.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Doisy-Dubroca †

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Classé du Sauternais
Date du classement 18/04/1855 2ème Cru Classé de Sauternes
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Sauternais
Commune(s)
  • Barsac.

Sol Calcaire, graves
Superficie (ha) 3
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Sémillon
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Barsac
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Propriété de 3,3 hectares encadrée par le vignoble du château Doisy-Daëne et par le vignoble du château Doisy-Védrines au sud.
Le vignoble de 3,28 hectares (100 % Sémillon avant d’être arraché) est constitué d'une unique bande de 500 mètres de long sur un sol de sable rouge sur socle calcaire.
Le nom du domaine tire son origine du mot Doisy qui désigne ce lieu de Barsac et de la famille Dubroca propriétaire du domaine vers 1880.

Histoire :
La naissance de ce domaine remonte au mariage le 29 mai 1704 de Jean-Baptiste de Védrines, avocat originaire de Sainte-Livrade-sur-Lot (autrefois Sainte-Livrade-d'Agenais) avec Marie de Raymond, fille de Paul de Raymond, avocat bordelais et propriétaire du fief de La Pinesse.
Au lieu-dit Doisy un château pour le couple est construit en lieu et place d'un moulin et dès cette époque, il devait déjà exister un vignoble puisque deux témoins de ce mariage Jean Pascale et Jean Reau étaient viticulteurs dans la propriété.
Le domaine de Védrines va alors se transmettre de père en fils.
Après la Révolution française, le château Coutet est saisi comme bien national et son propriétaire Romain de Filhot (1746-1794), conseiller lay au Parlement de Bordeaux, guillotiné le 10 juillet 1794. Le propriétaire du château Védrines rachète une petite partie du vignoble de château Coutet et l'adjoint à son domaine.
Le vignoble du château Doisy ou Védrines va s'agrandir ensuite par mariage.
Le domaine va rester dans la famille Védrines jusqu'aux années 1830 (Jullien avec le Classement des vins du département de la Gironde de 1835).
Sans doute qu'en raison des lois napoléoniennes sur les successions, la propriété fut scindée en trois parties. La partie principale fut vendue à la famille Duboscq. Les deux autres divisions du domaine de Doisy sont rachetées, l'une par Mlle Faux (le futur château Doisy-Dubroca), l'autre par Monsieur Jean-Jacques Emmanuel Daëne, négociant bordelais (château Doisy-Daëne) au moins dès 1829 (Paguierre avec la Classification et description des vins de Bordeaux).
En 1855, le château Doisy appartenant à Monsieur Daëne est désigné 2ème cru des vins blancs classés de la Gironde. Cela englobe les trois propriétés.
En 1875, après le décès de Jean Jacques Emmanuel Daëne, ses trois fils vont hériter du château Doisy-Daëne.
En 1878, une partie du domaine du château Doisy-Daëne est cédée à Marcel ( 1839-1924) et Camille (1860-?), futur maire de Cérons, Dubroca (ce qui implique que la partie de Mlle Faux fut reprise par la famille Daëne avant 1875). Cette partie deviendra le château Doisy-Dubroca et conserve la maison et les chais d’origine.
En 1880, Marguerite Dubroca (1862-1947), fille de Marcel et sœur de Camille, épouse Henri Gounouilhou (1853-1913), fils d'un important imprimeur bordelais et directeur du journal de la Petite Gironde. Celui-ci rachètera en 1885 le château Climens. A compter de cette date, les domaines partageront leurs équipes techniques jusqu'à la mort d'Henri Gounouilhou.
En 1898, le domaine est classé sous le nom de Château-Gravas appartenant à Marcel Dubroca.
En 1908, le domaine a repris son nom de château Doisy-Dubroca appartenant à Marcel Dubroca.
Après le décès de Marcel Dubroca et la seconde guerre mondiale, le domaine appartient aux descendants d'Henri Gounouilhou.
En 1968, 6 hectares du vignoble est cédé à Pierre Dubourdieu propriétaire du château Doisy-Daëne.
En 1971, Lucien Lurton (1925- ) rachète le domaine en même temps que le château Climens.
En 1986, la superficie du vignoble est de 4 hectares.
En 1992, Louis Lurton prend la tête du domaine et les chais sont rénovés.
En 2012, le vignoble du domaine jusque là conduit en agriculture biologique, est arraché. Il devrait être replanté en 2016.
En juin 2014, Denis Dubourdieu rachète le domaine à Bérénice Lurton, propriétaire du château Climens.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 7000 pieds/ha.
Rendement moyen : 17 hl/ha.
Pas de millésime depuis 2011.
Le second vin du domaine porte le nom de : La Demoiselle de Doisy.
Existe depuis le millésime 1994.
Dernière modification: 8 Mars 2019
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13