.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
COL CON COR COS COT COU

Corbières Boutenac

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 20/05/2005
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Sous-région Aude
Commune(s)
  • Aude :
    Boutenac, Ferrals les Corbières, Fabrezan, Saint-Laurent de la Cabrerisse, Thézan des Corbières, Monséret, Saint-André de Roquelongue, Luc sur Orbieu, Ornaisons, Lézignan-Corbières.

Sol Calcaire, Grès
Superficie (ha) 1200
Climat Méditerranéen
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cépages principaux (70 % minimum) : Carignan (30 % minimum, 50 % maximum), Grenache noir, Mourvèdre. Cépage accessoire : Syrah.
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 8 à 10 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s) Corbières
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Cette appellation se situe dans les Corbières à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Narbonne dans onze communes d’une zone de collines et de garrigue autour du Pinada de Boutenac (273 mètres d’altitude). Les limites sont au nord la rivière l’Orbieu, à l’est, la rivière l’Aussou, au Sud, les plateaux calcaires de Thézan-des-Corbières et de Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse et à l’ouest la rivière la Nielle.
Le vignoble est disposé sur un sol de galets et de sable avec parfois du grès et du calcaire orienté vers le sud et le sud-ouest.
Le climat est de type méditérranéen avec un vent d’ouest puissant (le Cers).

Histoire :
En 1878, le département de l’Aude possède un vignoble de 120000 hectares et sa production de vin en 1879 atteint 3477412 hectolitres.
En 1887, l’Aude est atteint par la crise du phylloxéra et la superficie de son vignoble chute à 91721 hectares, sa production à 1896843 hectolitres.
Dès 1888, la superficie du vignoble de l’Aude remonte à 102903 hectares avec la replantation du vignoble avec des porte-greffes américains dans les plaines et l’utilisation de cépages à très forts rendement (Aramon notamment) afin de produire un vin bon marché et en grande quantité afin d'alimenter la France entière. Le résultat est la plantation d'un vignoble produisant autour de 50 hectolitres par hectare en moyenne, régulièrement plus en plaines, avec des pointes de 150 à 200 hectolitres par hectare pour les vignobles implantés en zone irrigables (Camargue notamment).
En 1899, le vignoble de l’Hérault possède une superficie de 188000 hectares.
Dès le début du 20ème siècle, les conséquences de cette production de masse vont se faire sentir, les quatre départements de l'Aude, du Gard, de l'Hérault et des Pyrénées-Orientales représentent 40 % de la production totale des vins français (colonies comprises).
La surproduction due à des millésimes d'abondance de 1904 à 1907 et à l'explosion de la production et des importations des vins d'Algérie utilisés pour le coupage des vins médiocres vont provoquer un effondrement du marché viticole (prix divisés par 4, de 20 francs l’hectolitre à 5 francs) et une forte agitation sociale dans cette région dépendant essentiellement de la production viticole.
Le 26 janvier 1908, le syndicat de défense des Corbières est créé.
Le 2 juillet 1923, le tribunal civil de Narbonne défini l’appellation d’origine Vins de Corbières avec un degré alcoolique minimal de 10 ° et les cépages autorisés Carignan, Cinsault, Grenache Picpoul, Terret noir ou blanc et 10 % de cépages hybrides.
En 1945, une partie de l’appellation Corbières peut prendre la dénomination Corbières supérieures est définie.
Le 20 juillet 1949, le même tribunal limite la production à 40 hL/ha et le degré alcoolique à 11 °.
Le 2 avril 1951, un arrêté défini les appellations Vin Délimité de Qualité Supérieure Corbières supérieures (12,5 ° pour les vins blancs et rosés, 12 ° pour les vins rouges, rendement limité à 30 hL/ha), Boutenac fait partie de cette appellation.
Le 24 décembre 1985, l'appellation d'origine contrôlée Corbières est définie.
Le 20 mai 2005, l’appellation d’origine contrôlée Corbières Boutenac est créée.
En 2018, la superficie du vignoble est de 200 hectares.

Les vins :
.: ABC du Vin :.
Vin rouge à la robe sombre corsé avec des arômes d’épices, de fruits mûrs et des tannins puissants évoluant sur des notes de caramel et de café.
Température de service : 16-18 °C (61-64 °F).
Garde potentielle : 8 à 10 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 4400 pieds/hectare.
  • Irrigation : Pas de disposition concernant l'irrigation.
  • Encépagement : Cépages principaux (70 % minimum) : Carignan (30 % minimum, 50 % maximum), Grenache noir, Mourvèdre.
    Cépage accessoire : Syrah.
  • Rendement visé : 45 hl/ha.
  • Rendement butoir : 54 hL/ha.
  • Assemblage obligatoire.
    Aucun cépage ne peut représenter plus de 80 % de l’assemblage.
    La proportion de l’ensemble des cépages : Carignan, Grenache noire, Mourvèdre représente au minimum 70 % de l’assemblage.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 207 g/L pour les cépages Mourvèdre et Syrah.
    216 g/L pour les autres cépages.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 12 %.
  • Enrichissement : Pas de disposition.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdite.
  • Teneur maximale en sucres résiduels : 3 g/L maximum si le titre alcoométrique volumique naturel est inférieur ou égal à 14 %, 4 g/L au-delà.
  • Élevage au minimum jusqu'au 31 décembre de l’année suivant la récolte, dont 2 mois minimum en bouteille.
  • Commercialisation possible à partir du 1er janvier de la deuxième année suivant la récolte.
  • Voir aussi : Corbières
    Dernière modification: 15 Avril 2019
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13