.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
MA ME MI MO MU
MOE MON MOR MOS MOU

Montravel

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 31/07/1937
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Sud-Ouest
Sous-région Dordogne
Commune(s)
  • Dordogne :
    Bonneville et Saint-Avit de Fumadières, Fougueyrolles, Lamothe-Montravel, Montcaret, Montpeyroux, Montazeau, Nastringues, Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, Saint-Antoine-de-Breuilh, Saint-Méard-de-Gurçon (en partie), Saint-Michel-Montaigne, Saint-Seurin-de-Prats, Saint-Vivien, Vélines.

Sol Calcaire, Graves, Sable
Superficie (ha) 246
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rouge
Encépagement Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Côt, Merlot, Muscadelle, Sauvignon, Sémillon
Production (hl) 11523
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Côtes de Montravel, Haut-Montravel
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située dans l'ouest du département de la Dordogne sur la rive droite de la rivière éponyme dans le prolongement du vignoble libournais, à proximité des appellations Côtes de Castillon, Sainte-Foy-Bordeaux et du Bergeracois.
Cette appellation est incluse dans l'aire d'appellation Bergerac et représente près du quart de celle-ci.
Le vignoble est disposé sur un coteau au sol calcaire de la rive droite de la Dordogne en aval de Bergerac.

Histoire :
Michel de Montaigne (1533-1592) aurait écrit à propos du vin de Montravel : En boire peu et modérément à chaque repas, c'est trop restreindre les faveurs de ce Dieu.
En 1909, le conseil d'état statuant en assemblée générale défini la délimitation de l'appellation d'origine Bordeaux. Parmi les communes désignées, il y avait 41 communes de la Dordogne : dans le canton de Vélines, les communes de Carsac, Minzac, Montpeyroux, Saint-Martin de Gurçon, Saint-Méard de Gurçon, Villefranche-de-Longchapt. Dans le canton de Sigoulès : les communes de Cunèges, Flaugeac, Gageac à Rouillac, Mescoulès, Monbazillac, Monbos, Monestier, Pomport, Puyguilhem, Razac-de-Saussignac, Sigoulès et Thénac. Dans le canton de la Force : Prigonrieux. Canton d'Issigeac : Bouniagues, Colombier. Canton de Bergerac : Bergerac (partie de la commune située au nord de la ligne du chemin de fer de Libourne au Buisson), Lembras, Saint-Laurent des Vignes et Saint-Nexant.
Décision annulée définitivement deux ans plus tard, en 1911, par la décision de limiter l'appellation Bordeaux aux communes du département de la Gironde.
Le 22 septembre 1922, le tribunal de Bergerac défini les délimitations géographiques de l’appellation Montravel.
Le 31 juillet 1937, lors de la création de l'appellation d'origine contrôlée Montravel publiée au Journal Officiel du 11 août 1937 et réservée uniquement au vin blanc sec, il fut décidé de permettre aux vins rouges produits dans l'aire d'appellation de prendre l'étiquette Bergerac. L’appellation reprend les délimitations du jugement de 1922. Les communes de l’appellation sont : Le Canet, Les Laurens, Montcaret, La Mothe-Montravel, Port-Sainte-Foix, Saint-Antoine de Breuilh et Saint-Seurin de Prats
L’encépagement était composé au moins 66 % de Muscadelle, de Sauvignon et de Sémillon avec pour cépages complémentaires pendant 10 ans : Blanc de Gaillac (Ondenc) et Enrageau (Folle Blanche ?). La richesse minimale en sucre des moûts est fixée à 170 g/L et le degré alcoolique minimal s’établi à 10 ° pour un rendement maximal de 47 hL/ha (moyenne sur 5 ans).
Le même jour, les décrets d’appellations Côte de Montravel et Haut-Montravel sont publiés.
En 1953, la superficie du vignoble est de 1426 hectares.
En 1969, la superficie du vignoble est de 1701 hectares.
En 1996, une bouteille spéciale pour l'appellation fut créée, elle comporte l'inscription : In Monte Revelationem (En montant, j'ai eu la révélation) qui est à l'origine du nom du village de Montravel.
Le 23 novembre 2001, l’appellation Montravel rouge est créée avec un encépagement majoritairement composé du cépage Merlot (50 % minimum).

Les vins :
.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin sec et vif, parfumé, souvent marqué par le cépage Sauvignon avec des arômes de fleurs blanches et parfois une note minérale (pierre à fusil).
Température de service : 07-11 °C (45-52 °F).
Garde potentielle : 3 à 8 ans.

.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin à la couleur intense, corsé, aux arômes de fruits mûrs avec des notes de résine, de grillé et de vanille.
Température de service : 14-16 °C (57-61 °F).
Garde potentielle : 3 à 10 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation:
  • Densité minimale de plantation : 5000 pieds/hectare.
  • L'irrigation est interdite.

  • .: ABC du Vin :.
    Montravel Blanc :
  • Encépagement : Cépages obligatoires : Sauvignon et Sauvignon gris (25 % minimum), Sémillon (25 % minimum).
    Cépage secondaire : Muscadelle.
    Cépage accessoire (10 % maximum) : Ondenc.
  • Rendement visé : 58 hL/ha.
  • Rendement butoir : 70 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 170 g/L.
  • Assemblage d’au moins deux cépages principaux (50 % minimum de l’ensemble).
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total après enrichissement : 13 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdite.
  • Addition de tanins : Interdite.
  • Teneur maximale autorisée en sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu’au 15 mars suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.

  • .: ABC du Vin :.
    Montravel rouge :
  • Cépage principal (50 % minimum) : Merlot.
    Cépages secondaires : Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Côt.
  • Rendement visé : 50 hL/ha.
  • Rendement butoir : 60 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 189 g/L.
  • Assemblage : Présence du cépage Merlot obligatoire.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total après enrichissement : 13,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdite.
  • Addition de tanins : Interdite.
  • Teneur maximale autorisée en sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu’au 31 mars de la 2ème année suivant la récolte dont au moins 3 mois en bouteille.
  • Commercialisation possible à partir du 15 avril de la 2ème année suivant la récolte.
  • Dernière modification: 9 Juin 2019
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13