.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Pape-Clément

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Classé de Graves
Date du classement 16/02/1959
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Graves
Commune(s)
  • Pessac.

Sol Calcaire, graves
Superficie (ha) 30
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cabernet-sauvignon, Merlot
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Graves, Pessac-Léognan
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Propriété de 36 hectares située à 8 kilomètres à l'ouest de Bordeaux sur la commune de Pessac dans une zone complètement urbanisée. Le vignoble de 32,5 hectares (30 hectares en rouge avec 60 % cabernet-sauvignon, 40 % Merlot ; 2,5 hectares en blanc avec 45 % Muscadelle, 45 % Sémillon, 10 % Sauvignon) est disposé sur un sol de graves ferrugineuses installées sur un socle calcaire.
Seul les vins rouges du Château Pape Clément appartiennent au classement des Graves. Leur superficie représente 30 hectares (60 % Cabernet-sauvignon, 40 % Merlot).
Le domaine dispose d'une source d'eau ferrugineuse connue depuis l'époque gallo-romaine.
Le nom du domaine vient de Bertrand de Goth (1264-1314) devenu le Pape Clément V, propriétaire des lieux à la fin du 13ème siècle.

Histoire :
Le Château Pape Clément est un des plus anciens terroirs viticoles de la région. La vigne y est cultivée sans discontinuité depuis 7 siècles.
Le nom du domaine vient de Bertrand de Goth (1264-1314) devenu le Pape Clément V. Celui-ci reçu de son frère Béraud de Goth, archevêque de Lyon, en cadeau pour sa nomination d'archevêque de Bordeaux en 1300, une propriété à Pessac du nom de Magonty, dotée d’un "château vieux", attenant au domaine forestier actuel, d’un vignoble appelé vignoble de La Mothe et de prés destinés à l'élevage.
Clément V va faire agrandir le vignoble et le 14 novembre 1305, Bertrand de Goth est couronné Pape à Lyon et prend le nom de Clément V.
En 1309, il renomme le domaine Pape Clément et lègue la propriété à son neveu, Arnaud de Canteloup (?-1332), qu'il a nommé archevêque de Bordeaux. Il meurt le 20 avril 1314.
Le domaine restera entre les mains des religieux jusqu'à la Révolution française, sa production étant sans doute réservée uniquement aux archevêques et leurs invités.
Lors de la Révolution française, le domaine sera confisqué comme bien national.
En 1791, le domaine est vendu aux enchères à Samuel Charles Joseph Paul Peixotto De Beaulieu (1741-1805), banquier bordelais.
En 1824, il est racheté par Firmin (?) Jarrige, ancien maire de Pessac.
En 1840, Monsieur De Fortmanoir (ou Dufort-Manoir) se porte acquéreur du domaine.
Quelques années plus tard, Monsieur Clouzel rachète le domaine. A cette époque, l'étampe du domaine est : Château Sainte-Marie Pape Clément.
En 1858, Jean-Baptiste Clerc, armateur bordelais, achète la propriété, la rattache au vignoble contigu de Sainte-Marie-de-Bel-Air (ce qui porte la superficie du vignoble à plus de 37 ha).
Monsieur Clouzel reprend à la même époque (1858) le château Cazalet (60 hectares) et son vignoble de 24 hectares qui est détaché du château Sainte-Marie-de-Bel-Air.
En 1861, Jean-Baptiste Clerc fait construire le château tel qu'on le connaît sur les soubassements de la maison noble de Sainte-Marie (datant du 15e siècle) et remet le vignoble à niveau, tout en se préoccupant de la qualité des vins.
A son décès, la propriété est rachetée par J. Cinto, agent de change. Celui-ci va rénover et agrandir le château.
Ses héritiers auraient revendu la propriété à un britannique du nom de Maxwell (la société exploitant le domaine en 1922 et en 1929 portait toujours le nom d'héritiers J. Cinto) après la première guerre mondiale.
Maxwell aurait laissé péricliter le domaine et le 8 juillet 1937, un orage de grêle a presque entièrement décimé le vignoble.
En 1939, Paul Montagne, viticulteur à Madran et futur maire de Pessac rachète le domaine. Celui-ci utilisera les services d'Emile Peynaud, à compter de 1949 et ce jusqu'en 1984.
Il faudra presque 20 ans pour reconstituer le vignoble en portant de nouveau sa superficie à une trentaine d'hectares.
C'est seulement à partir de 1950 que le vignoble sera replanté et en 1953 la production de vins reprendra son niveau des années 1920.
Le 16 février 1959, le château Pape Clément est retenu dans le classement des crus classés de Graves uniquement pour ses vins rouges.
En 1974, un chai de première année est créé. Bernard Magrez prend une participation minoritaire dans le domaine (3,5%).
Léo Montagne prendra la succession de son père.
En 1983, Bernard Magrez, gendre de Léo Montagne et propriétaire de nombreux domaines, prend la direction du domaine et le château est rénové. Il mettra une dizaine d'années à reprendre la totalité du capital du domaine.
En 1985, Bernard Pujol devient le directeur du domaine.
En 1986, le vignoble possède une superficie de 29 hectares.
En 1990, l’œnologue conseil du domaine est le professeur Pascal Ribereau-Gayon. Le cuvier est rénové avec l'installation de 20 cuves de 145 hectolitres à température contrôlée installé sur 700 mètres carrés.
En 1992, la superficie du vignoble blanc est de 2 hectares.
Depuis, le chai permet des vinifications parcellaires (cuves de chêne de 50 à 140 hectolitres).
En 1995, le nouvel œnologue conseil du domaine est Michel Rolland.
En 1999, Eric Larramona succède à Bernard Pujol à la tête du domaine.
Le responsable du domaine de 2005 à 2011 est Patrick Hateau, remplacé en janvier 2012 par Nicolas Contiero, auparavant responsable du château Fombrauge appartenant également à Bernard Magrez.
En 2012, le domaine s'équipe de deux bœufs (Blanc et Marel) pour travailler les sols du vignoble.
En décembre 2013, le domaine est le premier à utiliser un drône pour contrôler les évolutions de son vignoble (besoin en eau, manquants, maturité des baies…).

Les vins :
Le second vin du domaine porte le nom de : Clémentin du Pape Clément.
Existe depuis le millésime 1986.
Production en blanc et en rouge.
Il existe un troisième vin appelé le Prélat de Pape Clément.
Les vins blancs, non classés, représentent 2,5 hectares (45 % Sauvignon, 45 % Sémillon, 10 % Muscadelle) et sont commercialisés sous le nom de Château Pape Clément.
Le domaine est le seul à égrener la totalité de sa récolte avant vinification.
La densité moyenne de plantation varie de 7700 à 9000 pieds à l'hectare selon les parcelles.
Elevage en fut de chêne de 18 à 20 mois (100 % neuf).
Production moyenne annuelle : 600 hl/an.
Dernière modification: 11 Novembre 2018
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13