.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
EC EI EN ER ET
ENG ENT

Entre-Deux-Mers

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 31/07/1937
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Entre-Deux-Mers
Commune(s)
  • Ambarès et Lagrave, Ambès, Arbis, Artigues près Bordeaux, Auriolles, Bagas, Baigneaux, Baron, Bellebat, Bellefond, Beychac et Caillau, Blasimon, Blésignac, Bonnetan, Bossugan, Bourdelles, Branne, Cabara, Cadarsac, Camarsac, Camiac et Saint-Denis, Camiran, Cantois, Casseuil, Castelmoron d'Albret, Castelviel, Caumont, Cazaugitat, Cessac, Civrac sur Dordogne, Cleyrac, Coirac, Coubeyrac, Courpiac, Cours de Monségur, Coutures, Créon, Croignon, Cursan, Daignac, Dardenac, Daubèze, Dieulivol, Doulezon, Escoussans, Espiet, Les Esseintes, Faleyras, Fargues Saint-Hilaire, Flaujagues, Fossès et Baleyssac, Frontenac, Génissac, Gironde sur Dropt, Gornac, Grézillac, Guillac, Izon, Jugazan, Juillac, Ladaux, Lamothe-Landerron, Landerrouet sur Ségur, Lignan de Bordeaux, Listrac de Durèze, Loubens, Loupes, Lugaignac, Lugasson, Madirac, Martres, Mauriac, Mérignas, Mesterrieux, Mongauzy, Monségur, Montagoudin, Montignac, Montussan, Morizès, Mouliets et Villemartin, Moulon, Mourens, Naujan et Postiac, Nérigean, Neuffons, Pompignac, Le Pout, Pujols, Le Puy, Rauzan, La Réole, Rimons, Romagne, Roquebrune, Ruch, Sadirac, Saint-Antoine du Queyret, Saint-Aubin de Branne, Saint-Brice, Saint-Exupéry, Saint-Félix de Foncaude, Saint-Ferme, Saint-Genès de Lombaud, Saint-Genis du Bois, Saint-Germain du Puch, Saint-Hilaire de la Noaille, Saint-Hilaire du Bois, Saint-Jean de Blaignac, Saint-Léon, Saint-Loubès, Saint-Louis de Montferrand, Saint-Martin de Lerm, Saint-Martin du Puy, Saint-Michel de Lapujade, Saint-Pey de Castets, Saint-Pierre de Bat, Saint-Quentin de Baron, Saint-Sève, Saint-Sulpice de Guilleragues, Saint-Sulpice de Pommiers, Saint-Sulpice et Cameyrac, Saint-Vincent de Paul, Saint-Vincent de Pertignas, Saint-Vivien de Monségur, Sainte-Florence, Sainte-Gemme, Sainte-Radegonde, Salleboeuf, La Sauve, Sauveterre de Guyenne, Soulignac, Soussac, Taillecavat, Targon, Tizac de Curton, Tresses.

Sol Argile, Calcaire, Sable
Superficie (ha) 3000
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Cépages principaux (70 % maximum) : Muscadelle, Sauvignon, Sauvignon gris, Sémillon. Cépage accessoire (30 % maximum) : Merlot blanc. Autres cépages (10 % maximum) : Colombard, Mauzac, Ugni blanc.
Production (hl) 130000
Dégustation
Type de vin vins blancs secs et incisif (sauvignon), parfois légèrement moelleux, avec des arômes de buis et de citron avec parfois une note minérale (pierre à fusil).
Température de service 08 °C à 10 °C
Garde potentielle 2 à 4 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site du syndicat viticole de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation
Appellation située à l'est de Bordeaux, au sud de Libourne, sur un vaste plateau en forme de triangle, 30 kilomètres à la base pour 60 kilomètres de hauteur, entre le pays agenais à l'est, la Dordogne au nord et la Garonne au sud dans le département de la Gironde, se terminant dans l'estuaire de la Gironde.
Le vignoble est situé sur un plateau calcaire entaillé par de nombreuses vallées débouchant soit sur la Dordogne, soit sur la Garonne. Il est installé sur les pentes des coteaux, le sommet étant réservé aux forêts et la vallée à la culture du tabac.
Le sol est essentiellement calcaire recouvert d'une nappe d'argile à graviers sur les sommets ou calcaire recouvert d'argiles mollassiques recouvertes d'alluvions fluviales dans les vallées.
Le nom de l'appellation est issu du latin : Inter duo Maria et vient du fait que la marée remonte profondément à l'intérieur des terres (jusqu'à 150 kilomètres).
Les appellations Côtes de Bordeaux-Saint-Macaire, Entre-Deux-Mers Haut-Benauge, Graves de Vayres, Loupiac, Premières Côtes de Bordeaux, Sainte-Foy-Bordeaux et Sainte Croix du Mont sont situées sur ce territoire.

