.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
MA ME MI MO MU
MUE MUS MUT

Muscat de Rivesaltes

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 29/08/1956
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Sous-région Aude, Pyrénées-Orientales
Commune(s)
  • Aude :
    Cascatel-des-Corbières, Caves, Fitou, Leucate, La Palme, Paziols, Treilles, Tuchan, Villeneuve-les-Corbières.
  • Pyrénées-Orientales :
    Argelès-sur-Mer, Bages, Baho, Baixas, Banyuls-dels-Aspres, Banyuls-sur-Mer, Bélesta, Le Boulou, Brouilla, Cabestany, Caixas, Calce, Camélas, Canet-en-Roussillon, Canohès, Cases-de-Pène, Cassagnes, Castelnou, Cerbère, Céret, Claira, Les Cluses, Collioure, Corbère, Corbère-les-Cabanes, Corneilla-de-la-Rivière, Corneilla-del-Vercol, Elne, Espira-de-l’Agly, Estagel, Fourques, Ille-sur-Têt, Laroque-des-Albères, Latour-Bas-Elne, Latour-de-France, Lesquerde, Llauro, Llupia, Maureillas-las-Illas, Maury, Millas, Montauriol, Montescot, Montesquieu-des-Albères, Montner, Néfiach, Opoul-Périllos, Ortaffa, Palau-del-Vidre, Passa, Perpignan, Peyrestortes, Pézilla-la-Rivière, Pia, Planèzes, Pollestres, Ponteilla, Port-Vendres, Rasiguères, Reynès, Rivesaltes, Saint-André, Saint-Estève, Saint-Feliu-d’Amont, Saint Féliu-d’Avall, Saint-Génis-des Fontaines, Saint-Hyppolyte, Saint-Jean-Lasseille, Saint-Jean-Pla-de-Corts, Saint-Nazaire, Saint-Paul-de-Fenouillet, Sainte-Colombe-de-la-Commanderie, Saleilles, Salses-le-Château, Le Soler, Sorède, Tautavel, Terrats, Thuir, Tordères, Toulouges, Tresserre, Trouillas, Villelongue-dels-Monts, Villemolaque, Villeneuve-de-la-Raho, Villeneuve-la-Rivière, Vingrau, Vivès.

Sol Argile, Calcaire, Granit, Sable, Schiste
Superficie (ha) 5662
Climat Méditerranéen
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Muscat blanc, Muscat d'Alexandrie
Production (hl) 166845
Dégustation
Type de vin Vin à la robe or pâle dans sa jeunesse avec des arômes de fruits frais (citron, mangue, pêche) avec des notes mentholées évoluant en vieillissant vers une robe ambrée avec des arômes de fruits confits ou très mûrs (abricot, raisin), de fruit secs et des notes miellées et vanillées.
Température de service 07 °C à 10 °C
Garde potentielle 1 an
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site du Conseil interprofessionel des vins du Rousillon
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Vin doux naturel produit dans l’Aude (9 communes) et dans le département des Pyrénées-Orientales (89 communes) dont l'aire d’appellation englobe les aires d'appellations : Banyuls, Maury et Rivesaltes.
L’appellation est limitée par le massif des Corbières au nord, le massif des Albères au sud, le massif du Canigou à l'ouest et la Méditerranée à l'est et est traversée par trois fleuves L'Agly, le Tech et la Têt.
Le vignoble est disposé essentiellement sur les terrasses de la Vallée de l’Agly, sur les terrasses au sol d’argile sableuse mêlée de galets et de graviers sur socle de schistes des Aspres, autour de Leucate et sur le plateau caillouteux entre Rivesaltes et Salses (le Crest). Les sols sont divers mais principalement argilo-calcaires avec parfois un peu de grès ou des sols caillouteux et sableux ayant pour origine des roches schisteuses.
Le climat est de type méditerranéen avec de la Tramontane.

