.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
VA VE VI VO VR
VIE VIL VIN VIR

Viré-Clessé

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 26/02/1999
Carte Viré-Clessé
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Mâconnais
Commune(s)
  • Saône et Loire :
    Clessé, Laizé, Montbellet, Viré.

Sol Argile, Calcaire, Sable
Superficie (ha) 389
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Chardonnay
Production (hl) 27588
Dégustation
Type de vin Vin à la robe or pâle avec des reflets verts aux arômes de fleurs (acacia, aubépine, chèvrefeuille), d'agrume (citron vert), complété par des notes végétales (citronnelle, fougère, menthe) avec une note minérale et de noisette.
Température de service 08 °C à 10 °C
Garde potentielle 2 à 4 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel des vins de Bourgogne
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située sur 4 communes situées dans le sud du Mâconnais née de la réunion des AOC Mâcon-Clessé et Mâcon-Viré, deux communes situées sur la rive droite de la Saône entre Tournus au Nord et Mâcon au Sud.
Le vignoble est disposé sur deux coteaux dans le sens Nord-Sud avec une exposition essentiellement vers l'est, parfois à l'ouest à une altitude comprise entre 200 et 440 mètres d'altitude. Les sols sont essentiellement argilo-calcaires sur socle calcaire (la veine blanche).
Le climat est de type continental avec une influence océanique.
Le nom de Viré serait d'origine romaine (Viriacum).

Histoire :
Après la chute de l’empire romain, la vigne est cultivée par les ordres religieux. Dès le 10ème siècle, la vigne est présente sur les communes de Clessé et de Viré selon le cartulaire de l’abbaye bénédictine de Cluny.
La Révolution française va provoquer un énorme bouleversement dans la structure du vignoble bourguignon puisqu'en novembre 1789 la totalité des biens possédés par le Clergé, qui était à cette époque le plus gros propriétaire terrien des vignobles bourguignons, sont saisis comme Bien national.
En 1816, André Jullien, dans sa Topographie de tous les vignobles connus indique que Clessé produit de bons vins d'ordinaire de troisième qualité, et des vins communs.
En 1893, Victor Vermorel dans Les vins du Beaujolais, du Mâconnais et Chalonnais : étude et classement par ordre de mérite, nomenclature des clos et des propriétaires… cite les communes de Clessé et de Viré comme des producteurs de vins blanc de troisième catégorie.
Le 10 février 1927, la cave coopérative de Clessé ou Cave de la vigne blanche est créée suivie le 4 mars 1928 par celle de Viré.
En 1936, ces deux communes ont refusé l'AOC (tout comme la commune de Saint-Vérand) car les viticulteurs avaient une grande partie de leurs vignes en rouge et ne croyaient pas dans la création d'une appellation d'origine communale.
En 1963, le syndicat des vignerons de Viré avait fait une demande en appellation contrôlée avec ajout du nom des communes en mention complémentaire de Viré et la création d'une appellation Premier cru, ce qui fut refusée par l'INAO.
En 1988, le syndicat viticole de Viré et en 1991 pour le syndicat viticole de Clessé, un nouveau dossier d’accession à l’AOC est déposé qui abouti à un accord de principe en 1994, à la condition de réunir la demande de Viré avec celle du syndicat viticole de Clessé.
En 1996, le syndicat des vignerons de Viré et celui de Clessé font une demande d'accession en appellation d'origine contrôlée et obtiennent celle-ci le 26 Février 1999.
La taille potentielle de l'appellation est de 540 hectares, en réalité, le vignoble possède une superficie d'un peu plus d'une centaine d'hectares.
En 2018, les vignerons de l’appellation obtiennent l’utilisation des mentions demi-sec (4 à 8 g/L de sucres résiduels) et levrouté (8 à 18 g/L de sucres résiduels).

Les vins :
.: ABC du Vin :. Blanc :
Viré-Clessé :
Vin à la robe or pâle avec des reflets verts aux arômes de fleurs (acacia, aubépine, chèvrefeuille, genêt), d'agrume (citron vert), complété par des notes végétales (citronnelle, fougère, menthe), une note minérale et de noisette.
Température de service : 11-13 °C (52-55 °F).
Garde potentielle : 2 à 5 ans.
Viré-Clessé suivi d'un nom de climat :
Vin à la robe or pâle avec des reflets verts aux arômes de fleurs (acacia, aubépine, chèvrefeuille, genêt), d'agrume (citron vert), complété par des notes végétales (citronnelle, fougère, menthe), une note minérale et de noisette.
Température de service : 11-13 °C (52-55 °F).
Garde potentielle : 3 à 10 ans.
Viré-Clessé Demi-sec :
Vin à la robe or pâle avec des reflets dorés aux arômes de fleurs (acacia, aubépine, chèvrefeuille), d'agrume (citron vert), de fruits exotiques, de fruits secs avec une note confite.
Température de service : 11-13 °C (52-55 °F).
Garde potentielle : 2 à 5 ans.

.: ABC du Vin :. Blanc moelleux :
Viré-Clessé Levrouté :
Vin moelleux à la robe or, long en bouche, avec des notes de fleurs (acacia, aubépine), de fruits (coing, pêche), de miel et de confit.
Température de service : 11-13 °C (52-55 °F).
Garde potentielle : 2 à 5 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 7000 pieds/ha.
  • L'irrigation est interdite.
  • Encépagement : Chardonnay.
  • L'étiquette peut comporter la mention Vin de Mâcon ou Grand Vin de Mâcon.

  • Viré-Clessé :
  • Rendement de base : 64 hL/ha.
  • Rendement butoir : 70 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 187 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdit.
  • Sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er février de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation à partir du 15 février de l’année suivant la récolte.

  • Viré-Clessé suivi d'un nom de climat :
  • Rendement de base : 62 hL/ha.
  • Rendement butoir : 68 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 195 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 12 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdit.
  • Sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er avril suivant la récolte.
  • Commercialisation à partir du 15 avril de l’année suivant la récolte.

  • Viré-Clessé Demi-sec:
  • Rendement de base : 64 hL/ha.
  • Rendement butoir : 70 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 187 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11,5 %.
  • Enrichissement : Interdit.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdit.
  • Sucres résiduels : De 4 g/L minimum à moins de 8 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er février de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation à partir du 15 février de l’année suivant la récolte.

  • Viré-Clessé Levrouté :
  • Rendement de base : 48 hL/ha.
  • Rendement butoir : 52 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 246 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 15 %.
  • Titre alcoométrique volumique acquis minimum : 14 %.
  • Enrichissement : Interdit.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdit.
  • Sucres résiduels : 8 à 18 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er février de la deuxième année suivant la récolte.
  • Commercialisation à partir du 15 février de la deuxième année suivant la récolte.
  • Dernière modification: 25 Juillet 2022
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13