.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château La Tour Figeac

Catégorie de l'appellation
Classement Grand cru Classé de Saint-Emilion
Date du classement 16/06/1955 Grand cru Classé, 17/11/1969 Grand cru Classé, 23/05/1986 Grand cru Classé, 08/11/1996 Grand cru Classé, 12/12/2006 † Grand cru Classé, 29/10/2012 Grand cru Classé
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Saint-Emilion
Commune(s)
  • Saint-Emilion.

Sol Graves, sable
Superficie (ha) 15
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Merlot, Cabernet franc
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin à la robe pourpre aux arômes de fruits noirs et rouges (cassis, cerise, mûre, myrtille) avec des notes d'épices et de sous-bois marqué par des tannins solides et fondus.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 15 à 30 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Saint-Emilion
Appellation(s) de repli(s)
Site internet
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Domaine de 19 hectares à sa création et de 15 hectares actuellement, bordé par le château Figeac au sud, le château Cheval Blanc à l'est et par l'appellation Pomerol au nord et à l'ouest.
Le vignoble de 14,6 hectares (60 % Merlot, 40 % Cabernet franc) est drainé et installé sur une croupe de graves (Les Montilles) reposant sur un socle argilo-sableux riche en fer. Le vignoble est exposé au sud.
Le domaine tire son nom d’une tour située au milieu du vignoble au lieu-dit Aux Montilles et du domaine de Figeac dont cette propriété est issu.

Histoire :
L'histoire de ce domaine débute le 19 mars 1879 avec la vente d'une parcelle de 37 hectares du château Figeac située au nord du domaine à proximité du château Cheval Blanc à Pierre Corbière (1836-?) associé à François Marie Maray (1837-?). Cette parcelle contient un vignoble de 32 hectares possède le point le plus élevé du château Figeac, appelé Les Montilles. L'étampe de ce nouveau domaine sera Tour-Figeac selon l'acte de vente et A Figeac selon l'édition de 1881 de Bordeaux et ses Vins d’Édouard Féret avec une production d'environ 30 tonneaux (270 hectolitres) .
En 1881, cet achat va être partagé en deux domaines mais les vins produits resteront sous la même étampe au moins jusqu'en 1886 : Latour-Figeac. Le nom du domaine venant d’une vieille tour située aux Montilles.
En 1893, le domaine appartenant à François Marie Maray possède un vignoble de 18 hectares et est connu sous le nom de château La Tour du Pin-Figeac, l'autre domaine propriété de Pierre Corbière conservant l'étampe La Tour-Figeac avec un vignoble de 17 hectares pour une superficie totale de 19 hectares.
En 1908, le domaine est dirigé par Emmanuel Boiteau-Corbière qui a épousé la fille de Pierre Corbière. La tour qui donne son nom au domaine étant détruite.
En 1918, après la première guerre mondiale, Emmanuel Boiteau-Corbière vend le château la Tour-Figeac à un personnage mystérieux, la veuve Lasseverie qui fut propriétaire entre 1918 et 1920 d'une douzaine de domaines du Bordelais tel que Cos Labory, Rieussec ou Troplong-Modot.
En 1926, Jean Borderie, propriétaire du château Corbin-Michotte rachète le domaine.
En 1929, le propriétaire du domaine est A. Martin-Boiteau, sans doute un membre de la famillle Boiteau qui a récupéré le domaine familial après le passage express de la veuve Lasseverie et de Jean Borderie.
Après la seconde guerre mondiale, le domaine est la propriété des héritiers Mauriacou. Je n'ai pas trouvé comment ils ont pu devenir les propriétaires du domaine.
Le 16 juin 1955 dans le premier classement officiel des crus de Saint-Émilion, le domaine est noté Grand cru classé. Classement qu'il conservera jusqu'à aujourd'hui. La même année et jusqu'en 1970, le professeur Emile Peynaud intervient comme œnologue conseil du domaine.
En 1961, Louis Rapin (1886-1975), négociant en vins de Libourne (société Armand Chaperon & Fils), rachète le domaine.
A compter de 1969, la mise en bouteille au domaine devient obligatoire pour l'appellation Saint-Émilion Grand cru et pour les Grands crus classés.
En 1972, son fils François Rapin hérite du domaine et en prend la gérance. La tour qui donne son nom au domaine est reconstruite. Sa sœur, Françoise, épouse de Gérard Despagne, copropriétaire avec son frère du château Grand-Corbin-Despagne, reprend deux parcelles du vignoble qui sont rattachées au vignoble du château Tour de Corbin-Despagne.
En 1973, le château la Tour-Figeac est cédé à la famille allemande Rettenmaier, originaire d'Heilbronn, dont l'entreprise est spécialisée dans l'élaboration et la transformation de fibres naturelles. Michel Boutet est alors nommé responsable du domaine. Il dirigera également jusqu'en 1984 le château Canon-La-Gaffelière et le Clos de l'Oratoire.
En 1988, les chais sont réaménagés.
En 1994, Otto Maximilian Rettenmaier, remplace Michel Boutet à la direction du domaine.
En 1995, le cuvier est rénové avec l'installation de cuves inox avec contrôle de température.
Depuis 1997, l’œnologue conseil est Stéphane Derenoncourt et le domaine est conduit en biodynamie suivant les conseils de François Bouchet mais n'est pas certifié.
Le maître de chai est Caroline Gaullier.
En 1999, la majorité des cuves inox sont remplacées par des foudres en bois de chêne et le recours au micro-bullage et au pigeage est généralisé. Particularité, chaque foudre est baptisé du nom d’un compositeur ou d'un musicien classique.
En 2012, un programme de replantation du vignoble est en cours afin de porter la proportion de Cabernet franc de 35 à 50 % de l'encépagement.
Le 29 octobre 2012, le domaine intègre, après la proposition du 6 septembre 2012 de l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO), le classement officiel des crus de l'AOC Saint-Émilion Grand Cru dans la catégorie : Grand Cru Classé.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 6500 pieds/ha.
Élevage de 13 à 18 mois en fût de chêne (30 à 50% neuf) pour le grand vin.
12 mois pour le second vin.
Rendement moyen : 35 à 40 hl/ha.
Production moyenne globale : 450 hl/an dont 360 hl/an pour le grand vin.
Le second vin du domaine porte le nom de : Esquisse de La Tour Figeac.
Pour le millésime 2000, une cuvée spéciale baptisée M00 et composée à 100 % du cépage Merlot fut produite.
Dernière modification: 13 Juin 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13