.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
BA BE BI BL BO BR BU
BEA BEL BER

Beaujolais-Villages

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 12/09/1937
Carte Beaujolais-Villages
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Beaujolais
Commune(s)
  • Rhône :
    Les Ardillats, Beaujeu, Blacé, Cercié, Charentay, Chénas, Chiroubles, Denicé, Emeringes, Fleurie, Juliénas, Jullié, Lancié, Lantignié, Marchampt, Montmelas Saint-Sorlin, Odenas, Le Perréon, Quincié en Beaujaulais, Régnié-Durette, Rivolet, Saint-Didier sur Beaujeu, Saint-Etienne des Oullières, Saint-Etienne la Varenne, Saint-Julien, Saint-Lager, Salles-Arbuissonnas en Beaujolais, Vaux en Beaujaulais, Vauxrenard, Villié-Morgon.
  • Saône-et-Loire :
    Chânes, La Chapelle-de-Guinchay, Leyness, Pruzilly, Romanèche-Thorins, Saint-Amour-Bellevue, Saint-Symphorien d’Ancelles, Saint-Vérand.

Sol Argile, Granit, Sable
Superficie (ha) 6475
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rosé / Rouge
Encépagement Aligoté, Chardonnay, Gamay, Pinot noir
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation
Les vins de l'Appellation d'origine contrôlée Beaujolais-Villages sont issus de 39 communes réparties dans le nord de la région du Beaujolais entre le département du Rhône (30 communes) et la Saône-et-Loire (9 communes).
Le vignoble est installé essentiellement sur des coteaux aux sols granitiques parfois recouverts de sables et d'alluvions.
Le climat est de type océanique avec une influence continentale et méridionale.

Histoire
Le 16 mars 1943, le décret d’appellation Beaujolais est modifié, il autorise l’ajout du nom de la commune d’origine à l’appellation Beaujolais à condition que les vins blancs et rosés possèdent une richesse minimale en sucre des moûts de 178 g/L et un degré alcoolique minimal des vins de 10,5 °, pour les vins rouges, la richesse minimale en sucre des moûts est fixée à 180 g/L et le degré alcoolique minimal des vins est de 10 °.
Le 26 août 1946 le décret n°46-1893 modifie le décret d'appellation Beaujolais en autorisant l'adjonction du nom de la commune d'origine à l'appellation Beaujolais et la délimitation des aires de production de ces communes. Il autorise les communes de Beaujeu, Blacé, Cercié, Charentay, Emeringes, Chénas, Chiroubles, Fleurie, Juliénas, Jullié, Lancié, Lantignié, Montmelas-Saint-Sorlin, Odenas, Le Perréon, Quincié-en-Beaujolais, Régnié-Durette, Rivolet, Saint-Etienne-la-Varenne, Saint-Etienne-des-Oullières, Saint-Julien, Saint-Lager, Salles-Arbuissonnas-en-Beaujolais, Vaux-en-Beaujolais, Villié-Morgon pour le département du Rhône et les communes de Chânes, La Chapelle-de-Guinchay, Leynes, Pruzilly, Romanèche-Thorins, Saint-Amour-Bellevue, Saint-Symphorien-d’Ancelles et Saint-Vérand pour le département de la Saône-et-Loire à ajouter le nom de la commune à l'appellation Beaujolais pour les vins blancs rosés et rouges.
En décembre 1946, le secrétaire de l'Amicale des Beaujolais-Villages, Jean Vermorel, effectue auprès du Comité National des Appellations d'Origine (ancêtre de l'INAO) une démarche pour la création de la mention Beaujolais-Villages.
Le 21 avril 1950, un décret autorise la mention Beaujolais-Villages pour les communes citées dans le décret du 26 août 1946.
En 2018, la superficie cultivée de l’appellation est de 3828 hectares pour une production de 206097 hectolitres.

Les vins :
Les vins de cette appellation représentent environ 25 % de la production totale de la région Beaujolais.
Les conditions de production des vins rouges sont identiques à l'appellation Beaujolais supérieur.
Les vins peuvent également être appelés Beaujolais suivi du nom de la commune s'ils en sont issus exclusivement.
Cette possibilité est interdite aux vins issus des communes des appellations communales du Beaujolais (Chénas, Chiroubles, Fleurie, Juliénas, Régnié-Durette et Villié Morgon), afin d'éviter toute confusion avec le nom de ces crus.
Cette appellation peut, tout comme l'appellation Beaujolais, produire des vins primeurs en rosé et en rouge. Ils sont commercialisé depuis 1985 chaque 3ème jeudi du mois de novembre.
La moyenne de plantation réelle du vignoble varie de 7000 à 13000 pieds à l'hectare.

.: ABC du Vin :.Blanc :
Vin aux notes d'agrumes et de fleurs blanches avec une touche de vanille pour ceux qui ont connu l'élevage sous bois.
Température de service : 08-10 °C (46-50 °F).
Garde potentielle : 2 à 4 ans.