Histoire :
La première trace de vin que l’on puisse retrouver dans la région Languedoc-Roussillon remonte à 700 avant Jésus-Christ à Calvisson entre Nimes et Montpellier où du vin apporté par des Etrusques fut consommé (4.000 tessons d’amphores vinaires ont été découvert sur l’oppidum de la Liquière).
La viticulture débute probablement dans la région Languedoc-Roussillon dès le 6ème siècle avant Jésus-Christ avec les phocéens qui installent un comptoir à Agde.
La création d'un vignoble dans le Roussillon remonte probablement à la présence grecque du 5ème siècle avant Jésus Christ mais également à la présence ibère du 5ème siècle avant Jésus Christ avec la création de Collioure et de son port qui à cette époque a pour vocation de commercer avec les marchands grecs d'Ampurias près de Gérone.
En juin 2013, on a retrouvé au sud de Lattes dans l'agglomération de Montpellier des traces de vinifications dans un pressoir en calcaire remontant entre - 425 et - 400 avant Jésus-Christ ainsi que des amphores contenant des résidus datant de – 500 à – 475 avant Jésus-Christ.
La diffusion du vignoble sera effectuée par les romains lors de la conquête de la Gaule et la région prendra le nom de Gaule narbonnaise à compter de 118 avant Jésus-Christ. Elle s'étend de Vienne sur le Rhône, jusqu’aux Pyrénées.
Après la domination romaine, le vignoble continuera pourtant d'exister grâce aux ordres monastiques.
Au 13ème siècle, on pratique déjà la technique du mutage (ajout d'alcool dans le vin pour en augmenter le degré), 1285 est la date attribuée pour la découverte par Arnau de Vilanova (1238-1311) du procédé de mutage des moûts.
En 1451, sous le règne d'Alphonse V d'Aragon dit le Magnanime (1396-1458), son épouse Marie de Castille (1401-1458) s'approvisionne de «huit charges de vin muscat du mas de la Garriga», à Rivesaltes et précise bien que c'est pour Noël
En 1816, André Jullien, dans sa Topographie de tous les vignobles connus indique que le muscat de Rivesaltes est considéré par Alexandre Balthazar Grimod de la Reynière (1758-1837), surnommé roi des gourmets, comme le meilleur vin de liqueur de l’Europe.
En 1857, Victor Rendu dans son Ampélographie française indique que la production de vin de liqueur n’est qu’accessoire à Rivesaltes (80 hectares pour une superficie totale de 10500 hectares en production) et que le cépage destiné à cette production ne représente que 300 hectolitres par an.
La loi du 1er septembre 1871, dans son article 3 prévoit de taxer les vins présentant, une force alcoolique supérieure à quinze degrés d’un double droit de consommation ce qui provoque un problème, les vins de la région de Collioure titrant régulièrement au-delà de 15 % en réaction à cette loi, le 2 août 1872, une loi proposée par Emmanuel Arago (1812-1896) reconnaît l’existence d’une production originale de vins pouvant présenter un titre alcoométrique volumique acquis supérieur à 15 % et nécessitant l’addition d’alcool ou d’eau-de-vie portant son titre alcoométrique volumique jusqu’à 18 % afin d’éviter les problèmes de transport. Cette loi a pour conséquence d’encourager la production de vins doux naturels.
Le 13 avril 1898, une loi proposée par le député Jules Pams 1852-1930) réserve l'utilisation de la mention traditionnelle "vin doux naturel" aux vins qui "auront la possibilité d'être maintenus sous le régime des vins, moyennant paiement d'un demi droit de consommation de l'alcool employé au mutage.
Le 15 juillet 1914, une loi proposée par Emmanuel Brousse (1866-1926), député de Prades, détermine les cépages autorisés pour la production de vin doux naturel : Grenache, Macabeu, Malvoisie et Muscat.
Le 29 août 1956, les appellations Muscat de Banyuls, Muscat des Côtes d’Agly et Muscat de Maury sont supprimées et reversées dans la nouvelle appellation d’origine contrôlée Muscat de Rivesaltes.
En 1969, la superficie du vignoble est de 3697 hectares.
En 1997, les viticulteurs de Rivesaltes demandent une dérogation afin de commercialiser le muscat en primeur le troisième jeudi du mois de novembre de l’année de la récolte sous le nom de muscat de Noël. Dérogation obtenue à compter du millésime 1999.
En 2009, le vignoble couvre une superficie d’environ 5000 hectares pour une production de 130000 hectolitres.