Histoire :
Dans ce secteur bordelais, le vignoble apparaît dès 1079 avec la création de l'abbaye de la Sauve majeure fondée par le duc Guillaume VIII d'Aquitaine (1023-1086) et l'abbé Gérard de Corbie (1025-1095).
Dès le 15ème siècle, les ventes de vin se développent vers la Hollande qui recherche des vins blancs afin de transformer ceux-ci en eau-de-vie destinée aux pays riverains de la mer Baltique et de la mer du Nord (Allemagne, Russie, Scandinavie...). Dès cette époque, on assiste à une spécialisation du vignoble. avec d'un côté des vignobles destinés à produire du vin rouge appartenant à l'aristocratie, aux religieux et à la grande bourgeoisie et un vignoble blanc de production de masse.
Le vignoble essentiellement constitué de cépages blancs connut son heure de gloire à la fin du 19ème siècle lors de la crise du phylloxéra car de nombreux vignobles étaient submersibles.
Le 28 octobre 1924, le tribunal civil de Libourne va définir les délimitations de l'appellation Entre-Deux-Mers pour les vins blancs et rouges produits dans le département de la Gironde entre la rive gauche de la Dordogne et la rive droite de la Garonne.
Le 31 juillet 1937 l’appellation d’origine contrôlée Entre-deux-Mers est créée par un décret publié au Journal Officiel du 11 août 1937. L’appellation est réservée aux vins blancs uniquement. L’aire d’appellation s’étend au territoire compris dans le département de la Gironde entre la Dordogne et la Garonne à l’exception des palus et des aires d’appellations Côte de Bordeaux Saint-Macaire, Graves de Vayres, Loupiac, Premières Côtes de Bordeaux, Sainte-Croix du Mont et Sainte-Foix Bordeaux. L’encépagement autorisé est (pour 66 %) : Merlot blanc, Muscadelle, Sauvignon, Sémillon. Les cépages d’appoints sont : Colombard, Mauzac, Merlot, Ondenc et Ugni blanc pour 66 %. La richesse minimale des moûts est de 170 g/L et le degré alcoolique minimal des vins est alors de 9,5 °. Le rendement maximal autorisé est de 50 hL/ha (moyenne sur 5 ans).
En 1953, le décret d'appellation est modifié à la demande du Syndicat viticole, il réserve la mention AOC uniquement pour les vins blancs secs.
Le 15 juillet 1955, la mention complémentaire Haut-Benauge est créée et réservée au neuf communes de la vicomté de Benauge.
Le vignoble de l’appellation Entre-deux-mers connut ensuite une crise de surproduction et le gel de 1956 fut une catastrophe pour celui-ci.

Les vins :
La dénomination complémentaire Haut-Benauge est autorisée pour neuf communes de l’appellation avec des conditions de production identiques.
Les vins rouges produits sont commercialisés dans les appellations Bordeaux, Bordeaux Supérieur, Graves de Vayres ou Premières Côtes de Bordeaux.
.: ABC du Vin :.
Vin blanc sec et incisif (sauvignon), parfois légèrement moelleux, avec des arômes de buis et de citron avec parfois une note minérale (pierre à fusil).
Température de service : 08-10 °C (46-50 °F).
Garde potentielle : 2 à 4 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 4500 pieds/hectare.
  • Irrigation : Autorisée avant le 1er mai et jusqu’à la récolte et à titre exceptionnelle du 15 juin au 15 août ou entre la fermeture de la grappe et à la véraison si autorisation délivrée par le directeur de l'Institut national de l'origine et de la qualité.
    Autorisation limitée à deux fois seulement par récolte et par parcelle.
  • Encépagement : Cépages principaux (70 % minimum) : Muscadelle, Sauvignon, Sauvignon gris, Sémillon.
    Cépage secondaire (30 % maximum) : Merlot blanc.
    Cépages accessoires (10 % maximum) : Colombard, Mauzac, Ugni blanc.
  • Rendement visé : 65 hL/ha.
  • Rendement butoir : 75 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 170 g/L.
  • Assemblage : Assemblage avec au moins deux des cépages principaux.
    Les cépages accessoires représentent maximum 30 % de l’assemblage.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13 %.
  • Teneur en sucres résiduels : 4 g/L maximum.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.
  • Dernière modification: 18 Août 2018
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13