.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
RA RE RI RO RU
RUC RUL

Rully

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 31/07/1937
Carte Rully
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte Châlonnaise
Commune(s)
  • Saône et Loire :
    Chagny, Rully.

Sol Argile, Calcaire
Superficie (ha) 352
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rouge
Encépagement Chardonnay, Pinot gris, Pinot noir
Production (hl) 15801
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel des vins de Bourgogne
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation communale de la Côte Chalonnaise située à l'extrême Nord du département de la Saône-et-Loire, à une quinzaine de kilomètres au nord de Châlon sur Saône et de Mercurey, au sud-ouest de l'appellation Maranges et à proximité immédiate de l'appellation Bouzeron.
Le vignoble dominant la plaine de la Saône en bordure du Canal du Centre et de la Nationale 6 est disposé entre 210 et 375 mètres d'altitude sur de légers coteaux au sol de marnes ou argilo-calcaires situés pour l'essentiel à l'ouest de la commune de Rully et exposés essentiellement vers l'est.
Le nom de l'appellation viendrait d'un riche propriétaire gallo-romain répondant au nom de Rubilium.

Histoire :
En 853, une charte extraite du cartulaire de l'abbaye de Sainte-Bénigne de Dijon indique une donation d'un domaine aux moines.
En 1349, le village de Rully est ravagé par la peste.
La Révolution française va provoquer un énorme bouleversement dans la structure du vignoble bourguignon puisqu'en novembre 1789 la totalité des biens possédés par le Clergé, qui était à cette époque le plus gros propriétaires terriens des vignobles bourguignons, sont saisis comme Bien national.
Durant le 19ème siècle Rully devient un important centre de production de vins mousseux.
En 1888, Marie Ambal fonde sa maison qui deviendra Veuve Ambal.
A la fin du 19ème siècle, le vignoble de Rully va particulièrement souffrir de la crise phylloxérique, période d'une quarantaine d'années (1880-1920) où le vignoble souffrit du mildiou, de l'oïdium, du phylloxéra mais également d'invasion d'insectes (cochylis, eudémis, pyrale...).
En 1923, suite à une plainte des producteurs de Mercurey, le tribunal de Châlon sur Saône interdit aux vignerons de Rully d’utiliser le nom de Mercurey pour les vins produits sur leur territoire.
Le 13 juin 1939, l’appellation d’origine contrôlée est obtenue par un décret publié au Journal Officiel du 20 juin 1939 pour les vins blancs et rouges.
A cette époque, Rully est l’un des principaux producteurs de vins mousseux de la Bourgogne.
Les conditions de production de l’appellation sont alors l’utilisation du cépage Chardonnay pour les vins blancs, et du cépage Pinot noir pour les vins rouges (mais il reste possible d’ajouter jusque 15 % de Chardonnay dans l’encépagement). La quantité minimale de sucre dans les moûts est fixée à 178 g/L (190 g/L si ajout du nom d’un climat), le degré alcoolique minimale des vins est de 10,5 ° (11,5 ° si mention d’un climat) et le rendement maximal autorisé est fixé à 40 hL/ha (moyenne sur 5 ans).
Le 14 octobre 1943, le décret d’appellation est modifié et exige une richesse minimale en sucre des moûts de 187 g/L pour les vins blancs (degré alcoolique minimal : 11 °) et de 189 g/L pour les vins rouges (10,5 ° de titre alcoolique minimal. Le décret introduit la notion de premier cru pour des vins issus de climats sélectionnés par le comité national des appellations d’origine avec une richesse minimale des moûts de 196 g/L et un degré alcoolique minimal de 11,5 ° pour les vins blancs et de 198 g/L pour un titre alcoolique de 11 ° pour les vins rouges.
Le 26 novembre 1943, une liste de 19 climats premiers crus est publiée au Bulletin officiel du Service des prix du ministère de l'économie nationale : La Bressande, Champs Cloux, Cloux, Chapitre, Ecloseaux (disparu), La Fosse, Grésigny, Margotés, Marissou, Le Meix Caillet, Molesme, Montpalais, Les Pierres, Pillot, Préaux, Rabourcé, Raclot, La Renarde, Vauvry.
En 1945, la superficie du vignoble de l’appellation est de 90 hectares.
Jusque 1990, le vignoble de l’appellation se réparti à peu près équitablement entre cépages blancs et noirs.
En 1992, la zone d’appellation est re-délimitée et de nouveaux climats premiers crus sont ajoutés à la liste précédente : Agneux, Clos du Chaigne, Clos Saint-Jacques, La Bressande, La Pucelle et Le Meix Cadot.
En 2000, le vignoble est essentiellement blanc (65%) par extension du vignoble (70 hectares de plantation suplémentaires).

Les vins :
La production est essentiellement en blanc (2/3 du total).
.: ABC du Vin :.Blanc :
.: ABC du Vin :.
Vin fruité et gras avec une robe or avec des reflets verts dans sa jeunesse, avec des arômes de fleurs (acacia, aubépine, chèvrefeuille, violette), de fruits (citron, pêche blanche) et une note minérale (silex) évoluant avec le temp sur des notes de coings, de fruits secs (noisette, noix) et de miel.
Température de service : 10-12 °C (50-54 °F).
Garde potentielle : 4 à 10 ans.

.: ABC du Vin :.Rouge :
.: ABC du Vin :.
Vin à la robe rubis évoluant vers le grenat sombre avec l'âge, aux arômes de fleurs (violette), de petits fruits (cassis, cerise, framboise, griotte, mûre) avec des tanins assez prononcés, se finissant sur des notes animales (cuir) et épicées (poivre). En vieillissant, apparaissent des notes de fruits à l'alcool (kirsh) et de fruits compotés.
Température de service : 14-16 °C.
Garde potentielle : 4 à 6 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation:
  • Densité minimale de plantation : 8000 pieds/hectare.
  • Irrigation : Interdite.

  • Rully blanc :
  • Encépagement : Cépage principal : Chardonnay.
    Cépage accessoire (15 % maximum) : Pinot gris.
  • Rendement visé : 60 hL/ha.
  • Rendement butoir : 64 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 178 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13,5%.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdite.
  • Sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er avril suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 avril de l'année de récolte.

  • Rully Rouge :
  • Encépagement : Cépage principal : Pinot noir.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot gris.
  • Rendement visé : 54 hL/ha.
  • Rendement butoir : 58 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 180 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • La concentration partielle des moûts de raisins par les techniques soustractives d'enrichissement est autorisée, elle ne peut pas dépasser 10 % du volume du moût de départ.
  • Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdite.
  • Sucres résiduels : 2 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er avril suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 avril de l'année de récolte.
  • Voir aussi : Rully 1er Cru
    Dernière modification: 3 Octobre 2020
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13