.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Chorey-lès-Beaune

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 31/07/1937
Carte Chorey-lès-Beaune
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte de Beaune
Commune(s)
  • Côte d'Or :
    Chorey-lès-Beaune.

Sol Argile, Calcaire, Sable
Superficie (ha) 154.42
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rouge
Encépagement Chardonnay, Pinot blanc, Pinot noir
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Côtes de Beaune-villages
Appellation(s) de repli(s) Bourgogne Côte de Beaune
Site internet Site officiel des vins de Bourgogne
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation communale de la Côte de Beaune, située en Côte-d'Or, limitrophe des appellations Aloxe-Corton et Savigny-lès-Beaune, sur une plaine au nord-Est de Beaune.
Le vignoble est disposé sur deux cônes de déjection de la Combe de Bouilland, au nord, un sol de marnes argilo-calcaire avec des chailles (galets de silice ou de grès), au sud, un sol de marnes avec des alluvions calcaires, limoneuses et sableuses entre 210 et 250 mètres d’altitude.
Le climat est de type océanique avec des influences continentales et méridionales.

Histoire :
En 570, Grégoire de Tours (539-594) cite la Côte de Beaune couverte de vigne.
Dès le 14ème siècle, Beaune exporte des vins nommés Pinot vermeil vers Bruges, ce sont des vins rouges peu tanniques et capiteux capables de voyager.
Le 7 janvier 1246, on trouve trace d’une vigne située en « Belle-Paume » dans Histoire de Chorey et de ses seigneurs de Charles Bigarne (1875).
En 1505, Jehan Clère vend à l’Hotel-Dieu la moitié d’une vigne blanche de 7 ouvrées au lieu-dit En Chaume à Chorey.
En 1831, le docteur Morelot (1777-1855) dans sa Statistique de la vigne dans le département de la Côte-d'Or cite Chorey parmi les meilleurs vignobles du canton sud de Beaune qui produit un « très-bon passe-tout-grain franc, moelleux, coloré, que le commerce peut expédier avec grand avantage comme excellent ordinaire. On emploie encore les bons Chorey, quand les vins de première qualité périclitent. Ils deviennent alors ce qu'on appelle vins de remède ; ils les 'bonifient et les rendent agréables à boire. ».
En 1834, le vignoble de Chorey les Beaune atteint 285 hectares.
Jusqu’au début du 20ème siècle, les vins de Chorey-les-Beaune son commercialisés sous l’appellation Beaune.
Le 31 juillet 1937, l'appellation d'origine contrôlée Chorey les Beaune est créée, publication au Journal Officiel le 11 août 1937. Elle concerne les vins blancs et les vins rouges. La superficie de l’appellation est alors de 121 hectares 56 ares et 55 centiares et le vignoble concerné est situé sur un sol d’alluvions calcaires et de limons sur un sol de marnes. L’encépagement prévu est pour les vins blancs : le Chardonnay et le Pinot blanc ; pour les vins rouges, le cépage Pinot noir et ses variétés (beurot, liébault et Renevey pendant 15 ans) mais il reste possible d’ajouter jusque 15 % de cépages blancs (Chardonnay, Pinot blanc et Pinot gris) dans l’encépagement. La richesse minimale en sucre des moûts est fixée à 178 g/L (196 g/L si ajout du nom d’un climat), le degré alcoolique minimale des vins est de 10,5 ° (11,5 ° si mention d’un climat) et le rendement maximal autorisé est fixé à 35 hL/ha (moyenne sur 5 ans).
Le 13 juin 1939, l’appellation d’origine contrôlée Chorey côte de Beaune est créée et concerne une superficie de 45 hectares 50 ares 90 centiares. Le rendement maximal autorisé est de 35 hL/ha et le degré alcoolique minimum des vins fixé à 10,5 °. Elle concerne les vignes situées sur un sol d’alluvions, de limons et de sable sur sol calcaire.
Le 14 octobre 1943, le décret d’appellation est modifié, pour obtenir l’appellation, les vins doivent avoir une richesse minimale en sucre des moûts de 187 g/L (11 ° de titre alcoolique minimum) pour les vins blancs et de 189 g/L (10,5 ° de titre alcoolique minimum) pour les vins rouges. Le décret n’exclut pas la possibilité de créer des climats premier cru.
En 2008, la superficie en production de l’appellation est de 135 hectares (dont 6 hectares en blanc).

Les vins :
L'appellation produit essentiellement des vins rouges.
.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Vin avec une robe or pâle, vif dans sa jeunesse, développant des arômes de fleurs blanches, d'agrumes (citron), de pommes vertes, de végétal (citronnelle, mélisse) avec une note beurrée ou de noisette en vieillissant et une finale sur le minérale et le grillé.
Température de service : 10-12 °C (50-54 °F).
Garde potentielle : 4 à 8 ans.

.: ABC du Vin :.
.: ABC du Vin :.
Les vins rouges peuvent également prendre le nom de Chorey-lès-Beaune Côte de Beaune.
Vin franc à la robe grenat, léger aux arômes de fruits (cerise, framboise, griotte, mûre), peu marqué par les tanins avec des notes de réglisse et de sous-bois évoluant sur des notes animales (cuir) et épicées.
Température de service : 14-16 °C (57-61 °F).
Garde potentielle : 6 à 8 ans.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 9000 pieds/ha.
  • L'irrigation est interdite.

  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Chardonnay, Pinot blanc.
  • Rendement visé : 57 hl/ha.
  • Rendement butoir : 64 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 178 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdit.
  • Teneur maximale en sucres résiduels : 3 g/L.
  • Élevage au minimum jusqu'au 15 avril de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 30 avril suivant la récolte.


  • .: ABC du Vin :.
  • Encépagement : Cépage principal : Pinot noir.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris.
  • Rendement visé : 50 hl/ha.
  • Rendement butoir : 58 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 180 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10.5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration de 10 %.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13,5 %.
  • Utilisation de morceaux de bois : Interdit.
  • Teneur maximale en sucres résiduels : 2 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu’au 15 juin de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 30 juin suivant la récolte.
  • Voir aussi : Beaune
    Dernière modification: 18 Février 2020
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13