Les vins :

.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin à la robe or pâle dans sa jeunesse avec des arômes de fruits frais (citron, mangue, pêche) avec des notes mentholées évoluant en vieillissant vers une robe ambrée avec des arômes de fruits confits ou très mûrs (abricot, raisin), de fruit secs et des notes miellées et vanillées.
Température de service : 07-09 °C (45-48 °F).
Garde potentielle : 6 à 10 ans.

.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Muscat de Noël :
Le muscat de Noël est l'équivalent des vins de primeur commercialisés l'année même de leur récolte.
Le plus connu des vins de primeur est le Beaujolais nouveau, commercialisé le 3ème jeudi de novembre.
La mention du millésime est obligatoire.
Ce vin existe depuis le millésime 1997. Il fut créé en souvenir de la tradition espagnole du 19ème siècle consistant à servir à la cour royale de Barcelone lors des fêtes de la Nativité un vin doux et parfumé.
Vin à la robe or pâle avec des arômes d’agrumes (citron), de fruits blancs (pêche), de fruits exotiques (mangue) et parfois des notes mentholées.
Température de service : 08-10 °C (46-50 °F).
Garde potentielle : 0 à 1 an.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 4000 pieds à l’hectare.
  • L'irrigation est : Autorisée avant le 1er mai et jusqu’à la récolte et à titre exceptionnelle du 15 juin au 15 août ou entre la fermeture de la grappe et à la véraison si autorisation délivrée par le directeur de l'Institut national de l'origine et de la qualité.

  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Muscat blanc (Muscat à petits grains), Muscat d'Alexandrie.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 252 g/L.
  • Rendement visé : 30 hL/ha.
  • Rendement butoir : 40 hL/ha.
  • Titre alcoométrique volumique acquis minimum : 15 %.
  • Titre alcoométrique volumique total supérieur ou égal : 21,5 %.
  • Enrichissement : Interdit.
  • Mutage : Réalisé par apport d’alcool neutre vinique titrant au minimum 96 % vol., dans la limite, évaluée en alcool pur, de 5 % minimum et 10 % maximum du volume du moût mis en œuvre.
    L’opération de mutage est effectuée avant le 31 décembre de l’année de récolte du moût, toutefois, des compléments de mutage peuvent être réalisés, dans la limite d’un apport total de 10 % en alcool pur, avant la déclaration de revendication.
  • Sucres résiduels : 100 g/L minimum.
  • Élevage au minimum jusqu’au 15 février de l’année suivant la récolte.
  • Embouteillage : Dans des contenants hermétiques et sous vide de 5 litres maximum.
  • Commercialisation possible à partir du 15 février de l’année suivant la récolte.

  • .: ABC du Vin :.
    Muscat de Noël :
  • Encépagement : Muscat blanc (Muscat à petits grains), Muscat d'Alexandrie.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 252 g/L.
  • Rendement visé : 30 hL/ha.
  • Rendement butoir : 40 hL/ha.
  • Titre alcoométrique volumique acquis minimum : 15 %.
  • Titre alcoométrique volumique total supérieur ou égal : 21,5 %.
  • Enrichissement : Interdit.
  • Mutage : Réalisé par apport d’alcool neutre vinique titrant au minimum 96 % vol., dans la limite, évaluée en alcool pur, de 5 % minimum et 10 % maximum du volume du moût mis en œuvre.
    L’opération de mutage est effectuée avant le 31 décembre de l’année de récolte du moût, toutefois, des compléments de mutage peuvent être réalisés, dans la limite d’un apport total de 10 % en alcool pur, avant la déclaration de revendication.
  • Sucres résiduels : 100 g/L minimum.
  • Embouteillage : Obligatoire avant le 1er décembre de l’année de récolte.
  • Commercialisation possible à partir du troisième jeudi du mois de novembre de l'année de récolte.
  • La mention du millésime est obligatoire.
  • Voir aussi : Banyuls, Maury, Rivesaltes
    Dernière modification: 23 Mai 2020
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13