.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
FA FI FL FR FU
FRA FRO

Muscat de Frontignan ou Frontignan ou Vin de Frontignan

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 31/05/1936
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Sous-région Languedoc
Commune(s)
  • Hérault :
    Frontignan, Vic-la-Gardiole.

Sol Argile, Cailloux, Calcaire
Superficie (ha) 799
Climat Méditerranéen
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Muscat blanc (Muscat à petits grains blancs)
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située au sud de Montpellier et à une dizaine de kilomètres au nord-Est de Sète sur le bas des pentes du massif de la Gardiole (au nord) et contiguë de l'appellation Muscat de Mireval au bord de la Méditerranée.
Le vignoble est installé sur des des terrains généralement secs, caillouteux, pierreux issus de couches jurassiques, mollassiques et d’alluvions anciennes (jugement du 04/07/1935) en pente douce avec une orientation au sud-est.
Le climat est de type méditerranéen.
A noter que cette appellation bénéficie d'une bouteille spécialement dédiée à sa production : la bouteille à muscat de Frontignan (avec des cannelures torsadées en relief).

Histoire :
La première trace de vin que l’on puisse retrouver dans la région remonte à 700 avant Jésus-Christ à Calvisson entre Nimes et Montpellier où du vin apporté par des Etrusques fut consommé (4.000 tessons d’amphores vinaires ont été découvert sur l’oppidum de la Liquière).
La viticulture débute probablement dans la région Languedoc-Roussillon dès le 6ème siècle avant Jésus-Christ avec les phocéens qui installent un comptoir à Agde.
En juin 2013, on a retrouvé au sud de Lattes dans l'agglomération de Montpellier des traces de vinifications dans un pressoir en calcaire remontant entre - 425 et - 400 avant Jésus-Christ ainsi que des amphores contenant des résidus datant de – 500 à – 475 avant Jésus-Christ.
La diffusion du vignoble sera effectuée par les romains lors de la conquête de la Gaule et la région prendra le nom de Gaule narbonnaise à compter de 118 avant Jésus-Christ. Elle s'étend de Vienne sur le Rhône, jusqu’aux Pyrénées.
Après la domination romaine, le vignoble continuera pourtant d'exister grâce aux ordres monastiques.
Une charte de 1117 atteste de la culture du muscat à Frontignan.
Au 13ème siècle, on pratique déjà la technique du mutage (ajout d'alcool dans le vin pour en augmenter le degré) qui se diffuse au 14ème siècle sur Frontignan.
Au 15ème siècle, Jacques Cœur (1400-1456), commissaire des États de Languedoc à compter de 1444 relance l'économie de la région y compris la diffusion de ses vins par l'exportation des produits locaux vers le bassin méditerranéen.
A partir du 16ème siècle, le vignoble va se développer dans les plaines de la région soit par le biais de petites propriétés produisant du vin pour leur propre consommation soit par de grandes propriétés diffusant un vin de faible qualité aux grandes villes de la région (Montpellier, Narbonne).
Le 17 mars 1565, Charles IX autorise la vente et l’exportation des vin de Frontignan qui doivent posséder un certificat du juge de la ville de Frontignan précisant que le vin est originaire de ce terroir.
En 1601, Olivier de Serres (1539-1619) parle du muscat de Frontignan dont la valeur le fait transporter par tous les recoins du royaume.
Vers 1620, Johann Stephan Strobelberger (1593?-1630), médecin originaire de Gratz en Styrie et passionné de botanique parle du muscat de Frontignan.
Le 17 mai 1741, un arrêt précise que les vins de muscat de Frontignan, Béziers et Lunel pourront rester à Bordeaux pendant toute l'année, y être vendus et chargés.
Au 18ème siècle, le vin de Frontignan s’exporte vers l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.
Le 2 août 1872, une loi proposée par Emmanuel Arago (1812-1896) reconnaît l’existence d’une production originale de vins pouvant présenter un titre alcoométrique volumique acquis supérieur à 15 % et nécessitant l’addition d’alcool ou d’eau-de-vie portant son titre alcoométrique volumique jusqu’à 18 % afin d’éviter les problèmes de transport. Cette loi a pour conséquence d’encourager la production de vins doux naturels.
A la fin du 18ème siècle, les barriques de Frontignan sont étampées d’une marque pour éviter les copies.
Le 13 avril 1898, une loi proposée par le député Jules Pams 1852-1930) réserve l'utilisation de la mention traditionnelle "vin doux naturel" aux vins qui "auront la possibilité d'être maintenus sous le régime des vins, moyennant paiement d'un demi droit de consommation de l'alcool employé au mutage.
En 1907, la cave coopérative de Frontignan est fondée.
Le 15 juillet 1914, une loi proposée par Emmanuel Brousse (1866-1926), député de Prades, détermine les cépages autorisés pour la production de vin doux naturel : Grenache, Macabeu, Malvoisie et Muscat.
Le 4 juillet 1935, le tribunal de Montpellier défini l’aire parcellaire de l’appellation Frontignan.
Le 31 mai 1936, les appellations d’origine contrôlée Frontignan, Muscat de Frontignan ou Vin de Frontignan sont définies par décret. Il désigne des vins doux, de liqueur ou naturel (degré alcoolique minimal : 15%).
En 1953, la superficie du vignoble est de 493 hectares.
En 1969, la superficie du vignoble est de 731 hectares.

