.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
BA BE BI BL BO BR BU
BLA

Blagny

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 31/07/1937
Carte Blagny
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte de Beaune
Commune(s)
  • Côte d'Or :
    Meursault, Puligny-Montrachet.

Sol Argile, Calcaire
Superficie (ha) 54.11
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cépage principal : Pinot noir. Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin tannique aux notes animales nécessitant une certaine garde.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 5 à 10 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de l'office du tourisme de Meursault
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Distant d' une dizaine de kilomètres du sud de Beaune, le hameau de Blagny se situe sur la commune de Puligny-Montrachet.
Son vignoble fondé par les moines de l'abbaye cistercienne de Maizières se partage entre les communes de Meursault (25 hectares, dont 23 hectares en premier cru) et Puligny-Montrachet (29 hectares dont 21 hectares en premier cru).
Le vignoble est disposé sur un sol de marnes argileuses et de calcaire en pente douce autour du hameau de Blagny avec une orientation vers l’est et se situe entre 300 et 380 mètres d’altitude.
Le climat est de type océanique avec une influence continentale.
Sa production est exclusivement en rouge. Les vins blancs prennent l'appellation Meursault ou Puligny-Montrachet selon leur emplacement.
Le nom de Blagny viendrait du dieu gaulois Belenos.

Histoire :
En 1184, l’abbaye cistercienne de Maizières fondée vers 1125 à Saint-Loup-Géanges reçoit Blagny en donation par l'évêque et le chapitre cathédral de Langres.
Dès le 13ème siècle, Blagny devient un important lieu de production de vins pour l’abbaye de Maizières.
La chapelle de Blangy devient ensuite une métairie mais reste propriété de l’abbaye de Maizières jusqu’à la Révolution française.
En novembre 1789, la Révolution française va provoquer un énorme bouleversement dans la structure du vignoble bourguignon puisque la totalité des biens possédés par le Clergé sont saisis et vendus comme Bien national.
En 1816, André Jullien, dans sa Topographie de tous les vignobles connus indique que les vins blancs et rouges de Blagny sont de troisième classe et que les vins blancs peuvent se vendre le même prix que ceux des premières cuvées de Meursault (deuxième classe).
Le 31 juillet 1937, un décret créé l’appellation d’origine contrôlée Blagny. La superficie de l’appellation s’étend alors sur environ 25 hectares. L’encépagement prévu est le cépage Pinot noir et ses variétés (beurot, liébault et Renevey pendant 15 ans) mais il reste possible d’ajouter jusque 15 % de cépages blancs (Chardonnay, Pinot blanc et Pinot gris) dans l’encépagement. La richesse minimale en sucre des moûts est fixée à 178 g/L (196 g/L si ajout du nom d’un climat), le degré alcoolique minimale des vins est de 10,5 ° (11,5 ° si mention d’un climat) et le rendement maximal autorisé est fixé à 35 hL/ha (moyenne sur 5 ans).
Le 14 octobre 1943 la mention premier cru Blagny est définie par décret. Aucune liste de climats n’est publiée. Les devant avoir une richesse minimale en sucre des moûts de 189 g/L (10,5 ° de titre alcoolique minimum).
En 2008, la superficie du vignoble est de 5 hectares pour une production de 165 hectolitres.

Les vins :

.: ABC du Vin :.
Vin tannique aux notes animales nécessitant une certaine garde.
Température de service : 14-16 °C (57-61 °F).
Garde potentielle : 5 à 10 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 9000 pieds/ha.
  • L'irrigation est interdite.


  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Cépage principal : Pinot noir.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris.
  • Rendement visé : 50 hl/ha.
  • Rendement butoir : 58 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 180 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10.5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • La concentration partielle des moûts de raisins par les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) est autorisée, elle ne peut pas dépasser 10 % du volume du moût de départ.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdit.
  • Teneur maximale en sucres résiduels : 2 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu’au 15 juin de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 30 juin suivant la récolte.
  • Dernière modification: 5 Janvier 2020
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13