.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Grand Corbin

Catégorie de l'appellation
Classement Grand cru Classé de Saint-Emilion
Date du classement 16/06/1955 Grand cru Classé, 17/11/1969 Grand cru Classé, 23/05/1986 Grand cru Classé, 08/11/1996 Non classé, 12/12/2006 † Grand cru Classé, 29/10/2012 Grand cru Classé
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Saint-Emilion
Commune(s)
  • Saint-Emilion.

Sol Argile, sable
Superficie (ha) 16
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Merlot, Cabernet franc, Cabernet-sauvignon
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin à la robe pourpre aux arômes de fruits noirs et rouges (cassis, cerise, mûre, myrtille) avec des notes d'épices et de sous-bois marqué par des tannins solides et fondus.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 15 à 30 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Saint-Emilion
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Domaine de 17 hectares situé au nord-ouest de Saint-Émilion à proximité de l’appellation Lussac Saint-Émilion et de l'appellation Pomerol. Le domaine est proche du Château Haut-Corbin †, château Corbin, du château Grand-Corbin Despagne, du château Ripeau et du château Chauvin.
Le vignoble de 15,5 hectares (68 % Merlot, 27 % Cabernet franc, 5 % Cabernet-sauvignon) est disposé sur un sol de sable sur socle argileux.
Le nom du domaine n’apparaît qu'à la fin du 19ème siècle (1881) et est issu de la seigneurie de Corbin qui fut démantelée à la Révolution française.