Les vins :
Muscat de Frontignan, Frontignan, Vin de Frontignan Vin de liqueur :
.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin a la robe or pâle, gras, aux arômes d’agrumes, de fruits murs et de raisin frais avec de puissantes notes muscatées.
Température de service : 07-09 °C (45-48 °F).
Garde potentielle : 1 à 2 ans.

Muscat de Frontignan, Frontignan, Vin de Frontignan Vin doux naturel :
.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin a la robe dorée, aux arômes de muscat surmuris avec des notes florales de tilleul, de fruits exotiques, un parfum de raisin frais, de menthe et des notes confites et miellées.
Température de service : 08-10 °C (46-50 °F).
Garde potentielle : 1 à 2 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 4000 pieds/ha.
  • L'irrigation est interdite.

  • Muscat de Frontignan, Frontignan, Vin de Frontignan Vin de liqueur :
    .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Muscat blanc (Muscat à petits grains blancs).
  • Rendement visé : 30 hl/ha.
  • Rendement butoir : 40 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 234 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique acquis minimum : 15 %.
  • Titre alcoométrique volumique total supérieur ou égal : 21,5 %.
  • Enrichissement : Interdit.
  • Mutage : Réalisé par apport d’alcool neutre vinique titrant au minimum 96 % vol., dans la limite, évaluée en alcool pur, de 15 % maximum du volume du moût mis en œuvre. L’opération de mutage est effectuée avant le 31 décembre de l’année de récolte du moût. Toutefois, des compléments de mutage peuvent être réalisés, dans la limite d’un apport total de 15 % en alcool pur, avant la déclaration de revendication.
  • Teneur maximale en sucres résiduels : 185 g/L minimum.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.


  • Muscat de Frontignan, Frontignan, Vin de Frontignan Vin doux naturel :
    .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Muscat blanc (Muscat à petits grains blancs).
  • Rendement visé : 30 hl/ha.
  • Rendement butoir : 40 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 252 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique acquis minimum : 15 %.
  • Titre alcoométrique volumique total supérieur ou égal : 21,5 %.
  • Enrichissement : Interdit.
  • Mutage : Réalisé par apport d’alcool neutre vinique titrant au minimum 96 % vol., dans la limite, évaluée en alcool pur, de 5 % minimum et 10 % maximum du volume du moût mis en œuvre. L’opération de mutage est effectuée avant le 31 décembre de l’année de récolte du moût. Toutefois, des compléments de mutage peuvent être réalisés, dans la limite d’un apport total de 10 % en alcool pur, avant la déclaration de revendication.
  • Teneur maximale en sucres résiduels : 110 g/L minimum.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.
  • La mention « vin doux naturel » est inscrite sur les étiquettes.
  • Dernière modification: 28 Octobre 2019
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13