.: ABC du Vin :.Rosé :
La proportion des cépages accessoires Gamay de Bouze et Gamay de Chaudenay ne peut dépasser 10 % de l’assemblage.
Vin à la robe claire avec des arômes de fleurs blanches et de fruits rouges (fraise des bois, framboise, groseille).
Température de service : 10-12 °C (50-54 °F).
Garde potentielle : 1 à 2 ans.

.: ABC du Vin :.Rosé primeur :
Vin à la robe claire avec des arômes de fruits rouges acidulés (framboise, groseille).
Température de service : 10-12 °C (50-54 °F).
Garde potentielle : 1 an.

.: ABC du Vin :.Rouge :
La proportion des cépages accessoires Gamay de Bouze et Gamay de Chaudenay ne peut dépasser 10 % de l’assemblage.
Vin facile à boire à la robe rubis aux reflets violacés, avec des arômes de fleurs (iris, pivoine), de fruits rouges acidulés (cerise, fraise, framboise, groseille) et noirs (cerise, cassis), avec une note épicée légère.
Température de service : 13-15 °C (55-59 °F).54 °F).
Garde potentielle : 2 à 4 ans.

.: ABC du Vin :.Rouge primeur :
La proportion des cépages accessoires Gamay de Bouze et Gamay de Chaudenay ne peut dépasser 10 % de l’assemblage.
Vin simple à la robe rubis aux reflets violacés, parfumé, aux arômes de fleurs (iris, pivoine), de fruits rouges acidulés (fraise, framboise, groseille) et noirs (cerise, cassis).
Température de service : 12-14 °C (54-57 °F).
Garde potentielle : 1 an.

Synthèse des conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation : 5000 pieds/hectare.
  • L'irrigation est interdite.

  • .: ABC du Vin :.Blanc :
  • Encépagement : Aligoté (jusqu'en 2024 si planté avant le 28 novembre 2004), Chardonnay.
  • Rendement visé : 66 hL/ha.
  • Rendement butoir : 73 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 178 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13.5 %.
  • Teneur en sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.

  • .: ABC du Vin :.Rosé :
  • Encépagement : Cépage principal : Gamay.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Aligoté, Chardonnay, Melon, Pinot gris, Pinot noir.
    Autres cépages accessoires (10 % maximum) : Gamay de Bouze, Gamay de Chaudenay.
  • Rendement visé : 58 hL/ha.
  • Rendement butoir : 63 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 170 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13 %.
  • L'utilisation de charbon oenologique est : Interdite.
  • Teneur en sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 15 juin de l’année suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre de l'année de récolte.

  • .: ABC du Vin :.Rosé primeur :
  • Encépagement : Cépage principal : Gamay.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Aligoté, Chardonnay, Melon, Pinot gris, Pinot noir.
    Autres cépages accessoires (10 % maximum) : Gamay de Bouze, Gamay de Chaudenay.
  • Rendement visé : 58 hL/ha.
  • Rendement butoir : 63 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 170 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13 %.
  • Vinification : La durée de cuvaison des vins est inférieure ou égale à 10 jours.
  • L'utilisation de charbon oenologique est : Interdite.
  • Teneur en sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Embouteillage : Avant le 1er décembre de l’année de la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du Troisième jeudi du mois de novembre de l'année de récolte.

  • .: ABC du Vin :.Rouge :
  • Encépagement : Cépage principal : Gamay.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Aligoté, Chardonnay, Melon, Pinot gris, Pinot noir.
    Autres cépages accessoires (10 % maximum) : Gamay de Bouze, Gamay de Chaudenay.
  • Rendement visé : 58 hL/ha.
  • Rendement butoir : 63 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 180 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • La concentration partielle des moûts de raisins par les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) est autorisée, elle ne peut pas dépasser 10 % du volume du moût de départ.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13 %.
  • Teneur en sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Élevage au minimum jusqu'au 1er janvier suivant la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du 15 janvier suivant l'année de récolte.

  • .: ABC du Vin :.Rouge primeur :
  • Encépagement : Cépage principal : Gamay.
    Cépages accessoires (15 % maximum) : Aligoté, Chardonnay, Melon, Pinot gris, Pinot noir.
    Autres cépages accessoires (10 % maximum) : Gamay de Bouze, Gamay de Chaudenay.
  • Rendement visé : 58 hL/ha.
  • Rendement butoir : 63 hL/ha.
  • Richesse minimale en sucre des moûts : 180 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • La concentration partielle des moûts de raisins par les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) est autorisée, elle ne peut pas dépasser 10 % du volume du moût de départ.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum après enrichissement : 13 %.
  • Vinification : La durée de cuvaison des vins est inférieure ou égale à 10 jours.
  • Teneur en sucres résiduels : 3 g/L maximum.
  • Embouteillage : Avant le 1er décembre de l’année de la récolte.
  • Commercialisation possible à partir du Troisième jeudi du mois de novembre de l'année de récolte.
  • Dernière modification: 26 Décembre 2019
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13