.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Lestage

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Bourgeois du Médoc
Date du classement 13/09/1932 Cru Bourgeois Supérieur, 03/03/1966 Cru Grand Bourgeois, _/_/1978 Cru Bourgeois, 17/06/2003 Cru Bourgeois Supérieur
Carte Listrac-Médoc
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Médoc
Commune(s)
  • Listrac-Médoc.

Sol Calcaire, graves
Superficie (ha) 42
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Merlot, Cabernet-sauvignon, Petit verdot
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Listrac
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Le domaine est situé à l'est de château Fonréaud et à l’ouest du château Clarke, sur la croupe de graves la plus élevée du Médoc (43 mètres d’altitude) nommée Puy de Menjon.
Le vignoble de 51 hectares (56 % Merlot, 40 % Cabernet-sauvignon, 4 % Petit verdot) sont d'un seul tenant et disposé sur un sol de graves sur socle calcaire sur le plateau et argilo-calcaire sur les pentes de celui-ci.

Histoire :
En 1662, Léonard Motmans, marchand, épouse Jeanne David, héritière de Jean David, drappier bordelais et possesseur de terrains depuis quelques années en ce lieu qui fut occupé par une famille Lestage au début du 17ème siècle.
Vers 1730, la propriété de Lestage appartient depuis environ 1730 à André de Motmans (1668-1743), lieutenant de la capitainerie de Buch et trésorier général de France à Bordeaux avant d’être hérité par Jean Baptiste de Motmans (1706-1766), procureur général au conseil supérieur de Port-au-Prince et époux d’Anne Élisabeth Durand de Beauval (1714-1783).
La propriétaire suivante est sa fille, Anne Thérèse de Motmans (1739-1792) qui désigne Théodore Flous (1749-1834) comme régisseur du domaine.
Thérèse de Motmans sera une propriétaire absente car elle réside à Haïti et à Paris où elle décèdera le 4 novembre 1792.
Théodore Flous va tenter de s’accapare le château Lestage en profitant de la période trouble de la Révolution française mais ne pourra le faire par manque de moyens financiers.
Le 20 octobre 1794, il écrit une lettre à sa municipalité pour déclarer qu’il est sans nouvelle des propriétaires du château Lestage.
Le 21 octobre 1794, la municipalité déclare les héritiers Motmans comme émigrés et le 29 novembre 1794, le domaine est saisi comme Bien national.
Le 10 mai 1795, le château Lestage est vendu par adjudication pour une période de trois ans à Michel Bedel (1750-1825) pour la somme de 15400 livres.
En 1805, Armand de Saint-Guirons ( ?-1812), procureur au parlement de Bordeaux et époux d’Elisabeth Brun, devient le propriétaire du château Lestage.
Le domaine est hérité ensuite par Antoine de Saint-Guirons (1782-1860), maire de Castelnau, époux de Marie Eugénie Boissonnot (1797-1825).
En 1818, Antoine de Saint-Guirons achète le domaine voisin de Granges aux héritiers de Luc-Tobie Clarke (1761-1818), avocat, juge, conseiller à la Cour d'appel de Bordeaux de 1811 à 1814 et conseiller municipal de Bordeaux de 1807 à 1815, qui sera renommé avant 1845 le château Clarke (ou Clark).
En 1860, suite au décès d’Antoine de Saint-Guirons, le château Lestage est géré en indivision entre Charles (1825-1888), Elisabeth Rosalie de Saint-Guirons (1810-1856) épouse depuis le 29 décembre 1828 d’Henri Gratien Lynch (1795-1881), Marguerite Amanda Saint-Guirons (1812-1851) épouse depuis le 8 août 1831 de Pierre Amédée Lacoste et Marie Thérèse Honorine Saint-Guirons (1813-1881) épouse depuis le 25 mai 1832 de Jean Arnaud Abiet, propriétaire du château Clarke.
En 1869, le château est reconstruit dans le style Napoléon III sous la direction de l'architecte bordelais Ernest Minvielle (1835-1914). Les travaux sont achevés en 1870.
En 1874, la superficie du vignoble est de 50 hectares.
Au début du 20ème siècle, le vignoble possède une superficie de 44 hectares et il existe un vin blanc nommé La Mouette.
En 1926, les héritiers Saint-Guirons vendent le domaine à monsieur Régnié.
En 1932, le château Lestage est classé Cru bourgeois supérieur lors du permier classement des crus bourgeois.
Au printemps 1941, la Société des Grands Vins de France, fondée par Louis Eschenauer (1870-1958) et le commandant Heinz Bömers (1893-1978), 75 % des parts, négociant en vins de Brème et courtier officiel des allemands chargé de l'approvisionnement en vins français, « rachète » le château Lestage à son propriétaire Nathan (également propriétaire du château Bel-Air Marquis d'Aligre ?) au travers de la société La Lestage.
Après la deuxième guerre mondiale, le château est administré par le docteur Gabriel Seynat (1901-1988). Le vignoble possède alors une superficie de 40 hectares.
En 1963, achat par Marcel Chanfreau, après son retour d'Algérie en 1962, et l’achat du château Fonréaud la même année par son frère. Le maître de chai des deux domaines est alors Lahcen Achenglil, auparavant maître de chai des domaines de Marcel Chanfreau en Algérie.
De 1964 à 1978, le professeur Emile Peynaud intervient comme œnologue conseil du domaine et la superficie du vignoble augmente à 55 hectares.
Propriété de Jean Chanfreau, petit-fils de Marcel Chanfreau et également propriétaire du château Fonréaud.
En 2001, un nouveau chai à barriques est construit (capacité 1000 barriques).
Le 17 juin 2003, le domaine est classé Cru Bourgeois Supérieur dans le nouveau classement des crus bourgeois. Classement annulé en février 2007 par la cour administrative de Bordeaux suite à l'appel de 77 châteaux non classés.
L’oenologue-conseil du domaine est Antoine Médeville.

Les vins :
Encépagement : 53% Merlot, 45% Cabernet Sauvignon, 2% Petit Verdot.
Élevage de 12 mois en fût de chêne (33 % neuf).
Pas de second vin.
Il existe également un autre vin commercialisé en appellation Moulis : Château Caroline.
Vin produit dans l’appellation Moulis.
Superficie du vignoble de 7 hectares (65 % Merlot, 35 % Cabernet-sauvignon) disposé sur un sol de graves sur socle calcaire.
Élevage de 12 mois en fût de chêne (33 % neuf).
Dernière modification: 14 Octobre 2018
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13