.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
PA PE PF PI PO PR PU
POM POU

Pommard

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 11/09/1936
Carte Pommard
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Côte de Beaune
Commune(s)
  • Côte d'Or :
    Pommard.

Sol Argile, Calcaire, Marne
Superficie (ha) 337
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cépage principal :Pinot noir. Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris
Production (hl) 12317
Dégustation
Type de vin Vin rouge robuste à la robe grenat aux arômes de fruits noirs (cassis, mûre, myrtille) marqué par ses tannins nécessitant une certaine garde pour s'assouplir et évoluer vers des notes de cuir, de gibier et d'épices.
Température de service 15 °C à 17 °C
Garde potentielle 10 à 15 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site du syndicat viticole de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation communale de la Côte de Beaune située au sud-Ouest immédiat de Beaune et avant Volnay.
Le vignoble est situé dans la vallée de l'Avant-Dheune en pente sur un sol calcaire entre 240 et 380 mètres d'altitude avec une exposition vers l'est ou le sud-est.
Les climats d'appellation village sont disposés sur un sol de calcaire brun en haut de coteau, sur un sol d'alluvions près de la route nationale 74.
Le nom de Pommard aurait pour origine la déesse gauloise Pomone (déesse des fruits et des jardins), ou bien le latin Pomarium (verger).

Histoire :
La création du vignoble remonte certainement à la conquête romaine.
Au 11ème siècle, la majorité du vignoble appartient à la noblesse princière ou aux religieux. Dès cette époque, les serfs de Pommard fixent eux-mêmes le ban des vendanges.
En 1005, Odo de Beaune (975-?) fait don d'un vignoble situé à Polmarco à l'abbaye Saint-Benigne de Dijon.
En 1187, Hugues III de Bourgogne (1148-1192) cède une partie du Clos de la Corvée aux moines de l'abbaye de la Bussière de Dijon, qui recevra en 1198 le reste d'Eudes III de Bourgogne (1166-1218) avant de le vendre en 1234 au duc Hugues IV de Bourgogne (1213-1272).
En 1199, Alix de Vergy (1182-1251) lors de son mariage avec Eudes III (1166-1218), duc de Bourgogne apporte dans sa dot, entre autre, le domaine de Pommard, propriété de sa famille.
En 1224 et 1240, les archevêques de Lyon reçoivent en donation d'Alix de Vergy (1182-1251), épouse du Duc de Bourgogne Eudes II, son domaine de Pommard.
En 1250, Hugues IV de Bourgogne (1213/1272) exonère de la dîme les vignes appartenant au prieuré Saint-Étienne de Beaune.
A compter de 1308, la papauté d’Avignon reçoit des vins provenant des vignobles appartenant à l'abbaye de Cluny sur Beaune et Pommard.
En 1404, à la mort de Philippe II de Bourgogne (1342-1404), dit Philippe le Hardi, il est produit une sorte de vin de paille (vin paillet?) par les moines et les seigneurs du vignoble de Pommard.
La Révolution française va provoquer un énorme bouleversement dans la structure du vignoble bourguignon puisqu'en novembre 1789 la totalité des biens possédés par le Clergé, qui était à cette époque le plus gros propriétaire terrien des vignobles bourguignons, sont saisis comme Bien national.
Jusqu'à la fin du 19ème siècle, le vin de Pommard recherché était d'une teinte œil de perdrix.
Jusqu’à la définition de l’appellation Pommard le 11 septembre 1936 par un décret publié le 27 septembre 1936, l’encépagement comporte environ 40 % de cépage Gamay noir à jus blanc. La superficie est alors de 342 hectares et 62 ares.
Les conditions de production de l’appellation sont les suivantes : encépagement avec le cépage Pinot noir et ses variétés (beurot, liébault et Renevey pendant 15 ans) mais il reste possible d’ajouter jusque 15 % de cépages blancs (Chardonnay, Pinot blanc et Pinot gris) dans l’encépagement. La quantité minimale de sucre dans les moûts est fixée à 178 g/L (196 g/L si ajout du nom d’un climat), le degré alcoolique minimale des vins est de 10,5 ° (11,5 ° si mention d’un climat) et le rendement maximal autorisé est fixé à 35 hL/ha (moyenne sur 5 ans).
Le 6 décembre 1938, l’appellation d’origine simple Pommard est supprimée par décret.
Le 14 octobre 1943, un décret crée l’appellation Pommard premier cru pour des vins issus des climats reconnus par l’INAO. Les conditions de production sont les suivantes. Les vins de l’appellation communale doivent avoir une richesse minimale en sucre des moûts de 189 g/L (10,5 ° de titre alcoolique minimum), les vins classés premier cru, une richesse minimale en sucre des moûts de 198 g/L (11 ° de titre alcoolique minimum).
En 1989, la cave coopérative des Hautes-Côtes absorbe les caves coopératives de Gevrey-Chambertin et de Pommard.
Le décret du 10 novembre 2011 fait passer le rendement visé de 40 à 50 hL/ha et le rendement butoir à 58 hL/ha.

Les vins :
.: ABC du Vin :.
Encépagement : Cépage principal : Pinot noir.
Cépages accessoires (15 % maximum) : Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris.
Vin rouge robuste à la robe grenat aux arômes de fruits noirs (cassis, cerise, mûre, myrtille, prune) marqué par ses tanins nécessitant une certaine garde pour s'assouplir et évoluer vers des notes de cuir, de gibier et d'épices (poivre).
Température de service : 14-16 °C (57-61 °F).
Garde potentielle : 10 à 15 ans.

Conditions de production du décret d'appellation :
  • Rendement visé : 50 hL/ha.
  • Rendement butoir : 58 hL/ha.
  • Richesse minimale des moûts : 180 g/L.
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • Enrichissement : Autorisé.
  • Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration de 10 %.
  • Titre alcoométrique volumique total maximum autorisé après enrichissement : 13,5 %.
  • Teneur maximale en sucres résiduels autorisée : 2 g/L.
  • L'utilisation de morceaux de bois à toute étape de la vinification ou de l'élevage est interdite.
  • Les vins font l'objet d'un élevage au minimum jusqu'au 15 juin de l'année suivant celle de la récolte.
  • Commercialisation possible à compter du 30 juin.
  • Voir aussi : Pommard 1er Cru
    Dernière modification: 31 Juillet 2022
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13