.
  • Rendement butoir : 72 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : Sauvignon et Sauvignon gris : 178 g/L.
    Autres cépages : 170 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total après enrichissement : 13 %.
  • Sucres résiduels : 4 g/L maximum.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.

  • Côtes de Bordeaux Sainte-Foy Moelleux :
  • Cépages principaux : Muscadelle, Sauvignon, Sauvignon gris, Sémillon.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Colombard, Ugni blanc.
  • Rendement visé : 45 hL/ha.
  • Rendement butoir : 55 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 221 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 13,5 %.
  • Titre alcoométrique volumique acquis minimum : 11,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 15%.
  • Sucres résiduels : 17 à 45 g/L.
  • Élevage au minimum jusqu'au 15 décembre de l’année de la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 1er janvier suivant la récolte.

  • Côtes de Bordeaux Sainte-Foy Liquoreux :
  • Cépages principaux : Muscadelle, Sauvignon, Sauvignon gris, Sémillon.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Colombard, Ugni blanc.
  • Vendanges manuelles par tries successives.
    Les raisins sont récoltés à surmaturité, botrytisés et/ou passerillés sur souche.
  • Rendement visé : 37 hL/ha.
  • Rendement butoir : 40 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 255 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 15 %.
  • Titre alcoométrique volumique acquis minimum : 12 %.
  • Enrichissement : Interdit.
  • Sucres résiduels : 51 g/L minimum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 15 mars de l’année suivant celle de la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 31 mars suivant la récolte.

  • Côtes de Bordeaux Sainte-Foy Rouge :
  • Cépages principaux (50 % minimum) : Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Côt (Malbec), Merlot.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Carmenère (10 % maximum), Petit verdot (15 % maximum).
  • Rendement visé : 52 hL/ha.
  • Rendement butoir : 65 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : Cépage merlot : 198 g/L.
    Autres cépages : 189 g/L.
  • Assemblage : Le cépage Cot est obligatoirement assemblé avec un autre cépage principal.
    L’ensemble des cépages accessoires représente moins de 15 % de l’assemblage.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration de 15 %.
  • Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13,5 %.
  • Sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 15 mars de l’année suivant celle de la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.
  • Voir aussi : Côtes de Bordeaux
    Dernière modification: 18 Août 2018
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13