.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Trotte Vieille

Catégorie de l'appellation
Classement Grand cru Classé de Saint-Emilion
Date du classement 16/06/1955 1er Grand cru classé B, 17/11/1969 1er Grand cru classé B, 23/05/1986 1er Grand cru classé B, 08/11/1996 1er Grand cru classé B, 12/12/2006 † 1er Grand cru classé B, 29/10/2012 1er Grand cru classé B
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Saint-Emilion
Commune(s)
  • Saint-Emilion.

Sol Calcaire
Superficie (ha) 10
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Merlot, Cabernet franc, Cabernet-sauvignon
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin à la robe pourpre aux arômes de fruits noirs et rouges (cassis, cerise, mûre, myrtille) avec des notes d'épices et de sous-bois marqué par des tannins solides et fondus.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 15 à 30 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Saint-Emilion
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Domaine de 12 hectares situé au nord-est de Saint-Émilion à proximité du château Le Prieuré, du château Sansonnet et du château Troplong-Mondot.
Le vignoble de 10 hectares (55 % Merlot, 40 % Cabernet franc, 5 % Cabernet-sauvignon) est disposé sur un coteau au sol d'argile (30 cm d’épaisseur) sur socle calcaire avec une exposition sud-ouest.
A noter qu'il existe dans le vignoble du domaine, une parcelle de cabernet franc plantée en 1868 (vignes pré-phylloxéryque).
La légende veut que le domaine tire son nom du fait qu'une vieille dame descendait systématiquement en trottinant au croisement des deux routes situées au bas du domaine où se trouvait un arrêt de diligence pour aller aux nouvelles.
Il est plus probable que le terme Trotte désigne en gascon une petite hauteur.

Histoire :
La première mention indiquant l'existence de Trotte Vieille remonte au 15ème siècle avec un parchemin écrit en gascon.
Avant la Révolution française, les terres où sont situés Trotte Vieille et le château Villemaurine appartenaient à Jean Laveau (?-1836) dit le fils de l'aîné qui achètera en 1811 le château Soutard.
En 1841, le propriétaire est Pierre-Justin Isambert (1776-1843), notaire à Libourne, cité dans la revue Le Producteur Bordelais publié par Lecoutre de Beauvais. A cette époque il est également propriétaire du château l'Evangile à Pomerol.
En 1867, le domaine obtient une médaille d'or à l'exposition universelle. Le propriétaire est Georges Isambert.
En 1868 ou juste avant le domaine est divisé en deux parties, peut-être suite à la succession de Pierre Isambert. Il est la propriété de Rabit (ou Raby) et des Demoiselles Dumugron.
En 1874, le propriétaire du domaine est Alexis Dumugron (1799-1882), coutelier et sous-inspecteur des Forêts.
En 1886, il y a trois propriétaires : Pierre Jean à Faurie et Trottevieille, Édouard Jean à Taudy et Trottevieille et Alexis Dumugron à Trottevieille.
En 1898, le domaine est réunifié et appartient à Édouard Jean puis à Charles-Pierre Jean (1884-?) en 1908 (certainement son fils) époux depuis le 26 avril 1907 de Josephine Gibaud (1884-?).
Le 12 août 1919, Charles-Pierre Jean divorce de Joséphine Gibaud qui conserve la propriété du château Trotte Vieille.
En 1922, la superficie du domaine est de 10 hectares.
Le 20 novembre 1929, Joséphine Gibaud épouse Armand Jacques Henri Gibert (1879-?).
En 1942, le domaine est la propriété de ses héritiers E ? et Gilbert Jean-Gibaud.
En 1947, les deux petit-fils de Charles Jean, vendent le domaine à Marcel Borie (1894-1961) de la société de négoce Borie-Manoux, société propriétaire à l’époque du château Batailley et du château Lynch-Moussas.
Le 16 juin 1955, le domaine est classé Premier Grand Cru classé B de Saint-Émilion. Rang qu'il conserve jusque maintenant.
En 1961, après le décès de Marcel Borie, c'est son gendre Emile Castéja (1921-) qui prend la direction de la société Borie-Manoux et par extension le château Trotte Vieille.
A compter de 1969, la mise en bouteille au domaine devient obligatoire pour l'appellation Saint-Émilion Grand cru et pour les Grands crus classés.
Au milieu des années 1990, Emile Castéja transmet la direction du domaine et de la société Borie-Manoux à son fils Philippe Castéja (1949-) mais conserve la Présidence du Conseil de Surveillance de Borie-Manoux.
Depuis 1999, le directeur technique du domaine est Christophe Dussutour.
L’œnologue conseil du domaine est Denis Dubourdieu.
En 2011, le domaine change d’oenologue conseil et choisi Thomas Duclos, œnologue du laboratoire Œnoteam.
En 2012, le vignoble du château Bergat †, propriété de Philippe Castéja, est intégré à celui du château Trotte Vieille. L'ensemble du vignoble est conduit en lutte raisonnée.
Le 29 octobre 2012, le domaine intègre, après la proposition du 6 septembre 2012 de l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO), le classement officiel des crus de l'AOC Saint-Émilion Grand Cru dans la catégorie : Premier Grand Cru Classé B.
En février 2020, Xavier de Rozières devient directeur technique du domaine, il était auparavant directeur général du Château de Lastours dans les Corbières.
En avril 2022, un nouveau chai est inauguré.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 7500 pieds/ha.
Élevage de 12 à 18 mois en fût de chêne (100 % neuf).
Rendement moyen : 35 hl/ha.
Le second vin du domaine porte le nom de : Dame de Trotte Vieille à compter du millésime 2010. Auparavant il s'appelait La Vieille Dame de Trotte Vieille.
Création avec le millésime 2002.
Dernière modification: 27 Avril 2022
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13