Histoire :
Ce domaine est issu d'une ancienne seigneurie du nom de Corbin dont on peu remonter l'origine au 13ème siècle avec la maison noble de Corbin dont Arnaud de Corbin était le seigneur en 1273 ou 1274.
En 1400, le château de Corbin est offert à Walter Clyfford par Henri IV d'Angleterre (1364-1413).
En 1451, sous le règne d'Henri VI d'Angleterre (1421-1471), le château Corbin est en possession de Raymond Maillet, baron.
Après la bataille de Castillon le 17 juillet 1453, Raimond Maillet reste le seigneur de Corbin et se rallie donc certainement au roi de France.
A la fin du 15ème siècle, Guillaume de Maillet, seigneur de Corbin, fut maire de Libourne en 1495.
François de Maillet va succéder à son père à la tête de la seigneurie et son frère Raimond de Maillet, écuyer, sera jurat de Libourne en 1513 et maire entre 1522 et 1523.
La seigneurie de Corbin restera dans la famille de Maillet jusqu'à la Révolution française. Le dernier seigneur de Corbin connu est Louis de Maillet, écuyer et sieur de Corbin. Il est co-seigneur de Corbin avec Guillaume Ignace de Bouchereau de Saint-Georges, écuyer et président trésorier de France de la généralité de Guyenne.
A la Révolution française, la seigneurie est saisie comme Bien National, Guillaume Ignace de Bouchereau de Saint-Georges émigre, on ne sait pas ce que devient Louis de Maillet.
La seigneurie est démembrée avant d'être vendue par adjudication à Jean-Mathias Auguste Chaperon (1753-1825), négociant de Libourne qui fut un des principaux adjudicataires (acheteur) de biens nationaux vendus à Libourne (la famille Chaperon achètera 26 biens répartis sur Fronsac, Libourne et Saint-Émilion).
Jean Chaperon cède rapidement une partie de ses achats, Grand-Corbin serait cédé aux frères Fonrose Béchade (peut-être Béchade de Fonroche).
Le 20 juillet 1855, Jean Laporte rachète aux frères « Fonrose Béchade » une partie du domaine de Grand-Corbin nommée La Grande Métairie qui deviendra ultérieurement le Château Grand Corbin Manuel.
Ceux-ci auraient ensuite vendus leur propriété à Guillaume Cazaux (1782 ?-1868?).
En 1881, on retrouve pour la première fois le domaine cité dans Bordeaux et ses vins de Féret sous le nom de Grand-Corbin et Boisredon propriété de Nelson Cazeaux (1846-1929). Celui-ci fut avocat puis juge au tribunal de commerce de Libourne avant d'entrer dans la magistrature et de finir comme conseiller de la cour d'appel de Bordeaux. Il fut également conseiller municipal de Saint-Émilion de 1892 à 1896 et de 1900 à 1908.
Le domaine passe après 1912 et avant 1922 à Jules Ströhl qui va le conserver au moins jusque 1929.
Pendant la deuxième guerre mondiale, on retrouve quatre propriétaires du château Le Grand-Corbin : G & A. David, Francis Pécresse et la Société civile des vignobles du Grand-Corbin et Emile Ströhl, propriétaire du château Le Grand-Corbin-Ströhl.
Après la seconde guerre mondiale, le propriétaire du domaine est la société civile des vignobles du Grand-Corbin, propriété de Francis Pécresse (1883-1978) également propriétaire à l'époque du château Duplessis.
Le 16 juin 1955, le domaine est retenu dans le premier classement des crus de Saint-Émilion dans la catégorie Grand cru classé sous le nom de château Grand-Corbin Pécresse. Rang qu'il conservera jusqu'au classement du 8 novembre 1996.
En 1956, le vignoble est peu touché par le gel.
A compter de 1969, la mise en bouteille au domaine devient obligatoire pour l'appellation Saint-Émilion Grand cru et pour les Grands crus classés.
En 1960, Alain Giraud, fils de Joseph Giraud le propriétaire du château Corbin, rachète le domaine.
En 1969, le château Grand-Corbin est recensé sous le nom de château Grand-Corbin Giraud dans Bordeaux et ses ses vins de Féret.
En 1982, suite au décès d'Alain Giraud, la direction du domaine est reprise par la Société familiale Alain Giraud menée par son fils Philippe Giraud.
Les vinifications s'effectuent en cuves de ciment thermos-régulées.
En 2002, le cuvier est rénové afin d'éviter l'utilisation de pompes lors de la vinification ou des tranferts du vin.
Le 12 décembre 2006, le domaine intègre les Crus classés de l'appellation d'Origine Contrôlée Saint-Émilion Grand cru 2006 † dans la catégorie Grand cru Classé de Saint-Émilion.
Le 1er juillet 2008, le classement de 2006 est annulé par le tribunal administratif de Bordeaux établissant qu'il y a eu inégalité de traitement entre les différents crus candidats au classement.
Le 12 mai 2009, l'article 65 de la loi n° 2009-526 de simplification et de clarification du droit et d'allègement des procédures proroge, jusqu'en 2011, le classement de 1996 et permet aux six nouveaux domaines ayant accédé au classement de 2006 † d'utiliser la mention Grand cru Classé.
En février 2011, la société d'assurances, Société des Mutuelles d'Assurance du Bâtiment et des Travaux Publics (SMABTP) également propriétaire du Château Haut-Corbin † rachète le domaine.
Depuis le domaine est dirigé par Monsieur Philippe Dambrine, responsable également de Château Haut-Corbin † et de château Cantemerle en appellation Haut-Médoc.
Avec le millésime 2012, le vignoble du Château Haut-Corbin † est fusionné avec celui du château Grand-Corbin.
Le 29 octobre 2012, le domaine intègre, après la proposition du 6 septembre 2012 de l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO), le classement officiel des crus de l'AOC Saint-Émilion Grand Cru dans la catégorie : Grand Cru Classé.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 5500 pieds à l'hectare.
Élevage de 11 à 18 mois en fût de chêne (33 % neuf).
Rendement moyen : 45 hl/ha.
Production moyenne annuelle : 675 hl/an.
Le second vin du domaine porte le nom de : Château Tour du Pin Franc.
Dernière modification: 2 Juin 2019
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13