.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Brillette

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Bourgeois du Médoc
Date du classement 13/09/1932 Cru Bourgeois Supérieur, 03/03/1966 Non classé, _/_/1978 Cru Grand Bourgeois, 17/06/2003 Cru Bourgeois Supérieur
Carte Moulis
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Médoc
Commune(s)
  • Moulis-en-Médoc.

Sol Argile, graves, marne, sable
Superficie (ha) 34
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Merlot, Cabernet-sauvignon, Cabernet franc, Petit verdot
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Moulis
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Domaine situé à l'est de la commune de Moulis en Médoc.
Le vignoble de 43 hectares (48 % Merlot, 40 % Cabernet-sauvignon, 9 % Cabernet franc, 3 % Petit verdot) est installé sur un des plus hauts points de Moulis sur un sol constitué de graves sur un socle d'argile et de marnes.
Classé en 1932 sous le nom de Château Brillette (du Périer).
Le nom du domaine viendrait des nombreux reflets au soleil de ses cailloux même si il fut vendu après la révolution sous le nom de Brillotte.

Histoire :
Le 3 octobre 1794, Pauline Le Blanc de Mauvezin (1766-1843?) rachète le domaine de Brillotte pour la somme de 74500 livres qui fut saisi comme Bien national à son frère Jean Louis Alexandre Leblanc de Mauvezin (1760-1805) qui est alors émigré. L’enchérisseur pour son compte est Luc Tobie Clarke (1761-1818).
Pauline Le Blanc de Mauvezin a également racheté le domaine de Mauvezin pour la somme de 184000 livres le 13 octobre 1794.
Le 17 avril 1796, Pauline Le Blanc de Mauvezin épouse Jean-Baptiste Germain du Périer de Larsan (1755-1843).
En 1824, Wilhem Franck dans la première édition de son traité sur les vins du Médoc et les autres vins rouges et blancs cite deux propriétaires pour Mauvezin à Moulis : Duperrier et Mauvezin. Il ne parle pas du domaine de Brillotte.
En 1834, un acte de donation et de partage est rédigé par Pauline Le Blanc de Mauvezin.
En 1845, toujours selon Wilhem Franck, Brillette est la propriété de la famille du Périer de Larsan, probablement Thimothée du Périer de Larsan (1805-1893) époux depuis le 22 mai 1843 d’Emmeline d'Arlot de Saint-Saud (1824-1852) qui est également propriétaire du château Barreyres et le domaine de Mauvezin est la possession de François Henri Hippolyte Lodoïs Le Blanc de Mauvezin (1816-1885).
En 1874, le propriétaire du domaine est le comte Henri Périer de Larsan (1844-1908). Le vignoble possède alors une superficie de 12 hectares. Son épouse, Marie-Louise de Carbonnier de Marzac est alors copropriétaire du château Branaire (33%).
1932 : classé sous le nom de château Brillette du Périer dans la catégorie cru bourgeois supérieur.
1941, propriété du docteur Constantini alors également propriétaire du château Barreyres.
En 1976, Raymond Berthault, fondateur de Viniprix et d'Euromarché, rachète le domaine à Michel David Weill.
De 1976 à 1982, le professeur Emile Peynaud intervient comme œnologue conseil du domaine.
Après le décès de Raymond Berthault en 1981, c'est son épouse Monique Berthault qui prend la direction du domaine.
En 1986, la superficie du vignoble est de 32 hectares.
En janvier 1994, son fils, Jean Louis Flageul, reprend la gestion du domaine.
Fin des années 1990, vendanges mécaniques.
En 2000, rénovation des chais.
En 2001, Erwan Flageul, petit fils de madame Berthaut prend la direction du domaine.
Le 17 juin 2003, le domaine est classé Cru Bourgeois Supérieur dans le nouveau classement des crus bourgeois. Classement annulé en février 2007 par la cour administrative de Bordeaux suite à l'appel de 77 châteaux non classés.
Vinification parcellaire en cuves inox thermorégulées.
En 2018, la directrice du domaine est Lucile Dijkstra et la superficie du vignoble est de 48 hectares et celui-ci est conduit en agriculture raisonnée.
L’oenologue conseil est Eric Boissenot.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 7140 à 10 000 pieds à l’hectare selon les parcelles.
Vendanges manuelles et mécaniques.
Élevage de 12 mois en fût de chêne (33 à 50 % neuf).
Le second vin du domaine porte le nom de : Les Hauts de Brillette.
Dernière modification: 1 Septembre 2019
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13