.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
BA BE BI BL BO BR BU
BRA BRO BRU

Brouilly

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 19/10/1938
Carte Brouilly et Côte de Brouilly
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bourgogne
Sous-région Beaujolais
Commune(s)
  • Rhône :
    Cercié, Charentay, Odenas, Quincié-en-Beaujolais, Saint-Étienne-la-Varenne, Saint-Lager.

Sol Granit, Sable
Superficie (ha) 1313
Climat Continental
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cépage principal : Gamay. Cépages accessoires (15 % maximum) : Aligoté, Chardonnay, Melon, |Pinot noir (autorisé jusqu'en 2015)
Production (hl) 65614
Dégustation
Type de vin Vin à la couleur rubis, charnu aux arômes de fruits rouges (fraise) et de fruits noirs (cassis) d'une bonne vinosité. Pouvant être bu dès sa commercialisation.
Température de service 13 °C à 16 °C
Garde potentielle 5 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Brouilly Pisse-Vieille
Appellation(s) de repli(s) Beaujolais
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
La plus grande des appellations communales du Beaujolais située sur le plateau entourant le Mont-Brouilly (à une altitude variant de 250 à 400 m).
Le vignoble est installé sur un sol de sable et de granit rose issu de la Côte de Brouilly sur socle argilo-calcaire.
Brouilly est la seule appellation du Beaujolais, avec le côte de Brouilly, à tirer son nom d'une colline et non d'un village.
Le nom de l'appellation viendrait d'un légionnaire romain : Brulius.

Histoire :
En 1816, André Jullien, dans sa Topographie de tous les vignobles connus indique que les vins de la côte de Brouilly sont de troisième classe et nécessitent une garde de 2 à 3 ans en fût avant d'être consommés.
Entre 1850 et 1852, le vignoble installé tout autour du Mont-Brouilly est ravagé par les gelées, la grêle et l'oïdium, ce qui va entraîner la construction de 1854 à 1856 de la chapelle Notre-Dame aux raisins sous la direction de l'architecte du diocèse de Lyon : Tony Desjardins (1814-1882). Sur l'autel est marqué : «À Marie contre l’oïdium» et sur la façade «À Marie protectrice du Beaujolais».
Le 19 octobre 1938, l’appellation d’origine contrôlée Brouilly est créée en même temps que l'appellation d'origine contrôlée Côte de Brouilly, suite à un différend entre plusieurs propriétaires. Auparavant, tous les vins produits dans ces deux appellations étaient étiquetés Brouilly.
La superficie de l’appellation est alors d’environ 1600 hectares, le rendement maximal est fixé à 40 hL/ha et le degré alcoolique minimal des vins est fixé à 10 °.
Le 6 janvier 1940, un décret annule l’appellation d’origine simple Brouilly.
En 2004, le climat Pisse-Vieille, est autorisé par L'I.N.A.O d'accoler son nom à l'appellation Brouilly. Il se situe au nord de l'appellation sur le coteau dominant la rivière l’Ardières sur la commune de Cercié. Son exposition est plein sud.
Le nom de ce climat serait issu de la légende suivante :
Une femme vigneronne très pieuse après avoir été à confesse se serait entendu dire par le curé après l'absolution « Allez ! Et ne pêchez plus ! ». Ayant mal entendu la phrase, elle comprit « Allez ! Et ne pissez plus ! ». (en patois beaujolais, pêcher se dit pisser). Prise à la lettre cette pénitence devint rapidement fort pénible. Le mari inquiet se rendit chez le curé pour explication. A son retour, il cria à sa femme « Pisse vieille, pisse vieille, le curé la dit ! ».
Depuis le décret du 29 octobre 2009, cette autorisation ne semble plus exister.

Conditions de production du décret d'appellation :
  • Densité minimale de plantation autorisée : 6000 pieds à l'hectare.
  • Rendement de base : 58 hl/ha.
  • Les vendanges mécaniques sont interdites.
  • Les vins sont produits selon la méthode de la macération semi-carbonique (raisin entier non égrappé et non foulé).
  • Les vendanges mécaniques sont interdites.
  • Les vins sont produits selon la méthode de la macération semi-carbonique (raisin entier non égrappé et non foulé).
  • Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 10,5 %.
  • La concentration partielle des moûts de raisins est autorisée, la mise en œuvre s'effectue sur les moûts et ne peut pas dépasser 10 % du volume maximum du moût de départ.
  • Titre alcoométrique volumique acquis maximum après enrichissement : 13 %.
  • Teneur maximale en sucres résiduels autorisée : 3 g/L.
  • Commercialisation possible à partir du 15 décembre suivant la récolte.
  • La mention "Cru du Beaujolais" peut figurer sur l'étiquetage.
  • Dernière modification: 11 Juillet 2018
    Éditeurs: Sylvain Torchet
    < Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
    © 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13