.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Rabaud-Promis

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Classé du Sauternais
Date du classement 18/04/1855 1er Cru classé de Sauternes
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Sauternais
Commune(s)
  • Bommes.

Sol Argile, graves
Superficie (ha) 33
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Sémillon, Sauvignon, Muscadelle
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Sauternes
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Propriété de 33 hectares située au nord du vignoble de château Rayne-Vigneau et du château Sigalas-Rabaud.
Le vignoble de 30 hectares (80 % Sémillon, 18 % Sauvignon, 2 % Muscadelle) est installé sur un sol de graves argileuses à proximité de la rivière le Ciron.
Le nom du domaine est issu de Rabaud, nom de la famille propriétaire au 17ème siècle et Promis, nom de l'acheteur de cette partie du domaine en 1903.

Histoire :
Le domaine de Rabaud-Promis est né lors de la scission en 1903 du château Rabaud.
Dès le début du 17ème siècle, on retrouve un Jean Rabaud cultivant des vignes à Bommes en 1618 au côté de Raymond Peyraguey (château Lafaurie-Peyraguey) et de Gaillard de Vigneau (château Rayne-Vigneau).
En 1660, le domaine de Rabaud est apporté en dot par Marie Peyronne de Rabaud lors de son mariage avec Arnaud de Cazeau.
Le domaine va alors resté dans la famille de Cazeaux dont de nombreux membres seront juristes au Parlement de Bordeaux, jusqu'au 19ème siècle.
Vers 1780, l'architecte et baron, Victor Louis (1731-1800), va construire une chartreuse qui deviendra ultérieurement le château du domaine Sigalas-Rabaud.
Après la Révolution française, Guillaume-Joseph de Cazaux, président à mortier du Parlement de Bordeaux émigre en 1793. A son retour, il s'installe à Bommes et devient maire de la commune.
En 1819, Pierre-Hubert de Cazeau, maire de Bommes vend le domaine à Gabriel Deyme (?-1869).
En 1855, le domaine est désigné Premier cru des vins blancs de la Gironde.
Gabriel Deyme va conserver la propriété jusqu'en 1864, année de la vente du domaine à Jean (François, Henri, Joseph) Drouilhet de Sigalas (1814-1894).
Celui-ci va agrandir le domaine et augmenter la superficie du vignoble.
En 1872, Alfred Ribet vend le Château Peixotto † à Henri Drouillet de Sigalas, ce qui signe la disparition de ce deuxième cru classé de Sauternes de 1855.
En 1894, Monsieur Drouilhet de Sigalas meurt et son fils unique Gaston Pierre Drouilhet de Sigalas reprend le domaine en association avec Adrien Promis (1864-1914), également propriétaire du domaine Aux Arcins en Entre-Deux-Mers à Cénac.
A la fin du 19ème siècle, le domaine possède alors une superficie de 92 hectares et un vignoble de 42 hectares.
En décembre 1903, sans doute suite à une mésentente entre les associés, le domaine est divisé en deux parts égales. Cela abouti à la création du château Rabaud-Promis et du château Sigalas-Rabaud. Chaque domaine possède alors un vignoble d'environ 21 hectares et Adrien Promis fait construire une demeure qui deviendra le château du domaine.
Après le décès en 1914 d'Adrien Promis, sa veuve, Marguerite (1866-1935) prend la direction du domaine.
En 1930, elle vend le domaine à Fernand Ginestet qui dans le même temps à repris le château Sigalas-Rabaud au travers de la société immobilière du Château Rabaud où les héritiers, Gérard (1878-?) et Germaine (1881-1955) de Gaston Drouilhet de Sigalas sont présents ainsi que d'autres membres de la famille Drouilhet de Sigalas. Le vins sont alors commercialisés sous l’étiquette Château Rabaud.
En 1949, René de Lambert des Granges époux de Marie-Antoinette Drouilhet de Sigalas rachète les parts de la famille Drouilhet de Sigalas.
En 1950, Raymond-Louis Lanneluc (1899-1968), propriétaire de petits domaines à Sauternes, rachète les parts représentant le domaine du château Rabaud-Promis et dès le millésime 1951 les deux domaines sont définitivement séparés.
Le vignoble du domaine représente alors une superficie de 33 hectares. La chartreuse est située sur la partie de château Rabaud-Promis et en abrite les chais.
En 1974, Philippe Dejean, époux de Michèle Lanneluc, petite fille de Raymond-Louis Lanneluc, devient régisseur du domaine.
En 1981, Philippe Dejean et sa femme rachète les parts de sa sœur, Bernadette, et prennent la direction du domaine.
La même année, le domaine est équipé d'un canon anti-grêle. Une première pour l'appellation.
Depuis, les chais ont été rénové avec l'installation de cuves inox en lieu et place de cuves ciments, d'un équipement de cryo-extraction et à compter de 1986, un élevage en fût de chêne.
En 2010, Thomas Dejean, fils de Philippe, prend la direction du domaine.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 6660 pieds à l'hectare.

.: ABC du Vin :. Blanc liquoreux :
Production moyenne : 450 hl/ha.
Le second vin du domaine porte le nom de : Promesse de Rabaud-Promis.
Existe depuis le millésime 2008.
Dernière modification: 10 Avril 2019
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13