.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
BA BE BI BL BO BR BU
BÂT

Bâtard-Montrachet

Catégorie de l'appellation
Classement Bourgogne Grand cru
Date du classement 31/07/1937
Carte Montrachet Grand Cru
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte de Beaune
Commune(s)
  • Côte d'Or :
    Chassagne-Montrachet, Puligny-Montrachet.

Sol Argile, calcaire
Superficie (ha) 11.87
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Chardonnay
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin gras, la robe dorée avec des reflets verts, aux arômes miellés, de citron et d'aubépine. Nécessite au moins 5 ans de garde avant d'être bu.
Température de service 08 °C à 10 °C
Garde potentielle 15 ans et +
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Chassagne-Montrachet, Puligny-Montrachet
Appellation(s) de repli(s) Chassagne-Montrachet 1er Cru ou Puligny-Montrachet 1er Cru, Chassagne-Montrachet ou Puligny-Montrachet, Bourgogne, Bourgogne grand ordinaire, Bourgogne Ordinaire
Site internet Site officiel des vins de Bourgogne
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Ce climat Grand cru est situé au sud-ouest de Beaune (11 kilomètres) sur les deux communes de Chassagne-Montrachet et de Puligny-Montrachet (6,02 ha).
Le vignoble est disposé sur la partie basse de la côte sur un sol calcaire avec une faible épaisseur d’argile et des cailloux calcaires avec une exposition est et sud-est à une altitude d’environ 250 mètres.
Le climat est de type océanique.
Le nom viendrait de la division du terroir de Montrachet en trois parties par le seigneur de Puligny (Chevalier pour l'aîné, les Pucelles pour ses filles et Bâtard pour le fils illégitime).

Histoire :
En 1816, André Jullien, dans sa Topographie de tous les vignobles connus indique : »Les vins dits Montrachet aîné, chevalier Montrachet et bâtard Montrachet, qui forment la première classe des vins blancs du département de la Côte-d'Or, vont de pair avec les meilleurs vins de ce genre ». Il ajoute que « Le bâtard Montrachet suit de très près le Chevalier, et partage quelquefois avec lui les éloges des connoisseurs ».
En 1878, les communes de Chassagne et de Puligny ajoutent à leur nom celui de Montrachet.
Le 12 mai 1921, le tribunal de Beaune défini les appellations Grand cru des vins produits sur les communes de Chassagne et Puligny-Montrachet (il était alors courant de commercialiser des vins de Meursault sous le nom de Montrachet).
Le 31 juillet 1937, l’appellation d’origine contrôlée est créée par décret publié au Journal Officiel le 11 août 1937. Le cépage unique est le Chardonnay, la richesse minimale en sucre des moûts est fixée à 212 g/L, le rendement maximal autorisé est de 30 hL/ha (moyenne sur 5 ans) et le degré alcoolique minimal des vins fixé à 12,5 °.
Le 13 juin 1939, l’aire d’appellation Bâtard-Montrachet est définie (publication au Journal Officiel le 20 juin 1939).
En 2012, François Pinault, gérant d'Artémis et fondateur du groupe Pinault Printemps Redoute (devenu Kering) achète deux ouvrées (8,56 ares) de Bâtard-Montrachet pour environ 1,8 million d'euros en même temps qu'une ouvrée (4,28 ares) de Montrachet appartenant au château de Puligny-Montrachet.

Les vins :
.: ABC du Vin :. Blanc :
Vin gras et ample à la robe or aux arômes fermentaires (beurre, brioche, croissant), épicés évoluant sur des arômes de végétaux (fougère), de fruits secs, de notes miellées avec une pointe minérale.
Température de service : 12-14 °C (54-57 °F).
Garde potentielle : 15 à 30 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 9000 pieds à l'hectare.
  • L'irrigation est interdite.
  • Encépagement : Chardonnay.
  • Rendement visé : 48 hL/ha.
  • Rendement butoir : 54 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 187 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 14,5 %.
  • Teneur en sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 15 juin de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 30 juin suivant la récolte.
  • Dernière modification: 5 Août 2018
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13